La crise du coronavirus a changé la façon dont la société perçoit les mamans – vous êtes des héroïnes !

A l’heure du confinement, difficile de garder votre sang froid. Entre vos enfants qui s’ennuient, vos hommes qui noient leur désarroi devant leur console et vous qui êtes obligée de gérer d’une main de maitre tous les tourments du huit clos en famille, rien ne garantit que tout le monde puisse en sortir indemne. Trêve de second degré, être maman en ces temps de crise sanitaire s’apparente à un parcours du combattant quotidien. Alors, nous dédions cet article à toutes les mamans, ces héroïnes devenues des sortes de Mary Poppins des temps modernes.

Les premiers jours de confinement, vous étiez pleine de bonnes intentions. Comme beaucoup, vous avez vu en cette période difficile l’occasion idéale de renouer les liens avec votre petite tribu. Après tout, quand tout cela sera passé et que tout le monde retrouvera ses habitudes, au moins, il vous restera les souvenirs de ces quelques semaines passées à vous redécouvrir les uns les autres. Oui mais ça, c’était les premiers jours.

Une vision un peu (trop) ambitieuse 

La super maman pleine d’espoir que vous êtes était persuadée qu’avec un peu de volonté, tout coulerait de source. Vos enfants vous considéreront comme la meilleure des professeurs, votre mari remerciera le ciel de vous avoir dans sa vie, vous réussirez à prouver à votre patron que le télétravail n’altérera en rien votre productivité et vous vous ferez une joie de satisfaire tout ce petit beau monde. Oui mais la réalité a rapidement repris les dessus. Forcée de revoir vos objectifs à la baisse, vous avez vite réalisé que l’organisation requiert la participation et le bon vouloir de tous.

Après plusieurs semaines de confinement, vous êtes obligée de vous rendre à l’évidence. Vous ne communiquez plus, vous râlez, vous grognez, vous hurlez, et vous ne pouvez pas faire autrement. Après tout, ce n’est pas tellement de votre faute, qui pourrait faire face à autant de pression et garder son sang-froid ? Même un moine tibétain vous tirerait sa révérence.

Vos petites têtes blondes enchainent les colères, vous êtes obligée de redécouvrir l’histoire de France, de vous rappeler du théorème de Pythagore, de conjuguer des verbes au conditionnel passé et surtout de faire face à la dure réalité : votre enfant n’a jamais été un génie incompris.  Vous pensez à ses professeurs et vous promettez de les remercier de faire preuve d’autant de patience et de pédagogie à la fin du confinement.

Vous êtes à bout de force, enchainez les visio-conférences en chemise et pantalon de pyjama en pylou, vous trouvez des idées originales pour faire passer le temps, vous préparez de bons petits plats, vous les rassurez, vous les consolez et vous faites tout ce qui est en pouvoir pour être sur tous les fronts. Alors, rien que pour ça, ne laissez jamais personne vous sous-estimer et ne doutez jamais de tout ce dont vous êtes capable. Vous êtes une super maman, ne l’oubliez pas !

Comment mieux vivre le confinement en famille 

S’il n’y a pas de recette magique pour une organisation parfaite, certains conseils peuvent toutefois vous aider à éviter les disputes et les signes d’impatience. Etablir un planning journalier et/ou hebdomadaire, faire des pauses dans la journée, répartir les corvées en famille et mettre les enfants à contribution, faire des activités physiques et créatives sont autant d’astuces qui faciliteront la cohabitation. Et attendant, rassurez-vous, un jour, tout cela ne sera que de l’histoire ancienne !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close