La carence en fer vous rend fatigué et malade : 9 symptômes à identifier

Vous ressentez de la fatigue, de la pâleur, des maux de tête ou encore des vertiges, et si vous souffriez d’une carence en fer ! Se développant lorsque les apports nutritionnels sont bas par rapport aux besoins, cette carence nutritionnelle sera susceptible d’impacter les fonctions physiologiques ainsi que la santé. Pour mieux comprendre cette déficience, voici les symptômes à connaitre, selon Healthline.

Le fer est en grande majorité stocké dans l’organisme sous forme de ferritine. Toutefois, il enregistre des pertes journalières à compenser. Ainsi les enfants et les adolescents ont des besoins qui augmentent avec la croissance et les femmes notamment lorsqu’elles sont enceintes enregistrent un plus grand besoin en fer, nécessaire pour le développement du placenta et du fœtus.

Le fer a donc une grande importance dans la mesure où il permet de produire de l’hémoglobine, une protéine des globules rouges permettant de transporter l’oxygène dans le corps et plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette carence. On peut de ce fait en dénombrer quelques-unes, dont la mauvaise alimentation, les régimes restrictifs, la maladie inflammatoire de l’intestin ou encore une perte de sang abondante.

Dans certains cas, même si la carence en fer peut être asymptomatique, les signes et les symptômes pourraient différer d’une personne à une autre en fonction de l’âge, de la gravité de l’anémie et de l’état de santé de chacun.

Voici 9 symptômes à prendre en considération

1. Une fatigue inaccoutumée

Les personnes déficientes présentent généralement une fatigue inhabituelle. Le corps qui souffre de carence en fer se manifestant par un faible apport en hémoglobine et donc moins d’oxygène, sollicite le cœur pour faire transporter plus de sang riche en oxygène. En conséquence, elles ont moins d’énergie et se sentent donc plus fatiguées.

2. Un teint pâle

Une pâleur de la peau est nettement visible lors d’une carence en fer. Et pour cause, l’hémoglobine responsable de la couleur rouge du sang étant faible, il en résulte une perte de la couleur rose saine. Cette pâleur pourrait affecter tout le corps ou encore être juste limitée à une zone comme le visage, les gencives ou l’intérieur des paupières comme le stipule la présente étude.

3. Un essoufflement

A l’instar de la fatigue, l’essoufflement est également dû à un apport faible en hémoglobine dans le corps. L’oxygène étant faible, le rythme respiratoire s’élèvera au fur et à mesure que le corps en réclame. D’où l’apparition du symptôme de l’essoufflement.

4. Des maux de tête et vertiges

Une carence en fer peut provoquer des maux de tête. Ce phénomène a été observé notamment chez les femmes en période de menstruation comme le préconise la présente étude. Ceci s’expliquerait par le fait que le faible apport en hémoglobine dans les globules rouges se répercute sur le cerveau qui ne reçoit pas assez d’oxygène. Aussi des étourdissements et des maux de tête peuvent survenir affectant le bien-être de la personne.

5. Des battements cardiaques irréguliers

Un autre symptôme de la carence en fer serait la manifestation de palpitations cardiaques. L’hémoglobine étant faible, le cœur doit travailler davantage afin de transporter l’oxygène dans le corps, d’où l’apparition de battements irréguliers du cœur.

6. Sécheresse de la peau et cheveux abîmés

En cas d’anémie ferriprive, il pourrait en résulter une perte de cheveux. Selon une étude, le traitement de la perte de cheveux peut être amélioré lorsque la carence en fer est traitée comme le préconise la présente étude.

7. Gonflement et douleur de la langue

La myoglobine est une protéine des globules rouges qui permet de soutenir les muscles comme celui de la langue. Un niveau faible en myoglobine pourrait rendre la langue douloureuse et enflée.

8. Le syndrome des jambes sans repos

Bien que ses symptômes ne soient pas encore bien compris, le syndrome des jambes sans repos induit un sommeil agité et non réparateur. Cependant 25% des patients souffrant de ce syndrome sont susceptibles d’avoir une anémie ferriprive ; les symptômes s’aggravant avec une carence accrue en fer.

9. Ongles cassants

Une carence en fer nutritionnel pourrait également se manifester par des ongles cassants comme le souligne la présente étude. Même s’il s’agit d’un effet secondaire rare de la carence en fer, cette condition appelée koilonychie, débute par des ongles qui cassent, qui s’écaillent et qui fissurent facilement.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close