x

La bêtise se propage 10 000 fois plus rapidement que le coronavirus

« La bêtise est la mauvaise fée du monde » Ce sont ces paroles que le Grand Jacques Brel se plaisait à dire pour déplorer le nombre de comportement imbéciles qui sévissent dans le monde. Et cet état de fait est particulièrement probant à l’heure du coronavirus, où chacun va sans complexes de sa facétie. Rationnements anarchiques, xénophobie, psychose disproportionnée sont autant de travers que certains décérébrés n’hésitent pas à assumer en connaissance de cause. Pourtant, l’idiotie se propage 10 000 fois plus rapidement que le coronavirus. Avec un peu de chance, nous pourrions assister à un véritable génocide de neurones défectueux pour le plus grand bonheur des âmes lucides.

« Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con ! » Ces mots de Brassens expliquent que l’âge n’impacte pas les simplets, jeunes ou âgés. Et ce vers est plus que jamais d’actualité à l’heure où le coronavirus peuple tous les esprits, vifs ou non. Pire encore, certains illuminés pensent avoir contracté la maladie alors qu’il ne s’agit absolument pas des mêmes symptômes.

Résistance de la population idiote

Dans le monde , on ne prend pas les peureux avec des pincettes. Pire encore, on en va jusqu’à questionner leur intelligence . Et pour cause, bizarrement , nous assistons à des attitudes non seulement dangereuses pour les citoyens d’une stupidité abyssale. Théories du complot, xénophobie, désinformation, attitudes irresponsables, sont autant de comportements qui mettent à mal la santé publique. La raison ? Une maladie est plus forte que le COVID 19 : la bêtise. Le pire de tous les maux pourrait être le virus aux défenses les plus fortes puisqu’il est supporté par une communauté de millions de miliciens. Une entreprise qui ne connaîtra pas la crise comme disait notre cher Jacques Dutronc.

Des blagues graveleuses

A l’heure où le coronavirus devient un sujet gravissime, certains vont encore jusqu’à se laisser à des mots d’esprits d’une vacuité encore inédite . « Mais, le corona c’est pas la bière ? » s’esclaffent les idiots du village mondial. Puis d’ajouter : « Je vais commencer à vendre du papier toilette à l’unité » Des blagues qui s’éternisent quand les meilleurs boutades sont les plus courtes. Loin de se démonter face à leur hilarité, ils ne sont pas avares de contrepèteries graveleuse qui ne font rire que leur assemblées d’imbéciles qu’ils semblent avoir triés sur le volet. Pire encore, certains d’entre eux ont voix au chapitre dans les médias, les programmes télévisés ou pire encore, sur les réseaux sociaux. Dommage qu’il n’existe pas de pare-feu contre les abysses de la solitude neuronale.

Ils osent tout !

Michel Audiard avait également une phrase bien sentie pour désigner les simples d’esprits. « Les cons , ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait » Rien ne les arrête donc pas même le mauvais goût et souvent, ils ne font rire qu’eux. Mais rassurez-vous, ils sont heureux ces imbéciles et ils n’arrivent qu’à leurrer ceux qui leur ressemble. Le plus inquiétant, c’est que les cellules de la bêtise semblent connaître une mitose déconcertante. A croire qu’il s’agit d’une nouvelle pandémie pouvant nous aussi nous menacer. Pour enrayer ce virus de l’esprit, il est essentiel de ne pas lésiner sur les armes. Lecture, confinement à l’égard de ces nuisibles, et si cela se montre persistant, traitez les à l’instar des témoins de Jéhovah. Claquez leur la porte au nez en prenant leur prospectus. Ces derniers pourraient vous servir d’éventails, de presse papier, de supports à collages. Vous ne savez pas à quel point ces décontractés du cerveau peuvent être des supports créatifs. Observez leur œil torve et leurs symptômes. Regard vide, rictus agaçant, soubresauts hilares. Généralement, ces signes avant-coureurs ne passent jamais, sauf, si, par grande mansuétude de votre part vous les gratifiez d’un grand coup d’encyclopédie à la tête. Au sortir de leur coma, ils pourraient vous surprendre par des saillies intelligentes. « Tu sais il n’y a pas de raisons de paniquer pour le coronavirus, il suffit juste d’être prudent et de faire attention à la soupe que l’on peut nous servir » peut dire l’imbécile repenti. Un conseil : Faites le dormir dans du formol quelques temps, histoires que les cellules cérébrales restent en place. N’hésitez pas à répéter le même processus aux autres simplets de votre entourage. Ils vous en remercieront certainement.

Contenus sponsorisés
Loading...