x

La baby-sitter a traîné un enfant de deux ans par terre et s’est assise sur son visage pour lui changer ses vêtements

La maltraitance des enfants est un problème mondial qui se produit chaque jour, à toutes les échelles. Tout enfant peut courir le risque de devenir une victime de maltraitance, quels que soit son environnement, ou son milieu social. Bien que les histoires de maltraitance par des baby-sitters ne soient pas similaires, il est certain que la violence envers les enfants aura de graves conséquences sur leur développement.

Comment pouvons-nous savoir si une baby-sitter a agi de manière inappropriée avec nos enfants ?

Il est douloureux même d’y penser, mais il y a beaucoup de raisons de soupçonner quand certains signes révélateurs sont présents.

Une réponse détaillée de votre enfant dépend de son âge. Mais vous devriez garder un œil sur les changements notables dans le comportement normal de votre enfant.

Les jeunes des classes primaires qui ont peut-être été soumis à une sorte d’abus peuvent montrer des signes de régression. Dans certains cas, ils peuvent devenir agressifs, alors que dans d’autres cas, ils se déconnectent et se perdent dans un monde de rêve. Un enfant victime de maltraitance ou d’abus peut devenir anormalement secret ou silencieux. Si votre enfant semble avoir peur de la baby-sitter, cela indique que quelque chose ne va pas. Par contre, s’il est étrangement impatient ou désireux de faire revenir la baby-sitter, ce serait probablement une bonne idée de savoir pourquoi. Si vous trouvez des traces comme des bleus, cela peut également indiquer qu’il a été soumis à une forme d’abus.

Conseils pour le suivi de votre enfant

Avec les enfants plus petits, vous devriez surveiller les signes de blessure ou d’irritation dans tout le corps y compris la zone génitale. Observez également l’agitation nocturne, les cauchemars et les perturbations dans les habitudes de sommeil établies.

Soyez au courant des activités quotidiennes de l’enfant et demandez-vous si son équilibre mental, émotionnel ou physique semble avoir été perturbé de n’importe quelle manière. Essayez de vous rappeler comment votre enfant a réagi la dernière fois que la baby-sitter est venue chez vous. Souvenez-vous d’une occasion où il a semblé être agité ou contrarié pendant qu’il était dans les bras de la baby-sitter ou sous sa garde ? Si tel est le cas, la situation peut nécessiter une enquête plus approfondie.

Il est préférable dans la mesure du possible que les parents évitent de faire appel à des baby-sitters, à moins que ce soit une grand-mère ou un autre membre de la famille, jusqu’à ce que l’enfant soit suffisamment capable de parler et de dire ce qui se passe pendant l’absence des parents.

Les enfants plus âgés pourraient être réticents à parler d’une expérience traumatisante. La clé est de garder la conversation aussi détendue, informelle et discrète que possible. Attendez que votre enfant participe à une autre activité, par exemple en jouant avec des jouets ou en exécutant une tâche simple. Si la situation le permet, dirigez la discussion doucement et discrètement vers la baby-sitter. Posez des questions ouvertes telles que : « Que penses-tu de la baby-sitter ? » Évitez les requêtes autoritaires ou manipulatrices destinées à susciter une réponse particulière. Laissez l’enfant avouer naturellement et de son propre chef.

Si vous avez besoin d’aide, il peut être judicieux de faire appel aux services d’un thérapeute spécialisé dans la psychologie d’enfant.

En guise d’illustrations de maltraitance d’enfant, voici le cas d’une baby-sitter maltraitant un enfant de 2 ans en l’absence de ses parents.

Une baby-sitter maltraite un enfant de 2 ans

Dans la ville de Lexington, au Kentucky, aux États-Unis, les parents de ce petit garçon de 2 ans ont mis une caméra dans la maison qui a enregistré une vidéo où la baby-sitter violente leur fils en essayant de lui changer ses vêtements.

Dans ces images horribles, la baby-sitter a traîné le garçon par terre en le tirant par ses pieds.

Ensuite, pour immobiliser l’enfant par terre, la femme, avec tout son poids, s’est même assise sur son visage pour lui changer ses vêtements en l’insultant avec de gros mots.

Des actions d’une cruauté consternante envers un enfant sans défense. Le garçon a beaucoup souffert.

La baby-sitter a été arrêtée par la police, puis traduite en justice et accusée de violence criminelle de second degré sur enfant.

L’environnement familial a un impact important sur la formation de la personnalité des enfants. Quand un élément perturbateur vient entraver ce processus, les enfants grandissent avec beaucoup de complexes et de problèmes psychologiques. N’hésitez pas à partager cet article pour sensibiliser les gens aux risques de maltraitance et de violence envers les enfants.

Contenus sponsorisés
Loading...