x

La consommation de boissons très chaude augmente le risque de cancer de l’œsophage

Nos habitudes alimentaires sont le principal facteur qui influence notre santé. En adoptant des habitudes que nous croyons parfois inoffensives, nous mettons en danger notre santé voire notre vie. C’est pourquoi, nous allons consacrer cet article à l’une de ces habitudes, considérée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme un facteur de risque favorisant l’apparition du cancer! Découvrons laquelle !

Une bonne tasse café bien fumante le matin pour commencer sa journée en beauté, ou une tasse de thé bien chaude pour se réchauffer pendant les froides journées d’hiver, sont en apparence des habitudes des plus banales et des plus répandues dans le monde. Or, de nouvelles mises en gardes viennent tirer les sonnettes d’alarme contre ces pratiques.

Les boissons chaudes, des cancérigènes possibles

Selon l’OMS, la consommation de boissons trop chaudes pourrait causer le cancer. En effet, des études menées dans plusieurs pays tels que la Turquie, l’Iran, la Chine ou les pays d’Amérique du Sud, ont montré que le fait de boire des liquides à une température qui dépasse 65° Celsius, augmentait les risques de développer un cancer de l’œsophage.

Toujours selon les mêmes études, auxquelles a pris part le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC),  la boisson en elle-même n’aurait pas d’impact sur les risques de cancer, mais c’est l’augmentation de la température qui agit comme facteur de risque.

D’ailleurs, une autre étude menée en 2009 corrobore les affirmations de la présente étude. L’équipe de chercheurs responsable de ladite étude ont choisi la province iranienne Golestan pour la réaliser, parce qu’elle abrite le plus grand nombre de cas de cancer de l’œsophage. Les résultats qu’ils ont pu obtenir ont clairement démontré que les personnes qui buvaient du thé à une température variant entre 65 et 69°C, avait un risque double de développer ce type de cancer, tandis que les personnes qui le buvait à 70°C, avaient des risques 8 fois plus élevés, en comparaison avec les personnes qui le boivent chaud ou tiède, comme dans les pays européens ou d’Amérique du Nord, où la température moyenne des boissons chaudes ne dépasse pas les 60°C.

En effet, une telle température provoque des brûlures répétées au niveau de la gorge et de l’œsophage qui endommagent considérablement les cellules et réduisent leur capacité à se réparer et à se régénérer, ce qui se traduit par l’apparition des cellules cancéreuses.

Le cancer de l’œsophage

Ce type de cancer est le 8ème type de cancer le plus fréquent, avec un taux de 5% du nombre total de cas de décès par cancer.

Ses principaux facteurs de risque sont :

  • La consommation d’alcool,
  • Le tabagisme,
  • L’obésité,
  • Des reflux gastro-œsophagiens persistants

En se développant, il peut causer un épaississement de la paroi de l’œsophage, son blocage ou celui de l’ouverture de l’estomac. D’ailleurs parmi ses symptômes les plus fréquents :

  • La difficulté à avaler aussi bien les aliments solides que liquides (dysphagie),
  • Une douleur à la déglutition, qui peut s’étendre jusque dans le dos,
  • Une perte d’appétit qui engendre un état de fatigue général et une perte de poids importante,
  • Des troubles digestifs tels que les brûlures d’estomac, les nausées et les vomissements,
  • Une toux persistante,
  • Un hoquet fréquent,
  • Une voix enrouée,

Ainsi, il est recommandé de consulter un médecin dès l’apparition de l’un de ces symptômes afin de bénéficier d’un dépistage précoce, qui augmentera vos chances d’en guérir et limitera les séquelles qui peuvent en résulter.

Contenus sponsorisés
Loading...