Une jeune maman écrit ce post sur Facebook puis elle a été retrouvée morte

On a tous entendu parler un jour d’une personne qui s’est suicidée, et la question qu’on se pose toujours c’est pourquoi ? Et même quand les raisons sont connues, on se demande comment avoir ressenti tant de désespoir pour mettre fin à sa vie ! Le suicide génère souvent un sentiment de culpabilité chez les proches de ne pas avoir pu aider la personne, comme c’était le cas de cette jeune fille qui, après avoir posté un statut sur un réseau social en disant au revoir à tout le monde, a été retrouvée morte chez elle !

En France, 220 000 tentatives de suicide sont prises en charge chaque année par les urgences. Le suicide touche particulièrement les jeunes de 15 à 29 ans, ce qui fait de lui la deuxième cause de mortalité chez les jeunes.

Pourquoi se suicider ?

En général, les gens essaient de se suicider pour cinq raisons :

Ils sont déprimés : C’est sans aucun doute la raison la plus fréquente pour laquelle les gens se suicident. La douleur de l’existence devient souvent trop apparente pour les personnes gravement déprimées. L’état dépressif déforme leur façon de penser, ce qui permet à des idées comme "Tout le monde serait mieux sans moi" d’avoir un sens rationnel. Ils ne devraient pas être blâmés pour être la proie de telles pensées déformées, parce que la dépression, est pratiquement toujours traitable. Souvent, les gens en souffrent silencieusement, planifiant le suicide sans que personne ne le sache.

Ils sont psychotiques : La psychose est beaucoup plus difficile à masquer que la dépression, et elle est sans doute encore plus tragique. L’incidence mondiale de la schizophrénie est de 1 %, elle touche souvent des personnes en bonne santé et performantes qui essaient de gérer au mieux leur vie avec des traitements médicamenteux. Les schizophrènes sont tout aussi enclins à parler librement des voix qui leur ordonnent de se suicider et, à répondre honnêtement aux pensées suicidaires lorsqu’on les interroge directement. La psychose aussi est traitable !

Ils sont impulsifs : Souvent liées aux drogues et à l’alcool, certaines personnes deviennent sensibles et tentent impulsivement de mettre fin à leur propre vie. Une fois sobres et calmées, elles ont généralement honte. Les remords sont souvent sincères, mais il est impossible de prévoir si elles tenteront encore une fois de se suicider. 

Ils ont un désir philosophique de mourir : Pour certains, la décision de se suicider est fondée sur une longue réflexion, souvent motivée par la présence d’une maladie chronique douloureuse dont il n’y a que peu ou pas d’espoir de guérison. Ces gens ne sont pas déprimés, psychotiques ou pleurnichards, ils essaient de prendre le contrôle de leur destin et d’alléger leurs propres souffrances, ce qui n’est généralement possible que par le biais de la mort. Ils considèrent souvent leur choix de se suicider comme un moyen de raccourcir une mort qui se produira quand même. 

Ils réclament de l’aide et ne savent pas comment l’obtenir : Ces gens n’ont pas l’habitude de vouloir mourir, mais ils veulent avertir ceux qui les entourent que quelque chose ne va pas chez eux. Souvent, ils ne croient pas qu’ils vont mourir, choisissant des méthodes qu’ils ne pensent pas efficaces pour attirer l’attention d’une personne qui leur fait du mal, mais les résultats sont parfois tragiques. 

Dans l’histoire qui va suivre, une jeune fille a été retrouvée morte dans son appartement après qu’elle ait posté sur un réseau social qu’elle allait s’éteindre. Malgré que les investigations continuent, la police penche plutôt vers un suicide.

Une fin tragique

Mollie Horton, 22 ans, est une jeune maman d’une petite fille de 3 ans nommée Lilli qui habite à Howarth Close, Milford Haven. Sa famille et ses amis n’ont pas cru à la triste nouvelle, car Mollie était connue pour être une personne pleine d’énergie et de joie.

Une jeune maman écrit ce post sur Facebook puis elle a été retrouvé morte

Quelques jours avant sa mort, Mollie avait posté une photo d’elle sur les réseaux sociaux disant "Bonne nuit tout le monde, je m’éteins". Sur la photo, il y avait un filtre par-dessus avec des ailes d’ange. 

Une jeune maman écrit ce post sur Facebook puis elle a été retrouvé morte

Après ce message, des amis se sont inquiétés et ont appelé la police pour les avertir. Malheureusement, quand la police s’est déplacée la jeune femme était déjà décédée. Des dizaines d’hommages ont été rendus à Mollie Horton, qui semblait bien aimée de ses amis.

La police pense qu’elle a pu dire au revoir à tous ses proches, à travers sa publication juste avant de se suicider. Bien que peu de détails aient été divulgués au sujet de la mort de la jeune femme, les enquêteurs ont déclaré que l’affaire n’est pas traitée de façon suspecte.

Une enquête est toujours en cours, et la police attend les rapports d’autopsie pour voir comment elle procédera ! 

Il est important de rester vigilant surtout quand vous avez des personnes de votre entourage qui présentent des signes de détresse. Plusieurs indices peuvent alerter sur une tentative de suicide notamment des mots, des comportements ou des émotions…

Lire aussi Cette maman horrifiée trouve son fils de 11 ans mort dans son lit alors qu’elle essayait de le réveiller pour l’école

Contenus sponsorisés