Jessica Alves pose en bikini pour exhiber ses fesses qui lui ont coûté plus de 33 190 euros

Dans un monde où rien n’est figé et où tout peut être amélioré en un clin d’œil, nombreuses sont celles qui succombent à la chirurgie plastique. Prêtes à dépenser des sommes faramineuses en vue d’obtenir le physique de leurs rêves, certaines frôlent une addiction dangereuse à ces interventions chirurgicales.

En sus, la pression qu’engendre les diktats de la beauté peut pousser les femmes à vouloir corriger le moindre défaut physique qui peut leur causer un complexe. Jessica Alves, personnalité de la télévision transgenre, ne cesse de multiplier les chirurgies plastiques. Dernièrement, c’est à Marbella que la star a exhibé ses fesses dans un bikini sexy.

Jessica Alves est née avec des organes masculins mais n’a jamais réellement accepté son corps et son genre d’appartenance. Devenue femme, elle a révélé avoir récemment dépensé plus de 33000 euros pour augmenter le volume de ses fesses, indique le Daily Mail. Fière du résultat de cette nouvelle opération chirurgicale, la femme a fait l’étalage de son postérieur dans un petit maillot dénudé, près d’une piscine à Marbella.

Une star qui a succombé à la fièvre de la chirurgie plastique

Jessica Alves n’en est pas à sa première opération chirurgicale. En effet, elle a déjà dépensé des sommes importantes en chirurgie plastique en vue de changer d’apparence et de procéder à sa transition sexuelle. À Marbella, la femme exhibe fièrement sa poitrine volumineuse et ses  fesses bombées, vêtue d’un maillot de bain noir assez ostentatoire.

jessicaalves

dailymail

Elle met en avant les rondeurs de ses fesses voluptueuses et semble parfaitement en osmose avec son nouveau physique.

jessicaalves1

dailymail

La femme transgenre arbore également une paire de talons aiguilles pour mettre en lumière les courbes de son corps.

jessicaalves2

dailymail

Enfin, pour ajouter une touche d’extravagance à son look, elle dévoile ses mèches blondes qui donnent un reflet particulier à sa chevelure.

La transgenralité ne l’a pas empêché d’accéder au physique qu’elle voulait

Avant de procéder à moult interventions chirurgicales, Jessica Alves était connue sous le nom de Rodrigo.

jessicaalves3

dailymail

En Juillet, elle s’est rendue au Brésil pour effectuer une augmentation du fessier par bioplastie qui lui a coûté 30 000 livres sterling, soit l’équivalent de 33 190 euros.

jessicaalves4

dailymail

Toutefois, la femme a gardé une voix masculine et des organes génitaux masculins. Pour l’instant, cela ne semble pas la gêner puisqu’elle affiche une silhouette féminine. “J’ai eu une procédure esthétique qui a changé ma vie et qui m’a laissé avec un derrière de J. Lo et des hanches de Kim Kardashian”, a révélé la femme.

jessicaalves5

dailymail

Pendant une semaine, la femme a reçu des quantités importantes de méthacrylate et a pu constater que son corps se transformait. “Je veux être une femme voluptueuse avec des courbes et maintenant je le suis et je me sens sexy pour la première fois de ma vie !”, a-t-elle déclaré.

jessicaalves6

dailymail

En réalité, Jessica avait du mal à supporter son physique d’avant, et ne se sentait pas en adéquation avec son propre corps. “En tant qu’homme, je ne me suis jamais sentie sexy du tout et j’avais très peu confiance en moi, mais maintenant, en tant que femme, je me sens féroce et sexy et c’est un sentiment si puissant”, annonce-t-elle.

jessicaalves7

dailymail

Aujourd’hui, en raison de la pandémie de coronavirus, Jessica a dû retarder ses interventions pour changer sa voix et ses organes génitaux. Mais la femme transgenre espère atteindre son objectif au plus vite pour pouvoir réaliser un autre rêve qui lui tient à cœur : devenir maman.

Les personnes transgenres sont souvent incompris

Dénigrés, insultés ou blessés par certains, les individus transgenres sont souvent victimes des pires atrocités en raison de leurs différences. En réalité, leur identité sexuelle leur cause une souffrance lancinantequ’ils ne parviennent pas toujours à expliquer. Ce phénomène peut débuter dès la petite enfance et s’amplifier avec l’âge.

Contraints d’assumer des attributs sexuels auxquels ils ne s’identifient pas, les enfants transgenres dissimulent leurs émotions et se sentent privés de toute liberté. D’après un rapport rédigé par le psychiatre Erik Shneider, un enfant sur 500 est transgenre. Piégés dans le stress et la honte, les enfants transgenres subissent l’impact dévastateur du regard des autres, et des préjugés. Un garçon transgenre aura tendance à préférer jouer avec des poupées, plutôt qu’au ballon.

Mais ses parents refuseront d’accepter cette réalité et le pousseront à réfuter ses envies et à se complaire dans son malheur. À l’âge adulte, on considère que 70% des garçons transgenres choisissent un compagnon de sexe masculin. En sus, les 30% restant optent pour des traitements hormonaux ou de la chirurgie plastique pour changer d’apparence et se sentir mieux dans leur corps.

Lire aussi Des voisins humilient une mère en lui disant qu’ils ne veulent pas voir ses fesses

Contenus sponsorisés