Jean Pierre Pernaut était « abattu » avant de quitter TF1 : ses collègues font des révélations

Le présentateur phare de TF1 a quitté le « 13 heures ». Après 33 années de carrière, Jean Pierre Pernault a rendu le fauteuil malgré de fortes audiences. Si le journaliste de 70 ans assure avoir pris cette décision de son plein gré, Voici rapporte que ses collègues confient qu’il aurait « le visage défait ».

Au fil de ses apparitions, Jean-Pierre Pernault a conquis le cœur des Français. Celui qui a présenté le JT de TF1 pendant plus de trente ans a fédéré par son franc-parler. Aujourd’hui, il met un point final à ce long chapitre de sa carrière et cède sa place à Marie-Sophie Lacarrau. Mais ce départ ne serait pas sans amertume. A en croire ses collègues, le journaliste « ne serait plus le même et aurait le visage défait ».

Jean-Pierre Pernault cacherait un profond mal-être selon ses collègues

Depuis l’annonce choc de son départ, Jean-Pierre Pernault ne se sentirait pas au mieux. Ses collègues assurent que le septuagénaire, d’ordinaire jovial, tenterait de cacher « un profond mal-être », écrit Voici. L’un d’entre eux avoue même ne jamais l’avoir vu comme ça. Interrogé par Ici Paris, il confie : « Lui, habituellement si cordial, si souriant, il a l’air totalement perdu dans ses pensées, comme absent ». Le journaliste aurait selon lui « le visage défait ». Puis d’ajouter qu’il n’avait jamais vu son collègue « le visage aussi sombre ». La source souligne également le fait que Jean-Pierre Pernault donne l’impression que « quelque chose s’est brisé en lui ».

Nathalie Marquay soutient la décision de son mari

Si le journaliste star de la première chaine à l’air peiné par son départ, sa femme soutient sa décision. Invitée sur le plateau de Jean-Marc Morandini, Nathalie Marquay  assure quant à elle que cette décision est réfléchie. Elle reconnait qu’après tant d’années de dure labeur, il était nécessaire que son mari « lève le pied ». « Il a réfléchi, on a bien réfléchi tous les deux (…) Il va enfin pouvoir un peu lâcher et profiter de sa famille » confie-t-elle. Si ces adieux signent de véritables changements dans le paysage télévisuel, les fidèles du JT se souviendront avec nostalgie de sa jovialité mais aussi de ses coups de gueule sans langue de bois.

Jean-Pierre Pernault se sent fatigué à cause de son cancer

En 2018, Jean-Pierre Pernault a été diagnostiqué d’un cancer de la prostate, ce qui lui a valu de s’absenter plusieurs mois de l’antenne. Si le journaliste a réussi à vaincre la maladie, il souffre encore de séquelles parfois invalidantes. Dans un entretien avec le Parisien le 18 décembre dernier, le présentateur avouait que depuis qu’il était tombé malade, il lui arrivait de ressentir des pics de fatigue importants, en particulier l’après-midi. Et d’ajouter que « pour présenter un journal, il faut être à 100% de sa forme ». Il  estime n’être plus qu’à 95%, et pense qu’il vaut mieux « ne pas prendre de risque ».

Le présentateur ne dit pas adieu à son métier

Si son annonce a sonné comme un véritable coup de tonnerre dans le PAF, Jean-Pierre Pernault ne dit pas pour autant adieu à son métier. Comme l’a annoncé Olivier Ravanello, le directeur adjoint à l’information digitale du groupe TF1 au Figaro, le journaliste commence une nouvelle aventure. Ses fans pourront le retrouver dans le « netflix des régions » qu’il est en train de préparer. Le responsable de la chaîne le décrit comme un « site qui rassemblera aussi bien ses émissions que des reportages autour du patrimoine et des traditions, des archives du JT et des chroniques au ton très personnel ».

Lire aussi Jean-Pierre Pernaut : son gros coup de gueule au sujet des vaccins dans sa nouvelle émission sur LCI

Contenus sponsorisés