“Je veux juste que mon bébé revienne”, une maman au coeur brisé se confie sur la mort soudaine de son fils de 4 ans

Relevant d’un grand sentiment d’injustice, la perte d’un enfant est un drame que nul parent ne saurait dépasser à moins d’effectuer un véritable travail sur soi. Une maman écossaise a vécu l’enfer en découvrant la mort soudaine de son fils de 4 ans, alors qu’il était simplement allé dans sa chambre pour regarder la télévision. Son récit tragique a été relayé par le Daily Record. 

Ce jour-là, David George jouait dans le jardin avec ses frères et soeurs avant de mourir brutalement. Il était rentré plus tôt que les autres pour regarder son film favori. C’est avec le cœur brisé que les parents témoignent sur la disparition brutale de leur petit garçon, parti bien trop tôt.

david george

David George avant sa mort – Source : Daily Record

Une mort survenue sans raison apparente

L’incident a eu lieu à Glasgow en Ecosse. Dans le jardin de la maison, le petit garçon jouait avec son frère de 7 ans, Kian, et Bonnie, sa sœur de 5 ans. D’après le Daily Record, Il a voulu rentrer plus tôt que les autres afin de regarder Transformers, son film préféré.

Son père, Ian George, 51 ans, est par la suite allé voir son fils mais a trouvé ce dernier inerte sur son lit à 16h. L’homme a tout de suite contacté les urgences avant de procéder à des gestes de premiers secours.

david george 1

Le petit garçon était adoré par sa famille – Source : Daily Record

Malgré plusieurs tentatives, les ambulanciers et les médecins n’ont pas pu le sauver. Pourtant, le petit garçon n’avait jamais eu de problème de santé sous-jacent. Un cas qui rappelle le décès tragique et soudain de la petite Aaliyah Jayde Nolan.

David George a été déclaré mort peu après son arrivée à l’hôpital pour enfants de Glasgow. Selon les médecins, il s’agirait d’un cas de mort subite, un syndrome qui concerne habituellement les nourrissons. Une annonce qui a meurtri ses parents, loin de s’attendre à ce décès brutal et inattendu.

« C’était mon bébé. Je veux qu’il revienne »

« Il a fermé les yeux et est allé au paradis. Il ne souffrait pas et n’avait pas été malade. Il est juste mort sans avertissement ni raison » a déclaré la maman, Debbie Park, dévastée par cette mort assurément difficile à surmonter.  « Nous avons le cœur brisé. Absolument dévasté » a-t-elle ajouté, puis de poursuivre,  « Je ne sais pas comment je vais continuer sans lui. C’était mon bébé. Je veux juste qu’il revienne. Je ferais n’importe quoi pour l’avoir ici. Je me sens tellement chanceuse d’avoir été sa mère et je sais qu’il vaut mieux avoir aimé et perdu que de ne pas aimer du tout. Je chérirai les superbes quatre années que nous avons passé ensemble pour le reste de ma vie ».

photo de famille

Photo de famille – Source : Daily Record

Debbie a également révélé que son frère et sa sœur ont été durement affectés par la mort de leur frère cadet et les a décrits comme « meilleurs amis ». En voulant réconforter les enfants, la mère leur a dit que leur petit frère était « là-haut en train de s’amuser » et qu’il est « maintenant au paradis » avec leur chien Jacko. Elle décrit son petit garçon comme étant un être aussi beau à « l’intérieur qu’à l’extérieur ».

Comment surmonter le décès d’un enfant ?

Être confronté à la mort de ses enfants fait partie des épreuves les plus difficiles qui soient pour un parent. Quand un enfant disparaît, ces derniers se retrouvent privés de la chair de leur chair et doivent assimiler un événement injuste qui ne relève pas de l’ordre naturel de la vie. Ce deuil très sensible peut alors être appréhendé de différentes manières, qui varient souvent selon l’individu concerné et sa manière de gérer ses émotions.

Interrogée par le Le Journal Des Femmes, Ambre Pelletier, coach maternelle et thérapeute familial conseille de se tourner vers l’aide de la famille et/ou de l’entourage amical. Il existe également des groupes de parole ou des séminaires pour les parents ayant fait face la même situation.

Lorsque la douleur semble insurmontable, recourir à l’aide d’un professionnel de la santé peut s’avérer salutaire. La thérapeute nuance et souligne toutefois, que la façon de surmonter la mort d’un enfant est personnelle à chacun des membres de la famille. Elle appuie d’ailleurs, l’importance de l’écoute attentive et de l’empathie dans ce genre de cas. Car plus que les conseils, c’est le sentiment de proximité qui prime.

Lire aussi Cette maman horrifiée trouve son fils de 11 ans mort dans son lit alors qu’elle essayait de le réveiller pour l’école

Contenus sponsorisés