« Je vais lui apprendre à faire un bébé » Un pompier sans cœur viole une fillette sous le regard de sa femme

Au quotidien, des mineurs subissent les sévices des violences sexuelles perpétrées par les adultes. Ces actes de pédophilie sont d’autant plus abjects que parfois, ils sont causés par des figures censées inspirer confiance comme l’en témoigne le récit de cet article. Le journal The Sun a relayé l’histoire d’un pompier sans cœur qui viole une fillette devant le regard complice de sa femme.

Ce n’est pas la première fois qu’un couple pédophile agit en accord pour abuser d’enfants. Sous prétexte que l’homme voulait apprendre à la fille comment avoir un bébé, lui et sa femme ont abusé d’elle avant de recoudre ses blessures après l’acte de viol. Les accusés Areglio Pupo, 32 ans et Morgan Keen, 27 ans, ont été reconnus coupables de violences sexuelles vis-à-vis d’une enfant de moins de 12 ans.

areglio
Areglio Pupo, 32 ans, a violé une petite fille de 7 ans. Source : The Sun

Il viole une fille de 7 ans, de concert avec sa femme

Comme le rapporte The Sun, les agressions auraient commencé lorsque Areglio a violé la fille dans une pièce pendant que Keene le regardait faireL’abus n’était pas sans séquelles physiques puisque la fille a dû souffrir de saignements après l’acte. Par la suite, la spectatrice aurait commandé à la victime de prendre une douche puis de s’endormir.

La police a pu recueillir des messages qui ont été envoyés par Keen et dont le destinataire était une amie à elle, une infirmière obstétrique. Dans cet échange qui a eu lieu le lendemain du crime, Keen lui a demandé des conseils sur la « déchirure vaginale » tout en lui faisant croire qu’elle se renseigne sur son propre cas.

L’infirmière a conseillé à Keen de se rendre chez un spécialiste mais cette dernière lui a affirmé que les blessures ont été recousues. Quand l’amie a voulu savoir qui avait cousu la blessure et si un anesthésique a été utilisé, Keen a répondu que c’était son mari qui s’en était chargé sans anesthésie.

morgan 1
Morgan Keen était présente lors de l’agression. Source : The Sun

Ils voulaient lui « apprendre comment faire des bébés »

La police a reçu le signalement d’un trouble provenant du domicile des agresseurs. Quand les agents de police se sont rendus sur les lieux de l’agression, ils se sont adressés à deux témoins. Ces derniers s’étant entretenus avec la victime, disposaient des détails des événements.

D’après les dires de Keen, elle avait elle-même subi les violences de son mari qui l’avait roué de coups après avoir su qu’elle attendait un enfant. En outre, Keen a déclaré que les allégations contre elle étaient fausses et qu’elle n’avait jamais été témoin de tels abus physiques ou sexuels sur l’enfant.

Protéger les enfants de la menace pédophile

Il est essentiel de communiquer aux enfants les dangers de la pédophilie. Le psychanalyste Claude Halmos, spécialiste de l’enfance et de la maltraitance insiste que le meilleur moyen de protéger son enfant est l’information.

Ainsi, il explique qu’il ne suffit pas de dire à l’enfant de ne pas suivre un inconnu. Cette déclaration doit être accompagnée de la raison motivant cette instruction. Car si cette raison n’est pas communiquée, l’enfant pensera qu’on veuille « le priver d’un plaisir » qu’il sera par la suite tenté de vouloir assouvir en suivant l’inconnu.

Il est donc important de parler à son petit de ce qu’est un pédophile afin qu’il comprenne le risque que lui et les enfants de son âge encourent. À ce propos, le spécialiste encourage les parents à donner les moyens à leurs enfants d’être leur « propre boussole », car il y aura toujours des moments où ils seront livrés à eux-mêmes.

D’ailleurs, le risque est tel que les agresseurs sexuels ne circulent pas uniquement à l’extérieur du cadre familial. L’histoire d’une fille de 12 ans violée et engrossée par son beau-père en est un exemple.

Lire aussi Après avoir tenté de violer sa nièce, ses proches lui coupent le pénis et le donnent à manger aux cochons

Contenus sponsorisés