« Je suis médecin et j’ai été contaminé par le coronavirus. Voici ce que j’ai ressenti jour après jour pendant ma maladie »

Apparu à Wuhan fin Décembre, le coronavirus s’est rapidement propagé dans tous les pays du monde et a engendré une pandémie sans précédent. Depuis le début, les médecins, infirmiers et scientifiques tentent d’élargir leurs connaissances autour de ce virus pathogène et de la maladie qu’il cause, le Covid-19. Dans un témoignage paru sur le site Prevention, Jehanne Julien-Banica, médecin de 37 ans habitant à New York, nous fait part des symptômes qu’elle a ressenti jour après jour, après avoir contracté la maladie. 

Durant cette pandémie, les médecins sont en première ligne dans la lutte acharnée contre le Covid-19. Mobilisés pour soigner et accompagner les malades, ils font des efforts louables et prennent des risques conséquents au quotidien. La mobilisation et le courage inébranlable dont ils font preuve durant cette crise sanitaire leur vaut le respect de tout un chacun.

En sus, plusieurs médecins ont été contaminés par le coronavirus et certains en sont décédés. Dans une logique de transparence, Jehanne Julien-Banica, urgentiste à New York, a mis en exergue les signes cliniques qu’elle a ressenti jour après jour après avoir été infectée par le coronavirus, rapporte le site Prevention.

medecin111

heartstapps

Un médecin en première ligne dans la lutte contre le Covid-19

Quand le coronavirus est apparu dans l’État de New York, Jehanne Julien-Banica a travaillé d’arrache-pied pour dépister et traiter les malades. Portant un équipement de protection comportant un masque, un écran facial, une blouse et des gants, elle exerçait son métier tout en prenant les précautions recommandées par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Mais malgré les mesures de prévention, le médecin a été exposé au Covid-19 et en a souffert pendant deux semaines.

Du 4 au 6 avril : Fatigue, sueurs nocturnes et maux de tête

Pendant tout un week-end, Jehanne Julien-Banica se sentait faible. Elle avait des sueurs nocturnes et passait son temps à dormir. Mais pour elle, c’était tout simplement son corps qui réclamait du repos et elle n’avait pas de raison de s’alarmer. Cependant, lorsqu’elle s’est rendue au centre médical où elle travaillait, elle se sentait extrêmement faible. Alors qu’elle était face à un patient, elle a soudainement eu très mal à la tête et s’est sentie étourdie. Ses collègues lui ont indiqué qu’elle était devenue pâle et lui ont demandé de s’asseoir sur une chaise pour vérifier ses signes vitaux. Ensuite, le médecin a passé un test Covid puis a reçu l’ordre de rester à la maison jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

Du 7 au 9 avril : Les symptômes les plus courants sont apparus

Très fatiguée, Jehanne s’est isolée dans sa chambre et subissait des migraines chroniques. Même si le risque qu’elle soit porteuse du virus était bel et bien présent, son mari a insisté pour rester avec elle et surveiller son état de santé. Alors qu’ils portaient tous les deux des masques chirurgicaux, l’homme tenait à se coucher par terre, pour surveiller la respiration de son épouse. Les jours qui ont suivi, Jehanne n’arrivait plus à sortir du lit et a commencé à tousserElle avait du mal à respirer et expérimentait une sensation de brûlure dans la gorge et dans la poitrine. En sus, elle a perdu l’appétit et consommait principalement des soupes et du thé, ce qui lui a fait perdre du poids.

medecin121

heartstapps

Du 10 au 13 avril : Elle traverse des moments difficiles

Le 10 avril, Jehanne a reçu un appel l’informant que le test Covid était positif pour elle, mais aussi pour son mari. Ce dernier ne présentait que des symptômes légers tels qu’un mal de gorge et une toux. Mais Jehanne souffrait de plus en plus et se réveillait avec des quintes de toux qui pouvaient durer jusqu’à deux minutes.

Du 14 au 18 avril : Son état de santé s’améliore

Dix jours après le début de sa maladie, l’urgentiste a pu voir son état de santé s’améliorer. Elle respirait mieux et sentait que ses douleurs thoraciques s’estompaient progressivement. En sus, elle a réalisé qu’elle avait perdu son odorat durant la maladie et qu’elle retrouvait ses sens.

medecin211

heartstapps

Des conseils pour éviter de contracter l’infection

Comme le montre l’histoire de ce médecin, les symptômes de l’infection restent propres à chacun. Pour éviter de contracter l’infection, le respect des gestes barrière est primordial :

  • Lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, ou utilisez du gel hydro-alcoolique
  • Maintenez une distance d’au moins 1 mètre avec autrui
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche
  • Couvrez-vous la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement
  • Jetez votre mouchoir immédiatement après l’avoir utilisé dans une poubelle fermée
  • portez un masque lorsque vous êtes à l’extérieur et notamment dans les endroits très fréquentés

Si vous présentez des symptômes similaires à ceux d’un rhume, isolez-vous pendant 7 jours. En sus, si vous êtes victime d’une gêne respiratoire, contactez en urgence votre médecin traitant pour lui en parler.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés