« Je regrette d’avoir eu mon bébé, cela a ruiné ma vie – Si je pouvais revenir en arrière, j’aurai aimé ne pas avoir d’enfant »

Une maman a partagé un message d'une honnêteté brutale sur la façon dont elle regrette d'avoir eu un bébé et souhaite ne jamais l'avoir eu, car la parentalité l'a transformée en "l'ombre d'elle même ».

Sommaire

Après l’accouchement, cette maman anonyme s’est tournée vers les réseaux sociaux pour obtenir des conseils de la part d’autres mamans, car elle a avoué que si elle pouvait revenir en arrière et ne pas devenir maman, elle n’hésiterait pas.

bébé

La femme, qui a révélé que son fils est maintenant âgé de sept mois, a déclaré que devenir maman a eu de graves répercussions sur sa santé physique et mentale et a mis en garde les autres contre le fait d’avoir un bébé, car cela pourrait « ruiner votre vie ».

Accablée et luttant pour s’en sortir, la maman a déclaré qu’elle ne pensait pas qu’elle serait « un jour heureuse à nouveau », alors qu’elle partageait un message sur le groupe Mumsnet intitulé « Si vous envisagez d’avoir un bébé – ne le faites pas ».

On pouvait y lire : « Ou faites-le. Mais sachez que cela peut ruiner votre vie.

« J’aime mon fils plus que tout au monde, mais je regrette tellement d’avoir eu un bébé. Cela a absolument détruit ma santé physique et mentale, et il m’est impossible d’envisager le moment où je serai à nouveau heureuse. »

Réfléchissant à quel point le fait d’être mère l’a changée en tant que personne, elle poursuit : « Avant, j’étais une personne dynamique, intéressante, amusante, pleine de vie et des hobbies géniaux. Aujourd’hui, je ne suis plus que l’ombre de mon ancien moi, mon monde à changé.

« Si je pouvais appuyer sur un bouton et revenir à une époque avant d’avoir mon fils, sans me souvenir de lui ni savoir qu’il existe, je le ferais sans hésiter.

« Je regrette tellement d’avoir eu un bébé et je souhaite de tout mon cœur et de toute mon âme ne pas l’avoir fait ».

Alors qu’elle interagissait avec d’autres mamans en ligne, la femme a révélé que le sommeil de son bébé a été « perturbant » et qu’elle a déjà demandé de l’aide à une infirmière.

Je regrette beaucoup d’avoir eu un bébé et je souhaite de tout mon cœur et de toute mon âme ne pas l’avoir fait.

L’infirmière lui avait donné de la sertraline – un antidépresseur -, mais elle affirme que cela lui a donné une « insomnie épouvantable » et elle a décidé d’arrêter de prendre le médicament.

La femme a toutefois ajouté que son partenaire avait été d’un grand soutien pour elle pendant qu’elle luttait.

Elle a posté : « Mon partenaire est incroyable – il fait tellement de choses pour nous deux, bien plus que sa juste part.

« Mais je peux voir quel fardeau je représente pour lui et je suis très inquiète de l’impact que cela a sur lui, d’avoir à être parent et à me soutenir dans cette épreuve. »

Les autres mamans n’ont pas manqué de tendre la main à cette femme et de la rassurer en lui disant qu’elles aussi avaient eu du mal à s’adapter au début de leur nouvelle vie de parent.

bébé

Offrant des mots de soutien, une personne a posté en réponse : « Oh, je me sentais comme ça quand mes enfants avaient cet âge. Je pense que les 3-4 premières années peuvent être brutales, selon la nature de l’enfant. Cela deviendra plus facile et plus agréable, surtout si vous restez avec un seul enfant. Tenez bon, ce n’est pas pour toujours. »

Un autre internaute a dit : « Oh, la pauvre. On dirait que vous vous sentez très mal en ce moment. Je voulais juste dire que j’ai ressenti la même chose. J’adore être maman, ma fille a 2 ans et demi et j’ai traversé l’enfer pour l’avoir, mais j’ai certainement eu beaucoup de moments où des pensées similaires m’ont traversé l’esprit. Je n’ai pas du tout apprécié la période de la naissance. Je voulais juste dire que j’ai l’impression que ça s’améliore à mesure qu’ils grandissent. »

Un troisième a écrit : « Hey, accroche-toi ! Vous avez réussi à tenir jusqu’à sept mois, alors bravo ! La privation de sommeil est épouvantable, mais avec un peu de chance, cela va s’améliorer d’ici le dixième mois et vous commencerez à vous sentir beaucoup plus comme avant. C’est bien si vous pouvez obtenir un soutien psychologique. Je vous envoi de gros câlins. »

« Il y a une énorme pression sur les nouvelles mamans pour qu’elles soient toujours au top, alors que la première année est très dure pour beaucoup, beaucoup de femmes », a partagé une autre internaute.

D’autres internautes ont affirmé que la maman pourrait souffrir d’une dépression post-natale (elle n’a pas confirmé si elle en aété diagnostiquée) et ont suggéré de suivre une thérapie ou de consulter un professionnel pour obtenir du soutien.

Après avoir lu leurs messages et les avoir pris en compte, la maman a remercié ceux qui l’avaient contactée pour qu’elle se sente « moins seule ».

Lire aussi Choisissez une pierre et découvrez ce qu’elle révèle de votre personnalité

Contenus sponsorisés