x

« Je ne pouvais pas me permettre de nourrir mes enfants, maintenant je me fais des milliers d’euros avec des rencontres en ligne »

Malgré ses deux emplois, cette maman ne pouvait plus joindre les deux bouts. Elle ne pouvait même plus subvenir aux besoins de ses propres enfants. Cette femme a dû donc choisir un métier pas comme les autres pour ces mois difficiles, celui de « cam girl ». 

Relayé par nos confrères du Sun, ce témoignage de mère nous révèle les dessous du métier de cam girl. Le principe ? Se montrer nue devant une webcam connectée à des milliers d’utilisateurs en échange d’une rétribution financière. Ce choix a permis à cette femme de sortir de la précarité et mieux encore, de devenir très riche.

jess

Son mode de vie a radicalement changé – Source : Caters News Agency

De la pauvreté à la richesse en quelques mois

Cette mère célibataire a souffert à cause de la crise liée à la pandémie. Depuis qu’elle est désormais cam girl, elle gagne l’équivalent de 5 livres (5,52 euros) à la minute de visionnage. A 32 ans, Jess Shaw cumulait deux emplois, celui de soignante et de serveuse dans un bar mais ne réussissait pas à nourrir ses enfants âgés de 4 à 15 ans. « Parfois, mes enfants devaient se passer de dîner et avaient rarement de nouveaux jouets » se remémore-t-elle. Son choix de vie l’aidera au contraire à ne plus compter son argent. Les mères célibataires peuvent être stigmatisées. C’est le cas de cette maman qui a eu 8 enfants seule.

jess1

Cette maman gagne aujourd’hui plus de 5 euros par minutes en parlant à des inconnus via sa webcam – Source : Caters News Agency

D’une occupation à un métier

Si Jess est désormais cam girl, elle avait l’habitude d’avoir des conversations par webcam avec des personnes sur des sites de rencontres. Ces flirts lui donneront l’idée de les facturer et d’en faire un véritable métier lors du premier confinement.

jess2

Elle parvient désormais à subvenir aux besoins de ses enfants – Source : Caters News Agency

La mère de quatre enfants a commencé à faire ces sessions érotiques tarifées jusqu’à six nuits par semaine. Un métier prenant mais qui a changé sa vie. La cam girl parle à des hommes et à des femmes de toutes orientations sexuelles. Elle échange même avec des couples qui veulent pimenter leur sexualité ou simplement des inconnus qui veulent de la compagnie, et plus si affinités…

jess3

Grâce à son nouveau métier, Jessica pourra même offrir un poney à sa fille – Source : Caters News Agency

« Je gagne des milliers certaines nuits »

Depuis qu’elle facture ses prestations par webcam, la mère a changé radicalement de train de vie. Elle est passée de deux emplois précaires à un train de vie luxueux, pour le plus grand plaisir de ses enfants. Elle a ainsi pu les faire voyager et a même offert un poney à sa fille pour Noël.

Elle se réjouit : « C’est devenu un gagne-pain. Je peux enfin subvenir à leurs besoins » « Je gagne parfois des milliers certaines nuits et des centaines d’autres. Cela peut aller jusqu’à 5000 livres (5521,82 euros) quelques soirs » indique celle qui a choisi une reconversion pas comme les autres. Etre mère célibataire peut même impacter la vie personnelle et amoureuse. Des hommes expliquent pourquoi ils refusent de sortir avec des mamans seules.

Inquiète de la crise sanitaire

Jess est très consciente de ce que l’on peut penser d’elle à cause de ce nouveau parcours. Elle témoigne : « Les gens vont avoir une opinion, je comprends cela mais en fin de compte, je le fais pour soutenir ma famille » Elle ajoute qu’elle ne considère pas faire quelque chose de mal puisque son métier se fait grâce à une webcam et qu’elle l’exerce pendant que ses enfants dorment. La mère a des souvenirs amers de sa lutte contre la précarité où elle était constamment stressée des factures et des charges.

jess4

Ses enfants ne la jugent pas – Source : Caters News Agency

Cette maman célibataire était d’autant plus inquiète lors de la crise économique liée au Covid-19. « J’étais très inquiète en lisant ces histoires sur des gens qui perdaient leur maison. J’étais proche de ça » se souvient-elle. La vie d’une mère célibataire est complexe mais il existe 7 preuves que vous avez réussi l’éducation de vos enfants dans cette configuration.

jess5

Elle est heureuse de ne plus se soucier des factures – Source : Caters News Agency

Mère célibataire, gérer le nouveau rôle de chef de famille

Au-delà des considérations matérielles qui peuvent ajouter à la charge mentale d’une maman célibataire, une tout autre dynamique familiale vient s’ajouter à ce rôle. Interrogée par nos confrères de Psychologies, Sylviane Giampino, psychanalyste la décrit. Plusieurs injonctions reposent sur la mère comme le membre de la famille « plus bienveillant et plus complice ». Seulement, lors d’une séparation, vient s’ajouter la dimension autoritaire de ce parent.

La spécialiste explique : « Il est important de savoir que la proximité relationnelle mère-enfant ne signifie pas une égalité de statut adulte-enfant, parent-enfant. Autrement dit, même s’il existe un espace de négociation dans l’autorité, c’est toujours à l’adulte, au final, de décider. » Lorsque le père est présent, l’experte parle souvent du « schéma classique du divorce », celui selon lequel les mères s’occupent de leurs enfants pendant la semaine alors que les pères en profitent le week-end. Un modèle qui ajoute à la charge mentale d’une maman solo qui doit relever plusieurs défis.

Contenus sponsorisés
Loading...