« Je me tenais là, avec mon petit garçon de 3 mois dans les bras, pendant qu’elle m’envoyait des photos de l’échographie du bébé qui grandissait dans son ventre. J’étais sans voix. Mais je le savais aussi. Au fond de moi, je le savais. »

Avoir un enfant est une expérience extraordinaire, malheureusement, la conception naturelle est parfois difficile. Dans ces cas là, de nombreux couples se tournent vers l’adoption, comme nous allons le voir à travers l’expérience de Heather Crockett Oram. Cependant, celle-ci ne se passera pas tout à fait comme prévu. Zoom sur une histoire merveilleusement singulière…

En dépit d’être un procédé administratif parfois chaotique et lourd, l’adoption représente pour bien des familles l’accomplissement ultime de leur instinct parental.

Un bébé, puis deux, puis trois…

A six semaines seulement, Heather Crockett Oram se voit dans l’obligation de subir une ablation des ovaires qui met fin à toute possibilité de concevoir naturellement dans le futur. Ce n’est qu’à l’âge de 13 ans qu’elle réalise vraiment l’ampleur de la situation, et que ses angoissent commencent à se multiplier. Comme elle l’explique àLoveWhatMatters : « Ma plus grande peur en grandissant était de savoir que je devrai un jour annoncer cette nouvelle à mon futur mari ».

Des années plus tard, les craintes de Heather se dissipent lorsqu’elle rencontre Jason, déjà père célibataire de deux enfants. Après lui avoir expliqué sa situation en larmes, elle trouve chez son compagnon un soutien incroyable qui les mène à se tourner vers l’adoption. Ils décident donc de se faire connaître sur les réseaux sociaux, en passant par Facebook, Instagram et certains sites d’adoption en ligne.

Après de nombreux faux profils essayant de les contacter, Heather et Jason reçoivent le message d’une femme sur Facebook, expliquant que son amie est enceinte et que cette dernière est à la recherche de parents adoptifs. Fou de joie, le jeune couple se dit que la chance leur sourit enfin, mais c’est avant de réaliser que la future mère ne leur enverra jamais de preuve concrète de sa grossesse.

Loin de perdre espoir, ils décident d’actualiser leur profil une fois de plus et sont finalement contactés par une jeune fille. Celle-ci étant presque au terme de sa grossesse les rencontre lors d’un diner, et touchée par leur situation, leur demande s’ils veulent bien adopter son futur petit garçon. Trois semaines plus tard, c’est dans le bonheur le plus extraordinaire que Heather et Jason accueillent leur premier fils adoptif, Andy.

Les semaines passent, et Heather reçoit un message de la première femme qui les avaient contactés. Celle-ci aurait trouvé une autre famille d’accueil, mais comme elle l’explique au couple, son cœur lui dicte que la place de son futur bébé est au sein de la famille Oram. Pour la première fois, alors que Andy est âgé de 3 mois à peine, cette femme envoie aux jeunes parents une échographie du bébé. Heather raconte : « J’étais sans voix. Mais je le savais. Au fond de moi, je le savais. »

Six semaines plus tard, Heather et Jason rencontrent cette femme enceinte déjà mère de trois enfants, et assistent à la naissance de leur deuxième garçon, Ellis. En l’espace de quatre mois, ils deviennent parents non pas d’un, mais de deux enfants merveilleux.

Quelques mois plus tard, la famille Oram décide de prendre des nouvelles de la maman biologique d’Ellis qui souffrait d’une situation quelque peu difficile. Suite à leur conversation, ils décident d’accueillir Sean, l’aîné de sesenfants, juste pour quelques jours. Les quelques jours se transforment en un été, et avant même qu’ils ne le réalisent, Sean avait déjà trouvé ses repères au sein de la famille. Il appelle donc sa mère, et celle-ci l’autorise à rester, ajoutant ainsi un troisième garçon aux bébés adoptifs, pour un total de cinq fils Oram !

L’adoption ouverte, quésaco ?

 

Heather et Jason Oram ont décidé de maintenir une adoption ouverte avec les deux mères biologiques de leurs enfants, et ne manquent pas de partager les moments heureux avec ces dernières. Alors qu’est-ce que l’adoption ouverte ?

Comme l’explique American Adoptionsl’adoption ouverte se base sur le maintien du lien entre les parents biologiques, les parents adoptifs et l’enfant et ce par le biais de mails, d’envoi de photos, d’appels téléphoniques et même visites personnelles décidées par les parents, en périodes de vacances ou d’anniversaires. Dans ce type d’adoption qui a fait son apparition aux Etats-Unis, il n’y a aucun mystère : l’enfant connait ses parents biologiques et l’histoire de son adoption. 

Cette adoption n’est pas approuvée par tous, en effet, l’adoption ouverte est un concept peu étendu en France, et les experts européens restent sceptiques quand à son impact sur la psychologie de l’enfant.

Quoi qu’il en soit, elle aura fait de Heather, Jason Oram et leurs enfants une famille très heureuse, comme en témoigne Heather : « La famille ne dépend pas exclusivement des liens du sang. Elle revêt plusieurs formes et plusieurs tailles. Tout ce qui compte c’est l’amour.»

Contenus sponsorisés
Loading...
Close