x

« J’ai été violée » Jane Fonda parle pour la première fois des abus sexuels dont elle a été victime

Du haut de ses quatre-vingt ans, l’actrice célèbre Jane Fonda arbore une silhouette svelte et brille par sa beauté légendaire. Nominée pour les rôles dans On achève bien les cheveaux de Sydney Pollack, Le Retour d’Hal Ashby, ou encore Klute d’Alan J. Pakula, elle a reçu deux oscars de la meilleure actrice ainsi que la Palme d’Or du Festival du Film de Cannes pour l’ensemble de sa carrière.

Productrice également, l’icône américaine est très engagée. Fervente du mouvement révolutionnaire afro-américain des Black Panthers, elle a été aussi contre la guerre du Vietnam et celle d’Irak. Aujourd’hui, elle milite toujours pour les droits de la femme et pour la première fois, révèle un fait choquant à propos de son enfance.

Jane Fonda

lefigaro

Dans une interview menée par l’actrice, Brie Larson, Jane Fonda aborde certains sujets qui lui tiennent particulièrement à cœur, relatifs au féminisme et aux violences à l’encontre des femmes. Et durant cette entrevue, elle dévoile un incident qui s’est déroulé alors qu’elle n’était qu’une enfant.

« J’ai été violée quand j’étais enfant »

« Pour vous dire à quel point les femmes paient un lourd tribut envers le patriarcat : j’ai été violée, j’ai été abusée sexuellement lorsque j’étais enfant, et j’ai été virée parce que je ne voulais pas coucher avec mon patron, et j’ai toujours pensé que c’était de ma faute, que je n’avais pas fait ou dit les bonnes choses ».

Et d’ajouter « Je connais des jeunes filles qui ont été violées et qui ne s’étaient même pas rendu compte qu’il s’agissait d’un viol. Une des choses les plus importantes réalisées par les mouvements féministes a été de faire réaliser aux femmes que le viol et les abus sexuels ne sont pas de notre faute ».

janefonda1

lefigaro

La célèbre actrice déclare avec regret qu’il lui a fallu des années, près de soixante ans pour apprendre à dire « non ». Toutes ces épreuves qu’elle a douloureusement endurées ont motivé l’actrice à militer davantage pour les droits de la femme. C’est la première fois que Jane Fonda témoigne de ces agressions qui se sont produites il y a plus de soixante ans sans pouvoir les dévoiler auparavant.

janefonda2

fabiosa

En bonne militante, elle n’a pas manqué de manifester le jour de l’investiture de Donald Trump, contre les déclarations misogynes du Président en participant à la « Marche des femmes » de Washington.

Sa mère a également souffert des abus sexuels étant enfant

En 2014, l’héroïne de La Maison du lac, a pris connaissance d’une nouvelle qui l’avait choquée : sa mère, Frances Ford Seymour a également subi des violences sexuelles lorsqu’elle était jeune. Elle a découvert dans le dossier médical de sa mère qu’elle avait été violée à l’âge de 8 ans.

« A la minute où j’ai lu cela, tout s’est mis en place » a déclaré l’actrice. Et d’ajouter « Je savais pourquoi la chirurgie plastique sans fin, la culpabilité, l’incapacité d’aimer ou d’être intime et j’ai pu lui pardonner et me pardonner ». En apprenant cela, elle a compris les comportements de sa mère avant son suicide en 1950, alors que Jane n’avait que 12 ans.

Pour ces raisons et celles de toutes les femmes abusées sexuellement, elle déclare « Je soutiendrai le Centre de traitement du viol pour le reste de ma vie ».

janefonda3

fabiosa

Ces confessions personnelles et émouvantes de l’actrice doublement oscarisée, ont été faites lors de la célébration du 40ème anniversaire de l’association Rape Treatment Center. Fondée en 1989, l’organisation a pour but de venir en aide aux victimes de viol et aux enfants ayant subi des abus sexuels.

janefonda4

twitter

Les conséquences des viols subis dans l’enfance

Avec le soutien de l’Unicef France, une enquête a été menée sur l’impact du viol subi dans l’enfance. Et les résultats sont alarmants : Stress post-traumatique, amnésie, tentative de suicide, tels sont les conséquences de ces abus sexuels qui peuvent survenir même 50 ans après.

En France, une femme sur cinq et un homme sur quatorze avouent avoir subi des violences sexuelles mais les enfants en sont les principales victimes puisque 81% d’entre eux ont vécu ce calvaire avant l’âge de 18 ans. Et plus le viol a été subi à un jeune âge plus le nombre de suicide est plus élevé.

Contenus sponsorisés
Loading...