Interview Exclusive du Dr Mohamed BENNIS et du Pr Herbert ZECH

Après quelques années passées en tête à tête à profiter de la vie à deux, vient le moment de réfléchir à avoir son premier enfant qui viendra couronner l’amour de ses parents. Mais parfois, l’attente se fait longue et les questions commencent à déferler : pourquoi ne suis-je pas tombée enceinte jusque-là ? Le problème viendrait-il de moi ? Y a-t-il une solution ou devrions-nous oublier notre rêve de devenir parents ? Mise au point sur les problèmes de fertilité chez les couples.

ghandi_clinique

Grâce aux incroyables progrés de la médecine et des technologies, les couples ayant des problèmes de conception ont aujourd’hui plus de chances de guérison et l’espoir de devenir parents.

L’infertilité chez I’homme Parmi les causes les plus courantes qui entravent le projet de procréation chez l’homme, existe la dysfonction érectile qui empèche l’éjaculation d’avoir lieu et par voie de conséquence, la fécondation de l’ovule. Dans d’autres cas, c’est plutôt la quantité ou la qualité du sperme qui est à la source du problème. L’homme peut également souffrir d’autres problèmes tels que les troubles hormonaux ou l’absence totale de spermatozoïdes, à cause d’une obstruction des canaux excréteurs ou d’un manque de leur production au niveau des testicules. L’infertilité chez la femme Les problèmes de fertilité chez la femme sont généralement liés au processus d’ovulation. Les troubles hormonaux qui peuvent survenir ont un impact important sur le cycle menstruel et sur les règles qui deviennent irrégulières, ou carrément absentes. Ceci entrave donc la détection de la période propice à la conception, et réduit les chances de grossesse. D’un autre côté, certaines pathologies touchant aux ovaires peuvent également contrer les tentatives de conception. Le syndrome de l’ovaire polykystique, par exemple, favorise les troubles hormonaux, et une occlusion des trompes de Fallope empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule et de le féconder. La recherche en Procréation Médicale Assistée a fait des avancées significatives depuis une décennie, redonnant espoir aux couples en difficulté. Parmi les acteurs précurseurs en la matière, figure le réseau autrichien de Centres FIV Prof Zech, qui s’installe désormais à Casablanca, au sein de la Clinique Ghandi. 

Le Centre de Fertilité Ghandi, une offre médicale de pointe

Créé en 2001 et entièrement rénové et restructuré en 2016, le Centre de Fertilité Ghandi est situé au coeur de la clinique portant le même nom et propose une offre médicale de pointe en partenariat avec un réseau européen leader en Procréation Médicalement Assistée (PMA). Oeuvrant depuis plus de 15 ans dans le domaine de la PMA, et grâce à l’expertise de son équipe médicale professionnelle et engagée, le centre a réussi à réaliser le rêve de plus de 1500 couples de devenir parents, et à se positionner en tant que référence à l’échelle nationale. 

Dr Mohamed BENNIS – Directeur Médical du Centre de fertilité Ghandi

dr_bennis

Comment les traitements de l’infertilité ont-ils évolué dans le temps ? La prise en charge médicale de l’infertilité est une succession d’actes et de procédures qui vont nous permettre d’obtenir des ovocytes, de les fertiliser in vitro, et enfin de transférer dans l’utérus les embryons obtenus. Ce qui a changé, c’est le maniement des médicaments car chaque patiente a un profil hormonal différent et par conséquent, les doses prescrites sont personnalisées et ajustées en cours du parcours. Les nouveaux protocoles ont l’avantage d’être plus courts (10 à 12 jours) avec moins d’injections et moins de risques d’hyperstimulation. Ils sont particulièrement indiqués chez les femmes jeunes avec des ovaires microkystiques.

Quelles innovations optimisent les taux de succès de grossesse ? Par exemple, le procédé de la vitrification (congélation des embryons) a nettement amélioré le taux de survie des embryons et par conséquent, augmenté le taux cumulatif de grossesses après transfert d’embryons congelés. Cette technique a ouvert la voie de la préservation de la fertilité féminine après un traitement par chimiothérapie par exemple. Les progrès de la génétique et de la biologie moléculaire rendent possible aujourd’hui le screening embryonnaire, qui permet d’atteindre des taux de succès de grossesse de 50%, véritable performance.

Quelle valeur ajoutée apporte votre centre ?

Aujourd’hui, le nouveau challenge est d’obtenir rapidement un enfant unique et en bonne santé, en évitant les complications et les avortements précoces. Cela paraît une évidence, mais il a fallu 35 ans d’évolution et de recherche pour y parvenir. Pour répondre à ce challenge, la clinique Ghandi a fait de la PMA un de ses pôles d’excellence. Ainsi, tout a été repensé dans cet objectif : l’infrastructure, les ressources humaines, le parcours du patient, l’organisation et la coordination avec les médecins correspondants. Nous avons fait le choix d’un partenariat avec le réseau européen des centres de FIV du Professeur Zech, qui nous a permis une mise à niveau de nos procédures. 
Par ailleurs, ce partenariat nous assure aussi la formation continue de notre équipe et un partage de connaissances avec l’ensemble des médecins, des embryologistes et des généticiens du groupe. Nous sommes conscients que le parcours du couple infertile est aussi lourd sur le plan émotionnel que financier, nous mettons le savoir-faire de toute une équipe pour qu’il soit rassurant et réussi.  

Pr Herbert ZECH – Fondateur et Directeur des Centres de FIV Pr Zech

dr_zech

Parlez-nous du partenariat entre le Centre de fertilité Ghandi et le réseau international FIV du Pr Zech. Ce partenariat permet aux Centres du Professeur Zech de s’implanter en Afrique et en particulier en Afrique du Nord et de l’Ouest, qui est une région dont les besoins sont croissants en matière de fertilité. En effet, de la même manière qu’en Europe, la problématique de l’infertilité touche plus d’un couple sur 1 000 en Afrique, et l’offre de Centres de fertilité aux standards internationaux est encore peu développée. L’implantation de Zech au Maroc à travers la Clinique Ghandi permet d’apporter aux couples au Maroc et en Afrique du Nord et de l’Ouest les techniques de FIV les plus avancées, et les meilleurs standards en termes de qualité de soins et de service. 

Et à ce titre, le partenariat noué avec le pôle santé du Groupe Saham auquel appartient la Clinique Ghandi nous permet de compter sur un Groupe institutionnel qui a fait ses preuves au Maroc, en Afrique, et qui a des compétences éprouvées en termes de gestion et de développement. Ainsi, l’implantation dans la Clinique Ghandi est une chance, car cette Clinique est déjà reconnue pour son expertise dans le secteur mère-enfant, et a bénéficié récemment de nombreuses mises à niveau en termes d’infrastructures et de process. 

Pouvez-vous nous décrire l’expérience des Centres Zech dans le domaine de la fertilité ? Le réseau des Centres Zech a été créé en 1984 à Bregenz (Autriche) par moi-même, et comporte aujourd’hui 9 centres, présents dans 8 pays (Autriche, République tchèque, Italie, Allemagne, Liechtenstein, Suisse, Nigéria, et Maroc à travers le Centre Ghandi). Le réseau de centres FIV Pr Zech dispose des meilleurs spécialistes dans le domaine de la FIV, ce qui lui a permis d’innover en développant de nouveaux outils et protocoles pour garantir des traitements de plus en plus performants. Plus de 120 spécialistes membres du réseau partagent leur savoir-faire et échangent leur expérience et pratiques exemplaires.

Au sein du réseau, ressources, management et formations sont organisées efficacement afin que tous les collaborateurs du réseau en bénéficient.

Lire aussi Vos cheveux sont fins ? 7 astuces pour augmenter leur volume en quelques minutes

Contenus sponsorisés