Indignons-nous ! Des jeunes, obnubilés par leurs téléphones, n’ont pas laissé une vieille dame s’asseoir dans le train


Des jeunes, obnubilés par leurs téléphones, n’ont pas laissé une vieille dame s’asseoir dans le train

Cette image tout droit venue de Sydney n’a pas laissé de marbre les utilisateurs des réseaux sociaux. Largement relayée et montrant une vieille femme dans un train debout devant une rangée de jeunesobnubilés par leur smartphone, elle scandalise. Cette photo a aussi été partagée par nos confrères du Daily Mail et crée la polémique. Est-ce un acte d’incivisme ou les jeunes lui ont déjà proposé de lui céder leur place ? Le doute plane.

Cette image crée l’indignation. On y voit une rangée de jeunes la tête baissée vers leurs smartphones semblant ignorer une vieille dame dans le train. Ecouteurs vissés sur les oreilles, cette situation fait transparaitre l’individualisme qui prévaut dans les grandes villes.  On peut lire « Aucun respect » sur la légende de l’image qui a été partagée plus de 22 000 fois et qui a suscité un grand nombre de commentaires. Aucune information sur la date de l’image mais elle est réapparue sur le curateur de contenus Reddit et est réapparue sur Facebook.

ont pas laissé une vieille dame s’asseoir dans le train

Si les jeunes sur la photo ont l’air impassible, les internautes, eux, sont outrés par cette preuve d’incivisme. Voici un des commentaires : «  Vous êtes sans cœur. On les appelle les millenials » Une autre réaction qu’on peut lire sur la toile : « Ils méritent des claques ! Evidemment, ils n’ont aucune forme de respect ou de politesse. » Cela a également fait réagir les jeunes qui n’ont pas hésité à condamner le comportement de cette poignée de personnes. Un adolescent de 16 ans a écrit : «  J’aurais proposé mon siège aussitôt que la dame serait entrée dans le train. Je l’ai déjà fait une fois »

Ces images n’ont pas manqué de scandaliser les utilisateurs de réseaux sociaux. «  J’ai 20 ans et je n’en crois pas mes yeux. Aucun d’entre eux n’aurait pu entendre si la dame avait poliment réclamé une place. Tous les trois mettent des écouteurs. Mais où est passée la connexion humaine » peut-on lire sur Facebook. Un autre utilisateur a quand même tenu à nuancer l’indignation collective en émettant une hypothèse. «  Je ne les défends pas mais peut-être qu’ils leur ont proposé une place et qu’elle a refusé parce qu’elle descendait à la prochaine station » Il est vrai que les images peuvent être trompeuses. «  Cela doit être difficile pour elle de se tenir debout. » D’autres ont même condamné la personne qui a été à l’initiative de cette photo. «  Pourquoi ne pas assumer ses responsabilités et agir en citoyen au lieu de publier une photo pour avoir des likes ? » ont déploré quelques internautes. Sydney Trains n’a pas manqué de réagir à cette polémique en déclarant : «  Nous encourageons tous nos passagers à respecter les règles inhérentes au transport des passagers.  Cela implique également de céder son siège à un passager plus âgé, handicapé ou à une femme enceinte ». Ces principes relèvent du civisme et il semble aujourd’hui évident de céder sa place à une vielle femme dans un train. Notre époque nous éloigne-t-elle des valeurs essentielles  de solidarité ?  Les jeunes, écouteurs vissés sur les oreilles, ne semblent pas voir la femme au dos voûté par les années. Ont-ils simplement vu la vieille dame. Nos sociétés contemporaines, caractérisées par un individualisme de plus en plus ancré, verront-elles encore des vieilles dames ignorées dans des transports ?

Toute une génération captivée par les smartphones

De nos jours, la possession d’un smartphone, tablette ou ordinateur est chose courante. Ces produits sont bien utiles et bénéfiques dans plusieurs domaines à condition qu’ils soient utilisés à bon escient et dans certaines limites. Toutefois, ce que nous constatons de manière générale, c’est la place prépondérante et quasi permanente de ces outils dans la vie de nos enfants et adolescents.

Ces derniers sont pratiquement tout le temps en mode « connecté » avec une vie virtuelle se déconnectant par la même occasion de la vraie vie. Les réunions familiales, les sorties entre amis et même les cérémonies  ne se passent jamais sans les voir obnubilés par leur téléphone, passant ainsi à côté de l’essentiel en omettant d’établir des liens avec les gens qui les aiment et les entourent. L’usage abusif des smartphones peut  même provoquer chez eux anxiété et solitude comme prouvé par cette étude scientifique