Il grimpe à la fenêtre de l’hôpital pour voir sa mère mourir du Covid-19

L’apparition du virus Sars-CoV-2 a non seulement changé notre quotidien de manière drastique mais a aussi apporté son lot de malheurs pour de nombreuses familles. Parmi elles : celle de Jihad Al-Suwaiti, un homme qui n’a eu d’autre choix que de grimper à la fenêtre d’un hôpital pour faire ses adieux à sa mère mourante du Covid-19. Son histoire bouleversante a été relayée par le New York Post. 

La crise sanitaire qui a frappé le monde de plein fouet a déclenché une déferlante de récits tragiques qui marquent les cœurs et les esprits. Nous nous pencherons aujourd’hui sur l’un de ces drames : celui d’un jeune homme qui ne voulait pas abandonner sa mère seule face au nouveau coronavirus.

jihad

Jihad Al-Suwaiti grimpant à la fenêtre de l’hôpital pour voir sa mère – Source : New York Post

Un fils qui n’aurait abandonné sa mère pour rien au monde

Jihad Al-Suwaiti, un jeune Palestinien est désormais, comme rapporté par un article du New York Post, l’exemple vivant de l’amour inconditionnel que peut porter un fils à sa mère. A défaut de pouvoir s’asseoir à son chevet, il a trouvé un autre moyen de ne pas la quitter du regard, de veiller sur elle.

jihad1

Jihad Al-Suwaiti aux côtés de sa mère, Rasma Salama – Source : Dailymail

En effet, malgré avoir appris qu’il ne pouvait pas être physiquement présent dans la même pièce, l’homme a refusé de baisser les bras et d’abandonner celle qui lui a donné la vie. Il a alors grimpé à la fenêtre et l’a regardée pendant plusieurs jours, jusqu’à son décès.

jihad2

Rasma Salama, maman de  Jihad Al-Suwaiti – Source : New York Post

Selon son frère, Abang Jihad Rasmi, Jihad s’est montré têtu jusqu’au bout et a refusé d’abandonner sa mère seule à son sort. Et pour cause, la relation d’une mère et de son fils est extraordinaire. Cette dernière souffrait d’une leucémie avant d’être testée positive au nouveau coronavirus quelques semaines avant son décès.

Selon un porte-parole de l’hôpital, “Jihad aurait passé la majorité de sa journée à observer sa mère du rebord de la fenêtre, n’acceptant de descendre que lorsqu’il était convaincu que cette dernière était profondément endormie”. Pour y parvenir, il aurait escaladé les tuyaux d’évacuation, prenant appui sur ces derniers pour atteindre son poste d’observation.

Jihad Al-Suwaiti en train de grimper à la fenêtre de l’hôpital – Source : Dailymail

Chérir les moments passés aux côtés de nos parents

Si vous êtes ému parce qu’a pu faire ce jeune homme, vous devez sans doute vous dire que vous seriez capable de faire la même chose. Franchir les limites conventionnelles pour pouvoir faire vos adieux à la personne la plus précieuse de toute votre existence. Lui, en tout cas, aura tout bravé pour pouvoir vivre ce dernier moment et le partager avec elle.

Et comme c’est bien connu, de la douleur, on peut tirer de nombreux enseignements. Celui d’aujourd’hui s’adresse à tous ceux qui n’apprécient pas le temps passé auprès de leurs parents à sa juste valeur. Ceux qui prennent pour acquis ceux qui les aiment, alors que nous savons tous à quel point la vie peut être imprévisible. En effet, les responsabilités du quotidien, le travail, le stress ou même la vie de famille peuvent impacter nos relations avec nos parents.

A cet effet, ne perdons pas de vue l’essentiel et servons-nous de la difficulté pour devenir des personnes meilleures et prendre soin de ceux que nous aimons. Parfois, il suffit simplement de prendre le temps d’appeler ses parents pour leur montrer que vous les aimez et que vous pensez à eux.

Soyons prudents, responsables mais ne soyons pas égoïstes. Nous souhaitons d’ailleurs beaucoup de courage à ceux qui ont perdu des proches en cette période trouble.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés