« Il est petit et moi grande et nous nous fichons des moqueries sur notre couple »

Ce couple est moqué sur Internet. La raison ? Leur différence de taille. « Je suis grande et lui petit et nous nous fichons des moqueries » affirme cette mannequin appelée la Kim Kardashian africaine. Découvrez l’histoire de ces amoureux qui font fi du qu’en-dira-t ’on, relayée par le média britannique The Sun.

Les trolls ont fait de ce couple du véritable pain béni en raison de leur taille différente. Et pour cause, elle casse les stéréotypes puisque la femme est grande tandis que l’homme est petit. Heureusement, les amoureux s’accommodent très bien de ces moqueries et vivent leur idylle sereinement. « La taille n’a pas d’importance » disent-ils à l’unisson.

couple1

thesun

Un couple célèbre sur les réseaux sociaux

Si ce couple fait l’objet de plus de moqueries, c’est surtout parce que la femme est célèbre. Cette dernière est même appelée « la Kim Kardashian Africaine » en raison de son admiration et de sa ressemblance physique avec la star mondiale. Comme elle, la grande petite amie est influenceuse et promeut des produits sur les réseaux sociaux. Cette notoriété a valu au couple d’être accusé de simuler leur idylle pour des raisons commerciales. Et cela n’est pas le seul commentaire désagréable dont font l’objet les amoureux.

couple2

thesun

Son compagnon se moque des commentaires méchants

En plus d’accuser les deux personnalités stars en Afrique d’avoir monté un coup marketing, les trolls ne cessent de critiquer cette différence physique. Grand P, son compagnon, semble ne pas y prêter attention. Sur Facebook, ce dernier appelle sa petite amie “son bébé”, révèle l’article du journal The Sun.

couple3

thesun

En outre, Eudoxie Yao déclare « se moquer » de ces commentaires désobligeants et soutient que « la taille n’a pas d’importance ». La célébrité écrit sur Instagram à l’adresse de son million d’abonnés qu’elle est heureuse avec Grand P et que c’est la chose la plus importante. Elle remercie également ses fans pour leur aide face à ces calomnies.15

couple4

thesun

La maladie de Moussa

Grand P, le surnom du petit ami de la célébrité, est d’une telle petite taille que le contraste entre le couple est impressionnant. Moussa Sandiana n’est pas atteint de nanisme mais de progeria, une maladie génétique extrêmement rare et qui affecte le physique.

couple5

thesun

Malgré son handicap, l’amoureux de la Kim Kardashian africaine vit pleinement sa vie et flirte même avec l’une des plus grands mannequins ivoiriennes. Il compte d’ailleurs convoler en justes noces avec la belle. Un beau pied de nez aux auteurs de ces commentaires affligeants.

couple6

thesun

La star montre sa jalousie sur les réseaux

Seule ombre au tableau avant le mariage, la jalousie d’Eudoxie. Un défaut, parfois difficile à surmonter dans le couple. Elle a d’ailleurs fait de nombreuses remontrances à son musicien de petit ami qui aurait des comportements irrespectueux.

couple7

thesun

« Grand P, tu prétends que tu me veux comme femme mais c’est toi qui embrasse tes fans sur la bouche. Si tu continues comme ça , mes parents risquent de refuser le mariage » aurait-t-elle écrit sur Instagram avant de lui demander de se ressaisir.

couple8

thesun

Un fessier très lucratif

La Kim Kardashian ivoirienne est comme la star, connue pour ses fesses volumineuses. Un cas qui rappelle celui d’Allegra Cole, célèbre grâce à ses seins de 10 kilos. La célébrité africaine affirme même avoir le plus gros fessier d’Afrique de l’Ouest.

couple9

thesun

Cette particularité lui a même valu de devenir très riche, d’autant plus que dans le continent, il s’agit d’un diktat de beauté.

couple10

thesun

Son petit pactole l’a aidée à devenir très influente sur les réseaux sociaux et à gagner sa vie en promouvant des produits ou en utilisant son look atypique pour inciter à venir à des évènements. Eudexia est aussi une habituée des écrans télévisés africains.

couple11

thesun

Couple : La taille compte-elle vraiment ?

Malgré de nombreux couples qui défient ce diktat comme Nicolas Sarkozy et Carla Bruni et d’autres célébrités, l’idée selon laquelle une femme doit toujours être plus petite que son partenaire a encore la peau dure.

Interviewée par les journalistes de L’Express, Margellina Kerjoant, thérapeute de couples, estime que ce diktat vient aussi du fait que « les femmes éprouvent beaucoup de difficultés à gérer le fait que leur compagnon soit « plus faible » qu’elles ». Pour la spécialiste, nous grandissons encore avec l’image d’Epinal qui impose que l’homme soit plus « solide » que sa compagne et la taille fait partie de ces caractéristiques que l’imaginaire collectif impose souvent.

Lire aussi Ce couple à qui on a toujours dit qu’il ne serait jamais parent a un petit garçon après que le père ait arrêté le pain

Contenus sponsorisés