Huiles essentielles : comment les utiliser pour gérer le stress à tout âge ?

Notre vie moderne rime souvent avec stress, tant chez les enfants que chez les adultes. Les changements de saison aussi, qui sont chez certains la source d’une baisse d’énergie et d’angoisses à répétition. Voici comment utiliser les huiles essentielles pour gérer le stress à tout âge.

Raconte-moi le stress

Le stress est devenu l’ennemi numéro un : il touche tout le monde, à tout moment et partout. Il a bon dos, le stress ! Une situation courante dans les cabinets médicaux consiste à conclure, après l’essai de plusieurs traitements infructueux pour une pathologie, que la maladie est due au « stress ». C’est un cas typique en cas de psoriasis ou de fibromyalgie.

Il est donc primordial de comprendre son état de stress et de le définir avant d’envisager des solutions. En vérité, il existe plusieurs types de stress, et ils ne sont pas tous pathologiques. Un stress ponctuel peut être bénéfique. Il correspond à une mobilisation des énergies du corps pour faire face à des stimuli externes perçus comme menaçants. C’est l’instinct de survie qui, originellement, pousse notre organisme à produire de l’adrénaline et à réagir physiologiquement pour s’adapter ou résister.

Mais le stress devient problématique s’il est permanent. En situation de résistance, l’organisme est touché au niveau cardio-vasculaire, digestif, endocrinien et nerveux. L’adrénaline n’est plus une amie et influe négativement sur toutes les fonctions du corps. Dans le pire des cas, le stress conduit au fameux « burn-out », après d’insoutenables situations d’angoisse.

Les enfants sont aussi touchés par le stress chronique, et ce dès l’entrée à l’école. Les facteurs du stress chronique chez l’enfant seraient liés à la pression de la performance, ou à la répétition de querelles, de perturbations d’habitudes ou de mauvais traitements.

huiles essentielles-1

Huiles essentielles – Source : spm

Des arômes pour équilibrer corps et esprit

Gérer le stress au mieux consiste à viser une situation d’équilibre de toutes les fonctions de l’organisme, qu’on peut qualifier d’homéostasie. Cet équilibre s’atteint grâce à la combinaison de plusieurs techniques de relaxation, à la méditation, à un éventuel traitement médical, mais aussi grâce à l’aromathérapie. Les huiles essentielles dégagent un arôme puissant, dû à la présence de molécules aromatiques et terpéniques très volatiles. Lorsqu’on respire une huile essentielle ou un mélange aromatique, c’est le cerveau limbique qui reçoit un message, avant de le transmettre au système nerveux central, et de déclencher une réaction physiologique.

Il a été démontré scientifiquement* que l’essence de bergamote (Citrus bergamia), respirée lors de plusieurs courtes séances de diffusion par jour, permet d’équilibrer l’activité du système nerveux autonome. On constate ainsi une diminution de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, tout autant qu’une augmentation de l’activité nerveuse parasympathique.

diffuseur

Diffuseur – Source : spm

Diffuser ou respirer des huiles essentielles

Pour profiter pleinement des bienfaits olfactifs des huiles essentielles, il est important de bien choisir son diffuseur aromatique. On le préfère électrique et à froid, c’est-à-dire sans source de chaleur susceptible de répartir des composés néfastes dans l’air. Les diffuseurs à ultrasons de dernière génération semblent le choix idéal pour les pièces à vivre et le bureau. Pour aromatiser une pièce de 30 m2 environ, on y place une quinzaine de gouttes d’huiles essentielles dans un récipient rempli d’eau. Pendant 1 heure, ou plus selon les modèles, le moteur silencieux répartit les molécules dans l’air sous forme de brume aromatique chargée d’arômes et d’ions négatifs qui améliorent la qualité de l’air.

Les diffuseurs électriques à pompe, appelés nébuliseurs, sont également indiqués mais nécessitent l’usage de plus d’huiles essentielles pour fonctionner (jusqu’à 100 gouttes dans la verrerie pour la remplir jusqu’au niveau requis) et doivent s’utiliser plus prudemment, pour des courtes périodes de diffusion (30 minutes suffisent en général pour saturer 30 m2 environ).

massage-1

Massage – Source : spm

Un massage anti-stress

Les huiles essentielles peuvent également apporter un réconfort certain et presque immédiat en cas d’angoisse bloquante ou de gros stress ponctuel. On utilise alors une synergie aromatique à masser en fonction sur le plexus solaire (carrefour énergétique placé juste en dessous du sternum) ou sur toute la colonne vertébrale. On utilise des huiles essentielles riches en esters terpéniques pour décrisper le corps et relaxer, mais aussi des huiles essentielles plus toniques pour repartir du bon pied sans pour autant exciter l’humeur.

Huiles essentielles (HE)

  • Une formule anti-stress qui convient à tout type de stress ou d’angoisse est possible (pour un flacon de 10 ml environ, soit environ 250 gouttes au total).
  • Huile Essentielle (HE) de marjolaine des jardins (Origanum majorana) 1 ml
  • HE de petit grain bigarade (Citrus aurantium amara feuille) 2 ml
  • Essence de bergamote (Citrus bergamia) 7 ml

Préparation :

Dans un flacon en verre anti-UV de 10 ml muni d’un compte-gouttes, versez les huiles essentielles. Agitez doucement et conservez à température ambiante jusqu’à 3 ans.

Utilisation :

En cas de stress chronique, cette synergie aux arômes d’agrumes peut se diffuser 2 à 3 fois par jour pendant 30 minutes dans la pièce où l’on vit le plus, ou 1 fois le soir dans la chambre, 30 minutes avant le coucher. Attention : il ne faut pas la diffuser pendant le sommeil.

La synergie peut également être versée à raison de 3 gouttes dans une dose de gel douche ou de shampooing neutre pour un moment relaxant lors de la douche ou du bain, tant pour les enfants (dès 3 ans) que pour les adultes. Rassurez-vous, il n’y a pas de risque de photosensibilisation à ces doses et pour cette utilisation, malgré la présence d’essence de bergamote que l’on évite habituellement sur la peau.

Pour les enfants particulièrement soumis au stress, hyperactifs ou nerveux au coucher, on remplacera tout simplement la bergamote par de l’essence de mandarine (Citrus reticulata), réputée plus sédative. La diffusion ou le bain aromatisé deviennent alors euphorisants, pour une très légère somnolence. On retrouve d’ailleurs l’essence de mandarine verte en ingrédient star dans plusieurs complexes d’huiles essentielles en capsules vendus en pharmacies ou herboristeries. La prise des huiles essentielles est alors orale et ne convient qu’aux adultes. Elle a un effet bénéfique sur les troubles du sommeil.

Huiles essentielles (HE)

Une formule pour rééquilibrer immédiatement les fonctions nerveuses et retrouver la sérénité plus aisément (pour un flacon de 15 ml environ) :

  • Huile Essentielle (HE) de mandravasarotra (Cinnamosma fragrans) 30 gouttes
  • HE d’ylang-ylang (Cananga odorata) 25 gouttes
  • HE de camomille romaine (Chamaemelum nobile) 20 gouttes
  • Huile végétale d’amande douce ou de noisette, au choix 12 ml environ, soit un peu plus d’une cuillère à soupe récente.

Préparation :

Dans un flacon en verre anti-UV de 15 ml, versez les huiles essentielles puis ajoutez l’huile végétale (éventuellement à l’aide d’un entonnoir bien propre). Agitez et conservez à l’abri de la chaleur pendant 9 à 12 mois.

Utilisation :

Cette huile aromatique est dosée à 20% environ, ce qui la rend idéale pour un massage localisé du plexus solaire ou de la colonne vertébrale en cas de stress aigu. Sur le plexus, il suffit de masser 3 à 5 gouttes de la préparation à l’aide du pouce tout en respirant profondément. Ce geste peut s’accomplir jusqu’à 6 fois par jour si nécessaire. Pour le massage de la colonne vertébrale, il convient d’être couché sur le ventre ou sur le côté et de demander l’aide d’un proche. On choisira un moment propice au cours de la journée en évitant le coucher. On ne frictionne que la colonne avec une dizaine de gouttes, sans masser le dos tout entier car la synergie est alors trop concentrée. La synergie peut être utilisée sur un enfant à partir de 4 ans environ. Elle peut être humée à même le flacon en cas d’angoisse inexpliquée, par tous.

Lire aussi 5 raisons d’appuyer sur cette zone de vos pieds (d’après la médecine chinoise)

Contenus sponsorisés