Ganglions gonflés : pourquoi cette boule apparaît au niveau du cou, de l’aine ou des aisselles ?

Les ganglions lymphatiques sont de minuscules organes situés dans l’ensemble de l’organisme. Ces derniers se chargent de filtrer la lymphe et participent aux défenses immunitaires. Mais il arrive parfois que les ganglions lymphatiques grossissent et deviennent douloureux. Découvrez les raisons pour lesquelles vos ganglions peuvent gonfler.

Voir une boule apparaître au niveau du cou, de l’aisselle ou de l’aine peut être préoccupant. Ce signe, qui porte le nom médical d’adénopathie, caractérise une inflammation et une réponse du système immunitaire face à une infection ou une tumeur, explique le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste, à Femme Actuelle.

Découvrez les symptômes, les causes et la prise en charge requise si vous avez une adénopathie.

À quoi servent les ganglions lymphatiques ?

Les ganglions lymphatiques sont de petits organes qui, en théorie, ne dépassent pas 1 cm de diamètre et qui se trouvent dans tout le corps humain. Ils assurent la trajectoire de la lymphe, un liquide biologique rempli de cellules, dont les leucocytes et les globules blancs. Interrogé par le Journal des Femmes, le Dr Aubé, médecin généraliste, explique que ces dernières interviennent dans le système immunitaire et se chargent de protéger l’organisme contre les agents extérieurs comme les virus et les bactéries.

ganglions1

Un ganglion doit vous pousser à consulter votre médecin – Source : Dicas Online

Quelles sont les différentes causes possibles d’un ganglion ?

Selon le Dr Gérald Kierzek, en fonction de la localisation de l’atteinte, plusieurs causes peuvent être l’origine du ganglion gonflé :

Au niveau du cou :

Si le ganglion se situe sous les oreilles ou au niveau de la gorge, il peut s’agir d’une infection ORL comme une angine, une otite, une rhinopharyngite ou d’une maladie de la bouche comme un abcès, un kyste ou une gingivite.

Si le ganglion gonflé se trouve à l’arrière de la nuque, il peut être dû à une infection ou une inflammation du cuir chevelu.

Si la boule apparaît près de la clavicule, cela peut signaler une atteinte des poumons, de l’œsophage ou de l’estomac.

Comment réagir ?

Si la cause n’a pas été identifiée ou si le traitement n’a pas fait ses preuves, il faut revoir son médecin traitant ou son dentiste. Le professionnel pourra alors vous demander des examens plus poussés comme une exploration ORL du conduit auditif, du nez ou de la gorge. En sus, si le ganglion est près de la clavicule, vous pourriez consulter un pneumologue ou un gastro-entérologue pour débuter un traitement contre l’infection ou pour faire une radio, un scanner, une fibroscopie ou encore une ponction du ganglion.

Sous les aisselles ou à l’aine :

Une inflammation sous les aisselles peut survenir lorsqu’une racine de poils est infectée ou qu’il y a un antécédent de blessure au niveau du bras ou de la main. Dans certains cas, un ganglion axillaire révèle une anomalie au niveau des seins. Si le ganglion se situe à l’aine, cela peut être causé par une infection du poil pubien, une irritation du vagin ou de l’anus ou une infection sexuellement transmissible comme l’herpès ou la syphilis.

Comment réagir ?

Dans le cas d’une adénopathie sous les aisselles ou dans l’aine, consultez un médecin généraliste ou un gynécologue pour examiner vos seins. Ensuite, le spécialiste peut réaliser une mammographie ou une échographie et décider s’il doit faire une ponction du ganglion. Si le ganglion est dans l’aine, des prélèvements seront requis pour examiner les germes. Si aucune infection n’a été identifiée, le médecin peut faire une échographie pelvienne pour rechercher des lésions sur les ovaires, l’utérus et la vessie.

Dans plusieurs endroits du corps :

Avoir des ganglions dans plusieurs endroits du corps peut être le signe d’une mononucléose. Au début, les ganglions touchent la gorge avant de se répandre dans plusieurs endroits du corps. En sus, les personnes qui ont un chat à la maison peuvent souffrir de la maladie des griffes de chat, une pathologie responsable de ganglions dans tout le corps.

Comment réagir ?

Pour identifier la cause de ces ganglions, il est recommandé de se rendre dans un laboratoire d’analyses médicales pour effectuer une sérologie et une numération de la formule sanguine.

Dans tous les cas, les adénopathies doivent faire l’objet d’une consultation médicale, notamment si les ganglions augmentent de volume et/ou deviennent douloureux lors de la palpation.

Les symptômes qui accompagnent une adénopathie

Lorsque les ganglions lymphatiques gonflent, cela peut révéler une maladie infectieuse, une maladie auto-immune ou une maladie métabolique. Dans certains cas, cette augmentation de volume des ganglions signale un cancer. Comme le signalent nos confrères du Figaro Santé, outre le gonflement des ganglions, d’autres symptômes d’alerte peuvent apparaître si la cause est infectieuse. Une fièvre, des sueurs et une fatigue peuvent précéder une adénopathie. En sus, des blessures, le contact avec un animal ou un voyage récent peuvent orienter le diagnostic. Par ailleurs, des lésions cutanées, des arthralgies ou une grosse rate sont autant de signes qui peuvent précéder ou accompagner le gonflement des ganglions.

Lire aussi L’Ayurveda, une philosophie de vie

Contenus sponsorisés