x

France : des femmes montrent leurs décolletés sur internet pour dénoncer le harcèlement de rue

La violence verbale est malheureusement monnaie courante dans notre société; une femme peut être victime d’insultes dans la rue plusieurs fois dans la journée. Dans le journal Le Parisien, on parle de 1,2 millions de femmes françaises ayant subi des injures sexistes en 2017. Pour faire entendre leurs voix, certaines d'entre elles ont décidé de dénoncer cette violence en montrant leurs décolletés sur Twitter.

C’est dans une émission de la chaîne BFM TV que l’histoire a été racontée. Elle s’appelle Céline et elle a été victime d’agressions verbales dans la rue parce qu’elle portait un décolleté. L’homme jugeant sa tenue inappropriée s’est permis de l’insulter, la jeune femme a donc décidé de réagir en publiant la photo de son décolleté sur Twitter. Grâce à sa publication, un hashtag #JekiffeMonDécolletéest né. Aujourd’hui, de plus en plus de femmes suivent ce mouvement pour dénoncer l’agressivité des hommes dans la rue.

Le harcèlement de rue

Selon les chiffres du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE), une femme sur vingt serait victime d’injures et d’insultes en France. Cette pratique est tellement courante que seulement 3% des femmes portent plainte alors que la loi sur les violences sexistes existe bel et bien. Mais que sait-on du harcèlement de rue ?

Le harcèlement de rue est un type de violence dont souffrent les femmes. Il peut se présenter sous forme de commentaires négatifs ou de gestes non souhaités dans un lieu public sans le consentement de la victime.

Le harcèlement provient souvent de personnes étrangères qui se permettent d’agresser d’autres personnes à cause de leur sexe, religion, nationalité, race, origine ethnique ou orientation sexuelle. Leur auteur peut prononcer des commentaires dégradants, suivre et continuer à vous demander votre nom, votre numéro de téléphone ou d’autres informations personnelles même après avoir dit non. Certains hommes à l’attitude perverse peuvent même aller jusqu’à vous toucher ou vous montrer des parties intimes de leur corps.

Il est clair que ce type de harcèlement a des répercussions sur l’estime et la confiance en soi de la victime, mais certaines femmes ont décidé de s’exprimer autrement et de montrer à tout le monde que leur corps leur appartient et qu’aucun homme n’a le droit d’abuser d’elles verbalement.

En effet, la publication de Céline a été aimée 5 100 fois, commentée 1100 fois et partagée plus de 1 200 fois. Elle a rapidement pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux et c’est ainsi que la chroniqueuse Zohra Bitan, de l’émission Les Grandes Gueules, a décidé de lancer #JeKiffeMonDécolleté pour la soutenir.

Des tweets du mouvement #JeKiffeMonDécolleté

Comment agir face au harcèlement de rue ?

Il est important d’avoir de bonnes réactions face aux étrangers qui peuvent vous harceler dans des lieux publics. Voici quelques conseils à suivre :

–  Gardez en tête que votre sécurité est plus importante que de répondre à une personne qui vous insulte ou vous agresse verbalement dans la rue, il vaut donc mieux ignorer la personne.

– Rapprochez-vous d’un agent de police ou de sécurité. Ne vous éloignez jamais de la foule au risque de vous retrouver seule en présence du harceleur.

– Signalez la personne qui vous harcèle au commissariat le plus proche, mémorisez ce qu’il porte comme vêtements ainsi que sa description ou encore son numéro de plaque d’immatriculation s’il conduit une voiture.

Sachez que le harcèlement de rue est un comportement qui est aujourd’hui verbalisé par des amendes voire des sanctions plus lourdes si la situation s’aggrave. Selon un article du magazine France TV Info, certaines formes de violence dans l’espace public sont déjà passibles de prison.

Et vous, quel est votre avis sur cette question ? Avez-vous déjà été victime d’harcèlement dans la rue ? Comment avez-vous réagi ?

Contenus sponsorisés
Loading...