x

Fatigue chronique : 5 symptômes de la maladie et comment la soigner naturellement

Si vous ressentez une fatigue extrême ou bien une fatigue qui semble durer même après du repos, il peut bien s’agir du syndrome de fatigue chronique. Généralement, cette fatigue ne peut être expliquée par un quelconque passif de maladie. Maladie encore peu comprise, les causes qui y sont affiliées tiennent de la théorie et soulèvent de ce fait toujours plus de questions. Toutefois, des signes d’alarme sont à noter.

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) peut être difficile à diagnostiquer car aucune cause précise n’a été identifiée. D’autres conditions produisent en plus de cela, des symptômes similaires.

Aussi appelé encéphalomyélite myalgique (EM) ou maladie d’intolérance à l’effort systémique (SEID), le SFC peut faire l’objet d’un diagnostic par élimination. C’est-à-dire que le médecin va exclure les autres causes de votre fatigue afin de mieux cerner la condition.

Aujourd’hui, le SFC est reconnu comme condition médicale alors qu’auparavant, le diagnostic était controversé comme le précise Healthline. Nous verrons ce qu’en sont les symptômes ainsi que les possibles causes.

Le SFC ou syndrome de fatigue chronique peut être difficile à diagnostiquer – Viralsites Pro

Quelles sont les causes du syndrome de fatigue chronique ?

Des théories parlent d’une infection viraled’un stress psychologique ou d’une combinaison de facteurs. À défaut d’une cause unique, les chercheurs ont pensé aux facteurs contributifs suivants :

Si vous êtes atteint d’une infection virale, un SFC pourrait éventuellement se développer. Toutefois, les scientifiques n’ont découvert aucun type d’infection qui soit à l’origine de la maladie. Parmi les infections virales, certaines ont été étudiées en corrélation avec le SFC. Elles comprennent : Le virus d’Epstein-Barr (EBV), le herpès virus humain 6, le Ross River virus (RRV), le rubella virus.

Par ailleurs, des infections bactériennes (notamment, le Coxiella burnetii et le Mycoplasma pneumoniae) ont également été étudiées en relation avec le SFC. Plutôt que d’être une condition spécifique, le SCF pourrait être la phase finale d’un ensemble de conditions différentes.

Quels en sont les symptômes ?

Quand une fatigue est suffisamment grave pour déteindre sur les activités quotidiennes et qu’elle dure au moins 6 mois malgré le repos, censé être à bien des égards bénéfiques pour le corps, un SFC est alors diagnostiqué.

En outre, si vous vaquez à des activités physiques ou mentales, vous ressentirez une fatigue extrême. Cette fatigue peut durer plus de 24h après l’activité et est appelée le malaise post-effort (PEM).

Des problèmes de sommeil peuvent se manifester tels que : Une nuit de sommeil après laquelle vous ne vous sentez pas reposé, une insomnie chronique ou bien d’autres troubles du sommeil.

D’autres problèmes peuvent survenir comme : La perte de mémoireune concentration réduite, une intolérance orthostatique. Cette dernière se caractérise par un sentiment d’étourdissement ou de faiblesse quand vous passez de la position couchée ou assise à la position debout.

Parmi les symptômes physiques du SFC, figurent ceux-ci : Une douleur musculaire, des maux de tête fréquents, une douleur multi-articulaire sans rougeur ni gonflement, un mal de gorge fréquent, des ganglions lymphatiques sensibles et enflés au niveau du cou et des aisselles.

La manifestation des symptômes du SFC diffère d’un individu à l’autre ainsi que de la gravité de la condition. Certaines personnes sont affectées par cycles avec des oscillations entre des plus mauvaises périodes et de meilleures.

Une rémission peut être notée. Les symptômes peuvent des fois, disparaitre complètement. Mais une rechute peut avoir lieu avec l’éventuelle réapparition des symptômes. De ce fait, la gestion des symptômes peut s’avérer difficile à cause de ce cycle de rémission et de rechute. Cela demeure toutefois possible.

Le SFC est à ne pas confondre avec la fibromyalgie qui rend fatigué et donne des douleurs articulaires.

Comment soulager le syndrome de fatigue chronique ?

Comme le précise Passeport Santé dans un article, il n’y a pas de traitement spécifique au syndrome de fatigue chronique. Il est toutefois possible de diminuer les symptômes de la maladie. Notamment en adoptant une hygiène de vie saine et équilibrée, en régulant son sommeil et en évitant les sources de stress. Aussi est-il important d’écouter son corps afin d’identifier les signes avant-coureurs et prendre le temps de se reposer avant de dépasser ses limites. Il est également possible de diminuer l’intensité des symptômes par la relaxation, le yoga ou en suivant une thérapie comportementale. 

Contenus sponsorisés
Loading...