x

Etre un solitaire est bon pour la santé, d’après les psychologues

Opinion

Pour certains, la solitude fait peur et est synonyme de mélancolie voire d’isolement alors que pour d’autres, elle exprime une bonne santé mentale et créativité. Les solitaires se retrouvent dans le silence pour se reconstruire et se régénérer. Pour ceux qui ne craignent pas la solitude, rassurez-vous ce n’est pas une mauvaise nouvelle, bien au contraire…

Un isolement social extrême peut conduire à un problème de santé physique et psychique allant même parfois, jusqu’à la mort prématurée de la personne qui en souffre mais il s’agit bien de cas distincts, comme ceux des personnes âgées ou des personnes maintenues en captivité et isolées et bien d’autres cas similaires graves.

Selon de nouvelles recherches, il y a un avantage à vivre des moments de solitude tant sur le plan créatif, que sur la reconstruction intérieure et la santé mentale.

Un espace créatif personnel

Ainsi selon une étude publiée dans La Tribune de Gregory Feist, psychologue, les plus introvertis sont les plus créatifs puisqu’ils sont plus concentrés dans leur travail. Ils sont considérés comme plus rentables, seuls, que dans un fonctionnement de groupe. En effet, parmi les avantages de la solitude, nous retrouvons la régénération de la créativité. Et qui dit créativité dit ouverture d’esprit, réceptivité à de nouvelles expérimentations, autonomie et confiance en soi.

Les artistes sont un exemple vivant de créativité. En choisissant la solitude, ces derniers expriment leur don avec beaucoup de passion et de profondeur.

De son côté Julie Bowker, psychologue de l’Université de Buffalo, fait référence au retrait social, qui selon elle est classé en trois types : la timidité engendrée par la crainte et l’anxiété, l’isolement qui se traduit par l’éloignement de la socialisation et l’insociabilité qui se réfère à la solitude.

Ainsi, selon la psychologue, l’insociabilité est étroitement liée à la créativité, et les personnes appartenant à ce type de retrait social ne présentent aucun caractère agressif et ne sont pas contre le fait d’être avec autrui.

Une reconstruction intérieure

En se focalisant sur soi et sur son monde intérieur, on se permet de se reconnecter avec son moi réel. D’ailleurs, depuis l’aube des temps, certaines traditions religieuses avaient pour principe de se recueillir dans la solitude afin de retrouver son chemin de vie. De ce fait, le cerveau se met en mode Off et repos mental, loin de toute distraction matérielle ou humaine. Ainsi, la mémoire se régénère et la concentration se renforce.

Par ailleurs, les êtres humains les plus sensibles, ont tendance à absorber l’énergie des autres. Cette énergie peut être positive ou négative. Quoiqu’il en soit, nous avons besoin de tracer notre propre chemin loin de toute influence et pour cela, il n’y a rien de mieux qu’une période d’isolement afin de se ressourcer mentalement.

Une santé mentale

Il est important de ne pas confondre l’isolement dangereux qui peut être un trouble psychologique et l’insociabilité créative qui est une forme de retrait afin de se retrouver avec soi. Ainsi, lorsqu’on se retrouve seul, on active une partie du cerveau qui paradoxalement aide à mieux former des liens sociaux. De ce fait, selon Grégory Feist, être introverti permet de tisser des amitiés peu nombreuses, certes, mais plus solides. Des relations de qualité induisent plus de satisfaction et mènent vers plus de plaisir et de bonheur.

Ainsi, si vous êtes doté d’un caractère introverti et que vous préférez souvent vous retirer et vous retrouver seul, soyez rassuré, vous êtes une personne normale. A condition que cette solitude soit un choix, que votre niveau de sociabilité reste dans la norme avec quelques bonnes relations amicales et familiales et qu’elle vous ouvre la voie vers le bien-être et la productivité.

Contenus sponsorisés
Loading...