Etre trop beau peut nuire à la carrière d’un homme d’après des recherches

Dans le monde du travail, les femmes ont souvent tendance à dénoncer le fait d’être discriminées lorsqu’elles n’entrent pas dans les standards de beauté. Une femme en surpoids aura par exemple moins de chance d’être recrutée qu’une femme mince, quelques soient les réelles compétences de l’une ou de l’autre. Mais qu’en est-il des hommes ? Sachez qu’une étude vient de montrer qu’à contrario, être beau peut entraver le progrès professionnel d’un homme et peut résolument nuire à sa carrière !

Sommaire

Selon une étude réalisée par University College london’s school of management et par l’Université du Maryland aux Etats-Unis, les hommes trop beauxsont davantage perçus comme une menace par leurs patrons, et sont par conséquent moins susceptibles d’obtenir des postes intéressants. 

L’étude a consisté à observer quatre  bureaux de recrutement différents afin d’établir des liens entre le physique des candidats et leur embauche. Le résultat a été sans appel ! Les chercheurs ont découvert que lorsque les hommes recrutaient d’autres hommes, leur décision était vraisemblablement influencée par le physique des candidats. De plus, un employé jugé trop beau sera moins susceptible d’être promu et aura de ce fait moins de chance d’avoir accès à un poste à responsabilités. Cela peut donc entraver son progrès professionnel car les supérieurs masculins auront tendance à hésiter à promouvoir celui qui sera jugé comme ayant un physique plus gracieux que le leur, et sera aussitôt considéré comme un danger. 

Sun Young Lee, Directrice de recherche affirme que « Les managers sont affectés par des stéréotypes et recrutent pour servir leurs propres intérêts, de sorte que les entreprises ne recrutent pas forcément les profils plus compétents ». Elle ajoute, «  Avec plus d’entreprises impliquant leurs employés dans le processus de recrutement, ce point important doit être signalé afin d’y prêter plus attention (…) Il est primordial de prendre enfin conscience que les relations de travail potentielles et les tendances stéréotypées affectent l’embauche, cela peut donc aider les entreprises à améliorer leurs processus de sélection». 

D’autre part, Josh Steal, Rédacteur pour le site britannique Unilad, Témoigne de tous les inconvénients que son physique « avantageux » lui confère. Il raconte qu’il ne peut pas se déplacer dans la rue sans qu’on lui demande s’il n’a pas un lien de parenté avec Paul Newmann (Jusque-là c’est flatteur), mais il ajoute : « Lorsque j’avais 19 ans, je travaillais dans un magasin, je me suis alors approché d’une dame qui fixait le catalogue, je lui ai demandé si elle avait besoin d’aide, là-dessus elle m’a demandé si je n’avais pas ma photo sur le catalogue, j’ai répondu que j’étais flatté et j’ai rapidement détourné la conversation en lui proposant de l’aider dans sa recherche ». Il apprend le lendemain que la femme en question l’avait dénoncé pourharcèlement sexuel, et s’est par conséquent fait viré de son travail. Josh affirme que pendant les deux années qui ont suivi, il a vécu au rythme de prestations sociales, incapable de trouver un travail, considéré comme « extrêmement séduisant », et « sans conteste l’homme le plus sexy que j’ai eu la chance de voir » rapporte ainsi son assistant social. 

Josh n’est pas un cas isolé, l’acteur Rob Lowe a déclaré un jour qu’il avait du mal à être pris au sérieux en raison de sa beauté : « Il existe des préjugés incroyables à l’encontre des belles personnes, qui sont considérées comme des personnes qui ne souffrent pas et qui ne mènent jamais une vie difficile… ».

Messieurs, si en début d’article vous aviez du mal à ressentir de la sympathie pour ce genre de personnes, je suis persuadée que maintenant vous êtes bien content de ne pas ressembler à un Dieu grec !

Lire aussi Ce test explique comment la première chose que vous voyez pourrait dire beaucoup de choses sur votre personnalité

Contenus sponsorisés