Être seul est pire que de fumer 15 cigarettes par jour d’après une étude

Être seul est pire que de fumer 15 cigarettes par jour d’après une étude


Être seul est pire que de fumer 15 cigarettes par jour

La solitude et l’isolement social sont-ils dangereux pour notre santé ? C’est ce que révèle, du moins, une étude scientifique. Selon le journal Le Figaro, un français sur dix souffre de solitude et en moyenne 700 000 jeunes français endurent la vulnérabilité sociale.

Pour certains, plonger dans la solitude peut être un refuge pour se retrouver avec soi-même, pour passer du temps avec son être intérieur et se ressourcer ; Burn-out oblige. Pour d’autres, cette solitude peut être imposée ; elle devient néfaste pour leur santé et pourrait provoquer des maladies dangereuses, dès lors qu’elle devient quotidienne. Au Royaume Uni, un ministère de la solitude a été crée afin de combattre l’isolement social. Comme l’affirme Theresa May, la première ministre : « Pour un trop grand nombre de personnes, la solitude est la triste réalité de la vie moderne ».

Par ailleurs, Selon l’American Psychological Association, près de 42,6 millions d’adultes âgés de plus de 45 ans aux USA souffrent d’une solitude chronique. D’après l’étude, le risque de la solitude est l’équivalent de fumer 15 cigarettes par jour.

Cette analyse a été corroborée par une étude qui a été menée par l’Université Brigham Young en 2015, comprenant 3 millions de participants afin de prouver l’hypothèse que la solitude est aussi dangereuse que de fumer 15 cigarettes par jour. De même, dans la revue PLoSMedicine, le professeur Julianne Holt-Lunstad, affirme que les relations sociales jouent un rôle prépondérant dans notre survie. Les risques de la solitude peuvent être comparables à ceux de l’obésité, de l’alcoolisme, de la sédentarité et pire encore, au fait de fumer 15 cigarettes par jour.

La solitude chronique peut augmenter le taux de mortalité

La solitude est nocive pour la santé et pourrait augmenter le taux de mortalité, notamment chez les sujets âgés. Ainsi, les personnes qui sont dans un isolement social peuvent souffrir d’un état de stress et d’angoisse permanents ouvrant le terrain à une invasion de bactéries dans le corps, créant des infections et deviennent source de nombreuses maladies, telles que le cancer ou des maladies neurologiques.

Solitude et malaise social

La solitude lorsqu’elle devient quotidienne engendre un malaise social chez l’individu qui en souffre. La nécessité de s’entourer socialement devient, alors urgente,  afin de lui éviter de sombrer dans la dépression, source de plusieurs maux. D’après Nasreen Khatri, pshychologue clinicienne, la manière la plus efficace de vaincre la solitude est de toujours avoir de la compagnie d’autres personnes. Ainsi, être entouré modifie le niveau de cortisol et d’hormones du stress. De plus, l’entourage encourage le maintien d’une alimentation saine et d’une activité physique régulière. Par ailleurs, selon Dr Oren Amitay, psychologue torontois, pour vaincre la solitude chronique, le meilleur moyen est de trouver une occupation, un passe-temps ou créer un projet ou encore trouver le confort de la compagnie d’un animal domestique.

Comment s’en sortir ?

Selon Anne-Laure Martin, psychologue et psychothérapeute, dès lors que l’on prend conscience de la gravité de la solitude, il est important d’instaurer dans sa vie des habitudes quotidiennes :

  • Identifier l’origine de cette solitude afin de pouvoir agir directement sur la cause.
  • S’occuper de soi, de son apparence, de ses activités et de ses petits plaisirs.
  • Eviter les pensées négatives en privilégiant la gratitude, les souvenirs positifs constants.
  • Faire des activités de groupe (sport, méditation ou autres…)
  • Etre utile et aider les autres.
  • Bien dormir : un mauvais sommeil favorise la mauvaise humeur et les émotions négatives.

Loading...