Comment bien se nettoyer les fesses ?

Se nettoyer les parties intimes et changer de sous-vêtements quotidiennement, cela va de soi. Mais il est également important de s’attarder sur l’hygiène de la zone anale et d’adopter les bons réflexes pour éviter la prolifération de certains germes et l’apparition de pathologies qui se manifestent par des spasmes douloureux, des saignements ou des démangeaisons et qui entrainent un inconfort au niveau de l’anus. Comment bien se nettoyer les fesses ?

Le rituel du nettoyage rectal diffère d’une culture à une autre. Si les européens prisent le papier toilette ou les lingettes, les japonais se rincent l’anus après la défécation par l’utilisation d’un jet. Lingettes, gels douche, gants de toilettes… chacun y va de sa technique pour préserver son hygiène anale, mais les  méthodes ne sont pas toutes adaptées à cette zone fragile. Alors, quels sont les bons réflexes à adopter ?

Comment bien se nettoyer les fesses ?

On s’est tous habitués, à coup de campagnes marketing bien huilées, à se cantonner à un essuyage sec et sommaire de nos parties intimes. Qu’on se le dise, une bonne hygiène anale ne peut être accomplie par la seule utilisation du papier WC. Vous vous imaginez nettoyer par l’usage d’un papier, des résidus d’excréments sur un drap plutôt que de le laver ? C’est pourtant  ce que vous faites tous les jours pour votre hygiène anale.

Seule l’eau a le pouvoir de nettoyer et faire reluire ! En effet, l’anus doit  être nettoyé tous les jours et faire l’objet de la plus grand attention, une fois votre commission terminée. Assurez-vous d’abord d’avoir fini d’évacuer toutes vos selles avant de procéder au nettoyage,  de l’avant vers l’arrière,  c’est-à-dire du sexe vers l’anus, pour éviter que des germes intestinaux gagnent la vulve et provoquent des infections des voies urinaires. Un nettoyage hâtif et négligé peut vous valoir des démangeaisons, sans parler des odeurs nauséabondes et l’état de vos dessous.

La peau de la zone anale étant particulièrement sensible, les savons ou les gels-douches traditionnels sont à proscrire, car ils risquent de l’assécher et causer des démangeaisons ou des irritations. Les spécialistes conseillent d’utiliser une lotion au pH neutre pour éliminer en douceur les bactéries qui présentent un risque d’infection et qui se lovent dans les plis de peau autour de l’anus. Après le lavage, il est recommandé de se sécher doucement avec du papier toilette.

Au pays du soleil levant comme dans certaines civilisations, l’hygiène anale consiste à se laver la région entière du périnée après avoir fait ses besoins, à l’aide d’une douchette WC ou par l’utilisation d’un bidet. Les fameux washlet ou douchettes japonaises, sont depuis quelques années, accueillis dans les foyers avec grand intérêt. Certains disposent d’une fonction de lavage, à température et pression de l’eau ajustables, d’une  soufflerie pour sécher les zones anale et vaginale et même de la possibilité de se faire masser pour contrer notamment la constipation. Le bon vieux bidet, sanitaire en voie d’extinction, ô combien utile, se pose comme une alternative de choix à ces douchettes dont l’installation demeure un peu onéreuse.

Lire aussi Vous vous êtes toujours nettoyé les fesses de la mauvaise manière

Contenus sponsorisés