Les choses à savoir sur les gauchers

Le nombre de gauchers est estimé à 10% de la population humaine contre 90% de droitiers, cette supériorité numérique fait qu’aujourd’hui nous vivons dans un monde fait essentiellement pour les droitiers. Cette disproportion peut être due à plusieurs critères, notamment le facteur génétique et la préférence manuelle que nous allons analyser dans cet article.

L’inné et l’acquis

Quand un des parents est gaucher, il y a 10 à 17% de chances que l’enfant le soit, et si les deux parents sont gauchers, 46% des enfants le sont. D’ailleurs, deux études anglo-saxonnes qui portent sur la fréquence des enfants gauchers en fonction du sexe et de la préférence manuelle des parents montrent elles aussi que pour que la transmission soit héréditaire, il faut que la mère (par exemple) soit gauchère voire que les deux parents le soient.

Une étude menée par le Professeur Chris McManus en 2003 a démontré que deux parents gauchers ont en moyenne 26% de chances d’avoir un enfant gaucher. Une autre étude portant sur les jumeaux a été effectuée en 2006 et a mis en avant que l’héritabilité de la préférence manuelle gauchère est de 24%. Ces deux études montrent donc que la probabilité d’être gaucher est peu ou pas liée aux facteurs génétiques et que c’est essentiellement de l’acquis.

D’autres observations, quant à elles, supposent que le fait d’être gaucher est inné ou éventuellement que l’enfant naît avec une prédisposition à l’être. Il est possible de savoir si le nouveau-né sera gaucher à partir de la 29ème semaine de gestation en testant ses réflexes grâce à des stimuli. En septembre 2013, un article publié dans la revue PLOS Genetics met en avant le fait que le gène PCSK6 joue un rôle prépondérant dans la préférence manuelle. Il s’avère que sa suppression dans le cadre de certaines études induit à une évolution totalement asymétrique des embryons. La préférence manuelle serait donc en partie génétique au moment de la latéralisation de l’embryon. 

La latéralisation du cerveau

Le corps humain est latéralisé, il y a une prédominance de la partie gauche ou droite du corps ; il en va de même pour le cerveau dont les aires sont asymétriques dans les deux hémisphères cérébraux. En 1861, le neurologue Paul Broca a découvert qu’une partie de l’hémisphère gauche est reliée au langage et contrôle les mouvements des membres droits et inversement pour l’hémisphère droit.

L’hémisphère gauche, responsable du langage et des mouvements des membres droits, nous permet de prononcer des mots et de les articuler à travers un contrôle musculaire bien précis. La subtilité de cette articulation se répercute sur les mouvements de la main droite.

Le rôle de la testostérone

Etant donné qu’il y a plus de gauchers que de gauchères, il semblerait qu’il y ait un lien entre le sexe et la préférence manuelle et donc entre testostérone et préférence manuelle. Le développement de l’hémisphère droit, dominant chez le gaucher, est favorisé par un taux de testostérone élevé.

Comme mentionné au début de cet article, nous vivons dans un monde destiné aux droitiers donc s’ils veulent s’en sortir, les gauchers doivent soit devenir droitiers soit rester gauchers et acquérir des objets faits spécialement pour eux (ciseaux, souris d’ordinateur, clavier etc).

Comment se démarquent les gauchers ?

Les gauchers doivent aussi faire face à des difficultés d’ordre spatial car certains ne visualisent pas l’espace de façon « normale » ; c’est le cas des directions ou des sens de rotation qui pour eux sont inversés : ils ont du mal à se repérer et lorsqu’ils doivent effectuer un geste dans le sens des aiguilles d’une montre, ils éprouvent quelques difficultés.

Il semblerait que les gauchers utilisent certaines zones du cerveau qui ne sont pas exploitées par les droitiers, et sont reconnus pour leur côté artistique et créatif. De nombreuses célébrités reconnues comme des génies étaient gauchères, Leonard De Vinci, Michel-Ange, Jimi Hendrix et Marie Curie. Cela est dû au fait que leur sens de l’espace et des formes soit plus développé.

Autrefois considérés comme des pariahs qui avaient besoin d’être mis sur le droit chemin, les gauchers ont su s’adapter à un monde de droitiers en faisant de leur différence une force. Ils ont créé des associations, des forums sur internet et ont même créé la journée internationale des gauchers qui a lieu le 13 août.

Lire aussi 7 faits étonnants sur les gauchers que vous ne connaissez pas

Contenus sponsorisés