x

Essayez cette astuce si vous voulez avoir un orgasme ce soir !

Lors d’un rapport sexuel, les hommes et les femmes ressentent différentes sensations allant du désir, à l’excitation et enfin à l’orgasme. Toutefois, cette dernière phase est plus facilement accessible chez les hommes que chez les femmes. Cela est la conséquence de plusieurs facteurs comme les complexes, la stigmatisation sociale, mais aussi l’anatomie.

Toutefois, la qualité de l’orgasme chez l’homme n’est pas la même que chez la femme. L’orgasme masculin est de courte durée et son plaisir se concentre principalement au niveau de ses organes génitaux tandis que l’orgasme féminin, même s’il est parfois compliqué à atteindre, produit des sensations jouissives à travers tout le corps. 

Une étude américaine publiée dans The Journal of Sex Research a permis de mettre en évidence les différences d’accès à ce plaisir intense et les pratiques sexuelles qui permettent d’atteindre l’orgasme, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes. 

L’orgasme selon une étude américaine 

Des chercheurs de l’Université St. Francis Xavier en Nouvelle-Écosse et de l’Université Queen’s au Canada se sont penchés sur les actes sexuels qui conduisent aux orgasmes. Ils ont mené leur enquête auprès de plus de 800 personnes, âgées de 18 à 79 ans. La moitié des participants étaient homosexuels et le reste était hétérosexuel et bisexuel. 

Tout d’abord, les chercheurs ont questionné les participants sur la fréquence à laquelle ils arrivaient à avoir un orgasme, sur le degré de satisfaction résultant de la pénétration vaginale, anale, orale et d’autres pratiques sexuelles, et sur leur souhait concernant leurs positions et leurs activités sexuelles favorites. 

Ils ont découvert que parmi tous les groupes, ce sont les hommes homosexuels qui accèdent le plus facilement à un l’orgasme lors d’une pénétration anale. Quant aux femmes, elles atteignent aisément des orgasmes multiples lors de relations homosexuelles. Enfin, le groupe le moins susceptible d’atteindre l’orgasme s’avère être les femmes hétérosexuelles. 

Toutefois, la majorité des femmes, indépendamment de leur  sexualité, sont extrêmement satisfaites des orgasmes qu’elles atteignent lors d’une pénétration vaginale associée à une stimulation clitoridienne. En outre, l’ensemble des hommes et des femmes, toutes sexualités confondues, déclarent être satisfaits après avoir eu des rapports oraux et des rapports sexuels, sans pour autant atteindre l’orgasme mais ils espèrent expérimenter  plus souvent les orgasmes multiples. 

Mais qu’en est-il de l’orgasme en France ? L’Institut Français d’Opinion Publique (IFOP) s’est penché sur la question et particulièrement sur l’orgasme féminin français.

L’orgasme chez les françaises 

Une enquête a été menée auprès de 1006 femmes, représentatives de la population féminine française de 18 ans et plus. Les résultats s’avèrent désastreux étant donné que 79% des françaises interrogées déclarent avoir eu  du mal à atteindre l’orgasme au cours des 12 derniers mois. Seulement 33% des femmes affirment avoir ressenti un orgasme lors de leur dernier rapport sexuel et 6% déclarent avoir un orgasme chaque jour. De plus, 7% des femmes déclarent n’avoir jamais eu d’orgasmes et 63% avouent avoir déjà simulé avec leur partenaire. 

Les pratiques sexuelles ont également été étudiées afin de comprendre d’où viennent ces mauvais résultats. Le sexe semble toujours trop axé sur le plaisir masculin en parallèle d’une recherche systématique d’un point G, généralement introuvable, chez les femmes. Le plaisir clitoridien serait, malheureusement, trop souvent mis de côté car 78% des femmes arrivent à atteindre aisément l’orgasme lors d’une pénétration vaginale combinée à une stimulation clitoridienne.  

Astuces pouratteindre l’orgasme ?  

Certaines positions permettent d’accéder plus facilement à l’orgasme comme la position du missionnaire amélioré, c’est-à-dire en relevant le bassin ou les jambes, ainsi que la levrette permettant une pénétration profonde et intense. De plus, les positions comme la grenouille à la nage, améliorent la stimulation clitoridienne combinée à la pénétration vaginale.
 
Le grenouille à la nage est une variante de la levrette où la femme resserre ses cuisses et s’allonge en prenant appui sur ses coudes. Quant à l’homme, il tient la taille de sa partenaire, en alternant rythme lent et rapide et en caressant le clitoris de cette dernière. 

De plus, l’ambiance du moment et la confiance instaurée entre les partenaires favorisent les rapports sexuels ce qui permet d’atteindre plus facilement l’orgasme. Les préliminaires augmentent également le désir et l’excitation sexuelle alors jouez les prolongations !  

Contenus sponsorisés
Loading...