Mourante, cette petite fille réagit après que sa sœur lui ait fait un bisou sur le ventre

Rien de plus difficile pour les parents que de voir leurs enfants malades, surtout s’ils sont incapables de leur venir en aide. Impuissants, ils se contentent donc d’attendre le verdict des médecins ou d’espérer un miracle du ciel. La famille Smith a vécu la même situation avec leur fille Poppy, qui a été sauvée par une petite plaisanterie de sa sœur aînée. Voici ce qui s’est passé !

Amy et Stephen Smith sont les parents de 4 enfants : Elisha 14 ans, Macey 12 ans, Alfie 11 ans et Poppy, âgée de 2 ans. Originaire du comté de Cumbria en Angleterre, ce couple a accueilli leur dernier bébé Poppy en 2014. Née à 29 semaines de grossesse, la petite ne pesait que 900 g à la naissance et a donc dû passer près de 3 mois en couveuse pour reprendre ses forces. Ses parents n’ont pu l’emmener à la maison que quand son poids a enfin atteint les 2 kilos.

Cependant, leur bonheur a été de courte durée. Amy et Stephen n’ont pas tardé à remarquer que leur enfant ne pouvait manger normalement, ce qui les a poussés à consulter. Quelques jours après, le diagnostic est tombé : Poppy souffrait du syndrome de Moebius.

Il s’agit d’une maladie congénitale très rare, qui se manifeste par une paralysie faciale uni ou bilatérale. Autrement dit, un trouble du fonctionnement des muscles du visage, qui se traduit, entre autres, par un manque d’expression faciale, des troubles du développement de la mâchoire, une difficulté à déglutir, et une impossibilité de sourire.

Les médecins ont informé les parents de Poppy que son développement pourrait être ralenti à cause de la maladie, et qu’il se peut qu’elle ne puisse pas parler ou marcher.

Mais la petite s’est bien battue ! D’après son père, elle a commencé à faire ses premiers pas vers 15 mois, ce qui est  assez normal pour un bébé prématuré. Même si Poppy a été plusieurs fois admise à l’hôpital pour des problèmes respiratoires, les médecins étaient toutefois très contents de son progrès.

Le malaise :

Deux jours avant son 2ème anniversaire, Poppy a eu un malaise. Amy, sa mère, a voulu la réveiller mais elle n’y est pas arrivée. Elle pouvait sentir les battements du cœur de sa petite, mais celle-ci ne réagissait pas. Amy et Stephen étaient certains qu’il y a avait un problème, surtout qu’à un moment donné, Poppy avait l’air de suffoquer. Ils l’ont donc emmenée à l’hôpital, où les médecins ont essayé de stabiliser son état, avant de la transporter vers un autre établissement pour recevoir des traitements plus spécifiques.

Le lendemain, l’état de Poppy s’est amélioré, mais le jour de son anniversaire, elle est retombée malade. Après une série de tests, les médecins sont arrivés à la conclusion que la petite souffrait d’une sévère hypoxie cérébrale : ses poumons s’étaient remplis de liquide, ce qui a causé un grand manque d’oxygénation au niveau de son cerveau.

Vu son état de santé très détérioré, les médecins n’étaient pas certains si Poppy allait s’en remettre ou pas. Ses parents n’arrivaient pas à accepter la situation et espéraient que son état s’améliore. Toute la famille s’est donc réunie auprès d’elle, décidant de passer Noël à son chevet. Et c’est là que l’incroyable est arrivé !

La plaisanterie salvatrice :

En voulant réconforter sa petite sœur, Macey s’est amusée à faire des sons de pet sur son petit ventre. Et à la surprise de toute la famille, Poppy a réagi. En effet, la petite a ri pour la première fois et a  légèrement bougé les bras et les jambes. Les médecins ont affirmé qu’il se peut que ce soit un réflexe mais ont aussi confirmé qu’il n’était pas inhabituel que des gens dans cet état expriment leurs émotions.

Elle essaie de réconforter sa sœur mourante en embrassant son ventre, l’incroyable est arrivé !

Après cela, Poppy a fait des progrès remarquables. Elle se sentait beaucoup mieux et s’améliorait de plus en plus. 8 semaines seulement après le malaise, elle a commencé à apprendre à marcher et à parler.

Face à tant d’évolution, les médecins n’ont pas pu cacher leur surprise. Ils ne s’attendaient pas à ce que son état s’améliore aussi rapidement.

Aujourd’hui, la famille a lancé une collecte de dons pour pouvoir couvrir les frais des séances de rééducation intenses pour leur enfant, une étape très importante pour son développement, puisqu’elle va lui permettre d’améliorer sa mobilité.

Elle essaie de reconforter sa soeur mourante en embrassant son ventre2 1

Lire aussi Ces sœurs jumelles partagent le même petit ami qu’elles souhaitent épouser

Contenus sponsorisés