x

Enceinte de neuf mois, une mère s’effondre dans un parking d’hôpital et meurt

L’accouchement est l’aboutissement d’une course de neuf mois, mettant fin à la fatigue et apportant un grand soulagement. Cependant lorsque survient un malaise avant l’accouchement, cela peut être un risque dangereux aussi bien pour la santé de la mère que pour celle de l’enfant. Rachel, une jeune anglaise a connu une situation similaire. Tombant sur le parking d’un hôpital, elle mourut alors qu’elle s’apprêtait à accoucher. Histoire rapportée par nos confrères de Mirror.

Selon l’OMS, dans la période de 1990 à 2015, près de 44% de femmes enceintes dans le monde ont perdu la vie. De 2007  à 2009, 254 décès maternels  ont été enregistrés enFrance, mais aujourd’hui le taux de mortalité par hémorragie du postpartum a largement diminué. Par ailleurs, le décès maternel peut survenir bien souvent pendant l’accouchement, ou même avant, comme ce fut le cas de Rachel Molloy. En effet, âgée de 36 ans et à quelques heures de mettre au monde une superbe fille, la jeune femmese tord de douleurs abdominales qui poussent son mari à l’emmener de toute urgence à l’hôpital.

Arrivés sur le parking de l’hôpital, elle s’écroule, sa respiration est interrompue et les médecins ont été obligés de procéder à une césarienne pour sauver l’enfant. La jeunemaman a, certes, perdu la vie, mais une magnifique princesse est née le 24 avril 2019.

Que s’est-il réellement passé ?

Contrairement à ce que l’on a pu croire, la jeune femme n’est pas morte pour des raisons liées  à la grossesse. Selon Nick, son mari : « la grossesse de Rachel s’est faite de manière douce, sans problème comme celle de leur premier enfant. D’ailleurs, la petite famille, composée de Rachel, de leur fils James et de lui-même, avait effectué une petite sortie au soleil le lundi de Pâques ». Cependant, après analyse, les médecins expliquent le décès par une rupture d’anévrisme de l’artère splénique.

Une vie de famille bouleversée :

Nick, le mari de Rachel a été bouleversé par le décès de sa compagne. Il rapporte que sa femme défunte et lui, avaient décidé d’appeler leur enfant, si c’était une fille, Isabelle Rey, mais en mémoire de Rachel, il choisit de l’appeler Isabelle Rachel.

Il rapporte que 15 jours avant cette situation tragique, c’était son anniversaire et comme cadeau sa femme lui offrait une carte en lui écrivant : « à un papa fantastique, j’attends avec impatience la venue de notre prochain enfant pour une nouvelle aventure à 4 ». Car le couple aimait les voyages et en avaient effectué avec leur premier fils James dans la Nouvelle Zélande.

Isabelle sa petite fille, s’accroche à la vie :

La petite Isabelle a été prise en charge pendant deux mois à l’hôpital et a été nourrie grâce à une sonde gastrique. Aujourd’hui, le papa se prépare à l’accueillir dans la famille avec son fils James.

L’anévrisme de l’artère splénique, qu’est-ce que c’est ?

L’anévrisme de l’artère splénique fait partie des anévrismes intra abdominaux. Il ne présente pas de symptômes cliniques, mais peut être révélé à l’issue d’une hémorragie digestive, entraînant des douleurs abdominales atroces à cause d’une rupture dans l’estomac. Les femmes sont les plus affectées par cette maladie souvent associée à la cirrhose, à l’hypertension portale et/ou la grossesse, selon une étude de 2015. Aujourd’hui, les différentes techniques de l’imagerie permettent de diagnostiquer plus facilement l’anévrisme de l’artère splénique. Mais si elle n’est pas diagnostiquée à temps, elle peut avoir des complications potentiellement mortelles, comme le cas de la jeune mère de 36 ans qui perdit la vie trop jeune sans avoir la chance de faire la connaissance de son bébé.

Contenus sponsorisés
Loading...