x

Elle venge le viol de sa fille de 7 ans en punissant son mari

Le désir de vengeance fait partie de nous en tant qu’être humain, il peut refaire surface lorsque quelqu’un se sent blessé au fond de lui-même, irrité au point de vouloir infliger plus de mal à celui qui est à l’origine de son mal. Il peut y avoir néanmoins des situations où ce besoin psychologique survient juste pour que l’on puisse défendre ceux à qui on tient.

Lorsque le désir de vengeance prend le dessus sur la raison

Les faits de cette histoire relayée par Daily News se déroulent le 17 Juillet 2014 dans l’Etat de Washington, lorsqu’un homme appelé Vincent Philips, 52 ans, demande de l’aide auprès des gérants et des clients d’une épicerie dans les environs alors qu’il souffrait de graves brûlures. Il criait d’après le témoignage des agents de police présents à ce moment-là : « c’est ma femme qui l’a fait » avant de perdre connaissance.

Elle venge le viol de sa fille de 7 ans en punissant son mari

Un autre témoignage sur l’affaire provient d’une amie qui était présente au domicile du couple au moments des faits. Elle a rapporté que pendant qu’elle dormait sur le canapé, une dispute a éclaté entre les deux protagonistes. Ensuite, elle a vu Tatanysha Hedman sortir en courant et quelques instants plus tard, c’était Vincent qui est sorti de la chambre pendant que sa tête était rongée par les flammes. Elle a du coup essayé d’éteindre le feu à l’aide d’une couverture, ce qui ne semblait pas beaucoup soulager sa souffrance, jusqu’à ce qu’il quitte à son tour l’appartement dans la panique la plus totale.

Une réaction à la hauteur de l’acte originel ?

D’après le Huffington Post, la quarantenaire aurait effectivement avoué avoir délibérément versé de l’essence sur son conjoint parce qu’il avait « fait du mal » à sa fille. Et compte tenu du fait que la petite n’est pas la fille biologique de Vincent, les services de police ont suggéré qu’on l’inculpe pour « agression sexuelle au 1er degré ».

Lors d’un interrogatoire effectué par un détective local, Tatanysha a reconnu l’ensemble des faits et a même rajouté qu’elle a préféré lui mettre le feu plutôt que de lui tirer dessus car cela aurait été « trop gentil de sa part », rapporte le Daily Mail britannique.

Elle venge le viol de sa fille de 7 ans en punissant son mari

La mère a été tout de même inculpée pour voie de fait et incendie criminel. On lui a néanmoins fixé une caution d’une valeur de 500 000$. D’ailleurs, une page Facebook a été créée rien que pour qu’elle puisse être libérée.

L’affaire a eu beaucoup d’échos sur les réseaux sociaux, mais ce qui saute aux yeux, c’est que la majorité des gens trouvaient que l’acte de vengeance était en lui-même quelque peu extrême, mais qu’en même temps, l’intention et la cause se cachant derrière étaient tout à fait louables et légitimes.

Comment contrôler sa soif de vengeance ?

Ayez plus conscience de vos émotions

Lorsque vous vous sentez irrité, vexé et rabaissé, il est tout à fait naturel que vous ressentiez de la colère, le tout est de savoir maîtriser cette dernière afin qu’elle ne donne pas naissance à un désir ardent de vengeance.

Il est tout d’abord crucial que vous sachiez reconnaître les manifestations physiques de chacune de vos émotions. N’oubliez pas aussi que vos émotions peuvent vous contrôler, ne les laissez donc pas prendre les commandes de votre vie et vous pousser à prendre des décisions regrettables, surtout si vous êtes en colère.

Notez vos ressentis

Le fait de mettre ce que vous ressentez sur papier vous aidera à dégager plus facilement la pression qui se trouve en vous et à clarifier davantage vos idées. Une alternative s’offre néanmoins à vous si vous n’adhérez pas trop à l’idée, c’est que vous pouvez en parler à une personne de confiance en exposant clairement la situation ainsi que les émotions qui ont fusé en vous.

Pratiquez la méditation

Assurez-vous d’être dans un endroit calme puis asseyez-vous sur le sol, fermez les yeux et entrez dans un état de concentration profonde tout en maintenant un rythme respiratoire lent et profond.

Il est important que vous vous focalisiez sur les côtés positifs de votre vie, vous chasserez par conséquent toutes les idées noires qui peuvent venir vous perturber. Une telle pratique est même bénéfique contre le stress et l’anxiété, n’hésitez donc pas à méditer dès que vous avez l’impression d’être surmené.

Répétez certains mots pour vous calmer

Cette astuce peut vous aider à reprendre les rênes de vos propres émotions. Lorsque vous avez la sensation que la colère vous envahit, répétez-vous des paroles positives qui auront pour effet de vous rappeler que vous ne contrôlez certes pas les événements de la vie mais que vous êtes cependant capable de mieux réagir face à ces derniers. Quelques exemples de phrases à vous répéter : « Les choses auraient pu être pires », « Je suis capable de surmonter cette épreuve », « tout ceci n’est qu’éphémère », « je prendrai la peine de répondre correctement aux actes de cette personne. »

Contenus sponsorisés
Loading...