Elle gagne plus de 60 euros de l’heure en faisant des câlins à des inconnus

Son travail n’a rien de sexuel ni de romantique. Robin Marie exerce une profession qui lui rapporte plus de 33 000 euros par an pour fournir à ses clients un service insolite : des câlins strictement platoniques. Pleins feux sur son incroyable métier relayé par nos confrères de Fox News.

En plus d’être une profession lucrative qui lui rapporte 66 euros de l’heure, la carrière choisie par cette femme américaine serait très satisfaisante pour le bien-être. Plus heureux et moins stressés à l’issue de leurs rendez-vous, les clients se multiplient à sa porte pour des séances de pure tendresse.

robinmarie
Robin Marie, “câlineuse” certifiée – Source : Apost

“Je ne me lasse jamais de faire des câlins”

Le parcours surprenant de Robin Marie peut étonner. Mais selon Fox News, la femme a trouvé sa voie et compte bien poursuivre cette profession. “Je passe 25 heures par semaine à faire des câlins à des clients pour le boulot, puis environ 10 heures à câliner mon petit ami et près de 7 heures par semaine à faire des câlins à mon chat”, explique-t-elle.  Une occupation qu’elle apprécie particulièrement et dont elle ne se lasse jamais. “C’est très gratifiant”, témoigne Robin qui explique que cela permet au corps de libérer de l’ocytocine, communément appelée “hormone du bonheur”.

robinmarie1
Un câlin sur un canapé – Source : Apost

Comment se déroule une séance ?

Ses clients la contactent via un site spécialisé qui offre une formation aux “câlineurs” professionnels. Mais cette dernière ne porte pas sur les différentes positions pour faire des câlins, explique Robin. En réalité, c’est surtout la capacité à établir des limites et à créer un environnement sécurisé pour les clients qui importent. De ce fait, ces derniers sont toujours habillés lors des séances et la relation est strictement platonique. Une première discussion en visioconférence a lieu avant le rendez-vous pour discuter des règles à suivre lors de ce moment particulier. Robin leur demande ensuite “Comment souhaitez-vous être câliné?”. La personne peut alors choisir un câlin debout, dans un lit, assise sur une chaise ou toute autre position qui lui convient et se plie au code de conduite du métier. 

robinmarie2
Un code de conduite à suivre – Source : Apost

Lors de situations inconfortables, la femme révèle qu’elle se fie essentiellement à son intuition. “Je peux réagir en conséquence et suggérer différentes options”, indique-t-elle. En outre, ses clients ont la possibilité d’exprimer leurs souhaits sur la manière de se faire câliner durant la séance. Ils peuvent alors choisir d’être celui qui donne ou reçoit le câlin. “De nombreuses personnes ont du mal à s’exprimer sur leurs envies ou leurs besoins et la consultation d’un câlineur professionnel peut réellement aider sur ce point”, ajoute Robin. 

calins 2
25 heures de câlins par semaine – Source : Fox News

Un code de conduite spécifique

Si ce métier met en avant le caractère purement platonique de ces moments de tendresse, c’est parce qu’un code de conduite strict est mis en place pour s’assurer du professionnalisme des séances. Ainsi, Robin explique qu’elle précise à ses clients qu’ils doivent porter “au minimum un t-shirt ou un débardeur et un pantalon”. En été, les shorts de sport sont autorisés mais à condition que leur longueur soit acceptable, soit à la moitié de la cuisse. Les sous-vêtements sont en revanche interdits. 

Des clients très diversifiés

Pour la femme qui a opté pour ce métier à l’âge de 47 ans, la demande est très variée lorsqu’il s’agit de recevoir des câlins. Du gérant d’épicerie aux hommes d’affaires, en passant par des étudiants, des personnes de toutes les religions et les nationalités font appel à ses services. “Je reçois des célibataires, des personnes heureuses en ménage, des personnes malheureuses au sein de leur couple, des veufs, des divorcés, des personnes dans des relations monogames ou avec plusieurs partenaires”, détaille-t-elle. Elle ajoute aussi que la majorité est de sexe masculin et que nombre d’entre eux sont souvent homosexuels, transgenres ou hétérosexuels. 

robinmarie3
Les clients reviennent souvent – Source : Fox News

D’où vient ce besoin de recevoir des câlins ?

Selon Robin, la plupart de ses clients reviennent la voir en révélant qu’ils ont utilisé ce qu’ils ont appris durant les séances pour mieux communiquer au travail. D’autres souffrent de solitude et apprécient ce moment spécial où ils se sentent réconfortés, car au-delà du contact physique, la femme se montre également à l’écoute de leurs problèmes en faisant preuve de compassion. “Ils pleurent souvent après avoir passé une mauvaise journée ou simplement de soulagement car ils se sentent enfin rassurés et en sécurité”, explique-t-elle. Par ailleurs, ces séances lui seraient aussi bénéfiques qu’à ses clients et ce sur plusieurs plans. “Cela m’a aidé à établir des limites dans ma vie personnelle. Je ne dis plus oui à tout et n’importe quoi”, raconte-t-elle, indiquant se sentir plus à l’aise quant à ses choix et regretter de n’avoir pas appris tout cela plus tôt. 

Elle aurait également constaté une amélioration de son état de santé depuis qu’elle a opté pour ce métier. Je souffre de fibromyalgie et j’ai vraiment remarqué une diminution de la douleur, une amélioration de mon sommeil, une augmentation de l’énergie et une diminution générale de mon stress”, révèle Robin. “Je ne pense pas que je m’en lasserais un jour”, poursuit-t-elle, que ce soit dans la vie personnelle ou au travail. 

Les 5 bienfaits des câlins

A l’occasion de la journée internationale du câlin qui a eu lieu ce 21 janvier, Gérard Leleu, psychothérapeute, médecin et sexologue a mis en avant les bienfaits de cette pratique. Souvent sous-estimés, ces derniers peuvent s’avérer salutaires :

1. Pour renforcer l’immunité

5 à 10 minutes de câlins au quotidien seraient un excellent complément pour préserver une meilleure santé. En cause, un contact peau à peau susceptible de renforcer nos anticorps et notre immunité, explique le médecin.

2. Combattre le stress

Idéal pour réduire le rythme cardiaque et relâcher la pression, le câlin stimule la production d’endorphines pour réduire le stress et se détendre face aux soucis du quotidien. 

3. Lutter contre la déprime

Lorsque le moral n’est pas au beau fixe, une solution: des câlins ! Selon Gérard Leleu, ces derniers sont particulièrement utiles en hiver lorsque l’humeur devient morose. Cela apporte de la chaleur, du réconfort et de la confiance en soi, indique l’expert. 

4. Compléter la sexualité

Si l’on considère souvent que le sexe est le ciment du couple, douceur et tendresse sont tout aussi nécessaires pour créer un bon équilibre. Avec son partenaire ou même un ami, “la tendresse, c’est primordial pour être heureux et se sentir bien dans sa peau”, explique le Dr Leleu. 

5. Combattre la solitude

Le contact humain est souvent sous-estimé, mais la magie d’un toucher peut parfois faire toute la différence. Pour pallier le vide émotionnel, un contact prolongé et doux peut s’avérer salutaire pour le bien-être en libérant des hormones qui favorisent la plénitude et le bonheur. 

Lire aussi Cette maman affirme que les câlins ont ramené son bébé à la vie

Contenus sponsorisés