x

Elle découvre une bouteille d’eau sur sa voiture et comprend qu’il s’agit d’une technique de kidnappeur

Le harcèlement de rue peut prendre plusieurs formes. Parmi elles, celles qui menacent les femmes d’un danger potentiellement imminent comme l’en témoigne l’histoire de Haley West. L’américaine était sur le point de subir les conséquences d’une technique de kidnapping alors qu’elle se dirigeait vers son véhicule.

L’utilisatrice du réseau social TikTok a fait retentir la sonnette d’alarme quant à une pernicieuse tactique de kidnapping faite aux femmes. La technique a été utilisée sur sa propre voiture à l’extérieur d’un supermarché. Suite à cela, elle s’est donnée pour mission d’avertir toutes les conductrices susceptibles de tomber dans le piège. 

Haley West a partagé son avertissement sur son compte TikTok – Source : 7 news

Haley West a échappé à une tentative de kidnapping  

L’américaine Haley West a été suivie par un homme jusqu’à son véhicule. Par la suite, il a laissé un objet sur le capot de la voiture.

Garée dans un parking et grelottante, elle a déclaré sur la plateforme TikTok, avoir vécu l’expérience la plus étrange qui soit après avoir quitté le supermarché. Le journal The Sun a relayé son témoignage : « Un homme marchait à proximité de moi, mais de telle sorte à ce que je ne m’en aperçoive pas. Mais je pouvais sentir qu’il me regardait pendant qu’il marchait. Ensuite il m’a appelé en me demandant mon prénom mais je l’ai simplement ignoré. J’ai alors continué de marcher et il a continué à me suivre » déclare la femme dans sa vidéo.

L’homme s’est alors approché de la voiture de Haley en prétendant que c’était la sienne. « Viens voir ma voiture, elle est belle et c’est une Lexus. Tu l’apprécies ? ». À cette proposition, Haley a préféré recourir au mutisme car pour elle, réagir équivaut à lui révéler que c’était son propre véhicule. Cependant, elle se doutait bien que l’homme étrange le savait déjà. Suite à cela, elle a traversé la rue pour se précipiter dans un magasin afin d’obtenir de l’aide.

Quand elle a constaté que l’homme n’était plus à côté de sa voiture, elle y est retournée. Mais quelque chose a attiré son attention. Une bouteille d’eau était posée au-dessus du capot. « Je ne veux pas faire de conclusions hâtives, mais cela ne m’est jamais arrivé » a-t-elle assuré dans sa vidéo tout en rappelant à quel point une femme doit décupler de vigilance.

En France d’ailleurs, afin de dénoncer le harcèlement de rue, certaines femmes avaient souhaité faire entendre leur voix

La bouteille d’eau a été posée sur le capot de son véhicule – Source : 7 news 

Pourquoi la bouteille d’eau était-elle posée sur le capot ?

Quand elle a publié sa vidéo, qui est rapidement devenue virale, une femme nommée Elle, a réalisé une vidéo en réponse à Haley et révéler la raison derrière cette bouteille. Voici ce qu’elle y a déclaré : « C’est une tactique utilisée par les trafiquants et les ravisseurs pour vous faire sortir de votre véhicule et que vous enleviez tout ce qu’il peut se trouver au-dessus de votre voiture. Si cela se produit et que quelque chose se trouve sur le capot de votre véhicule lorsque vous revenez, laissez-le à sa place. Partez et il tombera tout seul ».

La femme a ajouté que si vous vous sentez « extrêmement menacé », dirigez-vous vers le centre de police le plus proche au lieu de vous rendre chez vous. Un magasin de voiture peut aussi permettre de vérifier si vous avez un traceur GPS collé à votre voiture.

Elle exhorte ainsi les femmes à être toujours à l’affut de ce qui les entoure et à être accompagnées, en particulier la nuit. Parfois, il faut s’armer de courage comme le montre le cas de Courtney Greatrex qui a été agressée par trois hommes mais qui a su leur faire face.

Plus de 8 femmes sur 10 ont déjà été harcelées dans la rue en France

Ce sont 81% des femmes en France qui ont déjà subi un harcèlement sexuel dans les lieux publics. C’est le chiffre qui a été recensé par un sondage réalisé par Ipsos et L’Oréal Paris en 2020. Parmi ces femmes, 20% d’entre elles n’ont pas été aidées. Parfois, il ne faut pas hésiter à recourir aux cris devant des passants.

Plus encore, 86% des personnes interrogées ont confié ne pas savoir comment réagir si elles assistent à un harcèlement ou une agression. De plus, 25% des femmes entre 18 et 29 ans dévoilent avoir peur dans la rue d’après une étude de l’INSEE.

Contenus sponsorisés
Loading...