Elle coupe le pénis de son patron avec un couteau après une agression sexuelle

Une personne peut subir une agression sexuelle notamment lorsqu’elle impliquée dans une activité sexuelle sans avoir donné son consentement au préalable. Une femme travaillant comme serveuse dans un bar en a été victime. Son patron la harcelait et tentait souvent de l’agresser sexuellement. Mais la vengeance de cette femme ne s’est pas fait attendre.

CNEWS relate l’histoire de cette jeune femme qui a tenté de se venger de son patron après que ce dernier lui ait fait subir des agressions sexuelles et ce, à plusieurs reprises.

La jeune femme en avait assez des attaques en permanence de son patron

Alors que la jeune femme effectuait son travail de serveuse dans un bar situé près de Barcelone en Espagne, elle s’est vue attaquée par son patron vers le coup de minuit. Ce dernier a tenté de l’agresser sexuellement et ce n’est pas la première fois qu’elle subissait ses tentatives d’agression. Fatiguée d’encourir les abus sexuels de son patron, elle a décidé d’en finir et de la plus cruelle des façons.

Elle n’hésite pas à se venger

Après que son patron ait tenté de l’agresser encore une fois ce soir-là, elle prit un couteau et coupa son pénis. Ensuite, elle appela les services de la police ainsi que les services d’urgence qui ont transporté l’homme à l’hôpital afin de subir les soins nécessaires pour tenter de rattacher ses organes génitaux.

hospital barcelona penis cut off
L’homme a été transporté à l’hôpital Universitaire de Bellvitge en Espagne. Source : newsweek

La femme a été placée en garde à vue et accusée de coups et blessures. Elle affirme avoir agi en état de légitime défense pendant l’incident d’agression sexuelle. Elle a déclaré aux autorités qu’il l’avait forcée à avoir des relations sexuelles à maintes reprises. Dans un autre contexte, une femme n’a pas hésité à couper le pénis de son mari qui lui a été infidèle.

polices 1024x576 1
La jeune femme confie à la police qu’elle a été victime de plusieurs agressions sexuelles de la part de son patron. Source : Cnews

Une histoire similaire

Cette affaire rappelle celle d’une femme indienne qui n’a pas hésité non plus à trancher le pénis de son agresseur. Il s’agit d’un chef religieux hindou qui aurait tenté de la violer. Selon Europe 1, ce dernier se rendait à plusieurs reprises au domicile de la jeune femme de 23 ans afin d’animer des cérémonies spéciales. Selon les dires de la femme, il en profitait à chaque fois pour l’agresser sexuellement. Mais un jour, lors de ses tentatives de viol, la femme a décidé de sectionner le pénis de l’homme en question avec un couteau. Elle a de suite prévenu les autorités de l’incident.

La femme victime de formes de violence sexuelle en tout genre

Selon une enquête de l’Ifop pour la fondation Jean-Jaurès, une femme sur quatre en France, aurait subi une agression sexuelle ou à caractère sexiste dans la rue. Selon nos confrères du journal Europe 1, cette enquête montre que 86% des femmes déclarent avoir subi une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle et 71% d’entre elles auraient été regardées d’une manière insistante. Après la médiatisation des témoignages des femmes touchées par ces formes d’agression à travers le mouvement #Me Too, l’enquête a mis à nu l’ampleur de ces abus, notamment chez les jeunes femmes de moins de 35 ans.

Harcèlement sexuel dans la rue, insulte, regard insistant ou encore sifflements, sont autant d’attitudes répréhensibles qui suscitent un sentiment d’insécurité chez les femmes. A ce propos, François Kraus, directeur du pôle genre affirme que même si ces regards avec insistance dans les lieux publics ne sont pas condamnables, ils induisent une forme d’insécurité chez la femme. Dans un article du journal  20 minutes, il a été publié que la France enregistre de nombreux comportements et actes de violence. Pour autant les femmes Espagnoles sont les plus affectées par ces formes de violence sexiste ou sexuelle devant les Allemandes.

Lire aussi Salma Hayek est qualifié de « plus belle femme du monde » après avoir partagé une photo sur Instagram : découvrez-là

Contenus sponsorisés