Douleurs abdominales et constipation ? 5 signes avant-coureurs qu’il pourrait s’agir d’une diverticulite

De plus en plus de personnes souffrent de problèmes digestifs. Stress, alimentation riche en graisses et pauvre en fibres, manque d’activité physique ou encore prise de certains médicaments sont autant de facteurs qui entraînent des troubles du transit intestinal. Ainsi, les personnes concernées peuvent subir de façon passagère ou chronique une diminution de la motilité gastro-intestinale. Cette condition entraîne alors des douleurs abdominales, une constipation ou encore une diarrhée. Si une meilleure hygiène de vie suffit généralement à atténuer ces symptômes, ils peuvent, dans certains cas, être les signes d’une maladie sous-jacente. Découvrez les 5 signes de la diverticulite, une inflammation très fréquente qui cause de vives douleurs.

Si vous êtes sujet à une constipation, vous n’êtes pas sans savoir que ce symptôme engendre une gêne et une douleur parfois insupportable. S’il existe des astuces pour lutter contre la constipation et soulager le côlon, il peut parfois s’agir d’une maladie sous-jacente. En effet, si des efforts d’évacuation des selles et des douleurs abdominales se manifestent, on peut penser à une diverticulite. Cette maladie, qui survient généralement chez les plus de 40 ans, peut engendrer des symptômes très handicapants, comme le détaille le site de la Mayo Clinic.  

Qu’est-ce la diverticulite ? 

La diverticulite est une inflammation des diverticules qui fait suite à une infection. Ce qu’on appelle les diverticules sont des petites poches qui peuvent se trouver dans la muqueuse du système digestif. Généralement, ces dernières se forment dans la partie inférieure du gros intestin (le côlon). Lorsque ces diverticules apparaissent, on parle de diverticulose. Asymptomatique, cette condition n’entraîne pas de douleur spécifique. Toutefois, ilarrive parfois que les petites poches s’enflamment et s’infectent. Dans ce cas, on parle alors de diverticulite. 

Quels sont les symptômes de cette maladie ? 

constipation1 1
Une constipation peut être le signe d’une diverticulite Source : iStock

On considère qu’une diverticulite légère peut être prise en charge assez rapidement. Les personnes qui présentent cette forme atténuée peuvent retrouver une meilleure qualité de vie grâce à du repos, un changement des habitudes alimentaires et des antibiotiques. Cependant, lorsque la diverticulite est sévère ou récurrente, elle peut nécessiter une opération chirurgicale. Voici les symptômes de la diverticulite qu’il faut savoir repérer : 

Une douleur persistante 

Selon le type des douleurs abdominales qui peuvent vous affecter, un trouble spécifique peut être en cause. Dans le cas d’une diverticulite, une douleur constante qui persiste pendant plusieurs jours sur le côté inférieur gauche de l’abdomen peut être révélatrice. Dans de rares cas, le côté inférieur droit peut être le siège de de la douleur.

Des nausées et des vomissements

Les nausées et les vomissements sont des symptômes fréquents en cas de diverticulite. 

Une fièvre 

Les personnes atteintes d’une diverticulite souffrent souvent d’une fièvre responsable d’une forte fatigue.

Des maux de ventre

Les douleurs abdominales récurrentes causent parfois une sensibilité au niveau de l’abdomen. Ainsi, des maux de ventre peuvent survenir plusieurs fois dans la journée. 

Une constipation ou une diarrhée

Parfois confondue avec le syndrome du côlon irritable, la diverticulite fait partie des raisons pour lesquelles certaines personnes sont souvent constipées. En effet, la maladie provoque des troubles de la défécation très gênants. Chez certains, elle peut engendrer une diarrhée, ou une alternance constipation-diarrhée. 

Outre ces 5 symptômes fréquents, la maladie peut s’accompagner de ballonnements, de présence de sang dans les selles ou encore d’un besoin fréquent d’uriner. 

Comment prévenir cette inflammation ?

La diverticulite survient généralement lorsque les matières fécales stagnent pendant longtemps dans le côlon

diverticulite
La diverticulite peut entraîner des complications Source : iStock

Pour prévenir cette pathologie, une bonne hygiène de vie est indispensable. Ainsi, la consommation d’aliments riches en fibres, une hydratation répondant aux besoins du corps et la pratique d’une activité sportive régulière sont les trois principaux axes de prévention de cette maladie. 

Quelles sont les complications possibles ? 

Pour diagnostiquer une diverticulite, le médecin effectue une coloscopie ou un examen radiologique avec lavement baryté. Ensuite, une prise en charge adéquate est nécessaire pour limiter les risques de complications. Parmi les risques principaux d’une diverticulite, on retrouve : 

  • Une occlusion intestinale
  • Une péritonite
  • Un abcès 
  • Des fistules entre le sigmoïde, l’intestin, la vessie ou encore le vagin
  • Des hémorragies intestinales

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin qui pourra évaluer votre état de santé pour émettre un diagnostic fiable.

Lire aussi Labyrinthite. Symptômes, causes et traitements

Contenus sponsorisés