Dormir à côté d’une personne qui ronfle peut provoquer des problèmes de santé

Saviez-vous que bien dormir était indispensable pour assurer votre bien-être quotidien ? Le sommeil est un phénomène biologique qui participe à l’optimisation de nos fonctions biologiques. Nécessaire pour la mémoire, le métabolisme ainsi que l’immunité, il joue un rôle crucial dans notre vie. Ainsi, lorsqu’on est amené à dormir aux côtés d’une personne qui ronfle, nombre d’entre nous voient sa qualité en pâtir. Dans ce sens, une étude scientifique relayée par le média Metro avance que dormir près d’un individu qui ronfle peut nuire à notre santé. 

Le ronflement, aussi appelé ronchopathie, se produit lorsque les muscles de l’arrière-gorge, des tissus mous du palais, de la luette et de la langue se relâchent. Ce phénomène survient lors d’un sommeil profond, contraignant la personne à ne pas s’en rendre compte. Pour l’entourage, ce bruit incessant peut s’avérer insupportable et altérer considérablement la qualité du sommeil.

ronflement

Une étude révèle que dormir à côté de quelqu’un qui ronfle pourrait engendrer des problèmes de santé

Alors qu’on pensait que dormir près d’une personne qui ronfle était simplement source de gêne, il semblerait que cette habitude soit également néfaste pour la santé. Une étude réalisée par la Sleep Research Society a révélé que la pollution sonore induite par le ronflement d’un partenaire pourrait impacter la tension artérielle.

Les chercheurs ont analysé le bruit émis par 162 ronfleurs et son influence sur leurs partenaires, et ont ainsi découvert que chez 14% des gens qui ronflaient, l’intensité du bruit dépassait les 53 décibels. Chez un ronfleur sur 7, le bruit serait donc trop fort et serait susceptible d’augmenter la tension artérielle de sa partenaire.

le matin tot

A cause de cette pollution sonore pendant la nuit, cette dernière serait susceptible d’être privée d’un sommeil réparateur. Toujours selon les scientifiques, cela pourrait mener à un stress cardiovasculaire et à une difficulté pour réguler les hormones du stress, pouvant impacter le bien-être et la santé des personnes qui y sont confrontées lorsque le bruit des ronflement est trop élevé.

Toutefois, il est important de noter que cette étude se base sur l’effet du ronflement pendant une seule nuit. Il est donc difficile de se prononcer sur des effets à long terme.

Les dangers de la pollution sonore au quotidien

Dans une enquête relayée par France TV Info, on découvre que 9 millions de Français subissent des nuisances sonores liées aux transports. À Paris, les habitants sont particulièrement exposés aux dangers du bruit environnant. Pour évaluer son impact sur l’organisme, Basile Chaix, directeur de recherche à l’Inserm, a décidé de mener une étude à ce sujet. Un journaliste d’Envoyé Spécial sur France 2 participé à cette étude où 300 personnes devaient porter un brassard servant à mesurer leur rythme cardiaque et leur tension artérielle.

Ainsi, les participants devaient passer par des environnements différents en s’exposant à différentes sources sonores. Ils ont passé une heure sur le boulevard, avec un niveau sonore très élevé puis une heure dans un parc. Une semaine plus tard, Basile Chaix a décidé d’évaluer les résultats de l’étude. Il semblerait que lorsque les participants se trouvaient dans le parc, leur rythme cardiaque était stable (60 battements/minute). À contrario, lorsqu’ils étaient sur le boulevard, leur rythme cardiaque augmentait considérablement (75 battements/minute). Comme l’indiquent nos confrères de Doctissimo, quand la fréquence cardiaque dépasse les 70 battements par minute, elle est considérée comme élevée. Or, un rythme cardiaque trop élevé peut favoriser l’apparition de troubles cardiovasculaires sur le long terme.

Comme l’indique l’OMS, il est donc nécessaire de veiller à limiter l’exposition au bruit environnant. L’organisation cite notamment la pollution sonore induite par la circulation routière, le trafic aérien et ferroviaire mais aussi les endroits bruyants. Parmi ces derniers, on retrouve les événements sportifs, les boîtes de nuit, les concerts, les spectacles et la musique à intensité très élevée.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close