Dommages pulmonaires à vie : la complication grave du Coronavirus qui peut toucher tout le monde (et même les jeunes)

Depuis que le nouveau coronavirus est apparu en Chine en Décembre 2019, il a ravagé la planète toute entière. Au coeur de l’actualité depuis déjà 6 mois, ce virus a été à l’origine de plusieurs milliers de décès à travers le monde. Grâce à une mobilisation effrénée, les scientifiques ont découvert de nombreuses informations sur cet agent pathogène et la maladie qu’il provoque, la Covid-19. Toutefois, aucun vaccin n’existe jusqu’à ce jour, et la prudence reste de mise pour se protéger de cette infection pernicieuse. Selon des cas récents recensés par le site Healthline, certains jeunes patients ont subi des séquelles pulmonaires sévères après avoir survécu à la Covid-19. 

Malgré de nombreuses découvertes scientifiques réalisées en l’espace de quelques mois seulement, aucun vaccin n’a été trouvé contre le nouveau coronavirus. En sus, il était sous-entendu au début de l’épidémie que l’infection était particulièrement dangereuse pour les personnes atteintes de maladies chroniques et celles qui étaient d’un âge avancé.

Mais les recherches récentes ont prouvé que même les patients jeunes qui ne présentent aucun antécédent médical peuvent souffrir de formes graves de la maladie.

Des jeunes patients sujets à de lourdes séquelles

Qu’arrive-t-il lorsqu’un jeune patient guérit d’une infection au coronavirus ? Redevient-il exactement comme il était avant de contracter cette maladie ? Selon un rapport publié par le Centers for Disease Control and Prevention, bien que les personnes âgées soient plus à risque de rencontrer des complications, les jeunes patients ne sont pas à l’abri des séquelles potentielles.

“Les cliniciens qui s’occupent des adultes doivent savoir que la Covid-19 peut entraîner une maladie grave chez les personnes de tous les âges”, indique le rapport.

Comme le rapporte la National Public Radio, une patiente âgée de 20 ans a été soumise à une greffe des poumons après avoir souffert d’une forme grave de la Covid-19. C’est dans le Northwestern Memorial Hospital de Chicago que la femme a effectué cette intervention.

“La femme dans la vingtaine était par ailleurs en bonne santé mais a développé une forme grave de Covid-19 qui a entraîné une hospitalisation”, a expliqué le Dr Ankit Bharat, chirurgien-chef. Admise en unité de soins intensif, la patiente était sous ventilateur. Même après avoir guéri de l’infection, elle n’a malheureusement pas retrouvé l’état initial de ses poumons.

Ces derniers avaient subi des dommages irréversibles qui ont incité les médecins à lui faire une transplantation pulmonaire double pour lui sauver la vie.

La fibrose pulmonaire : une séquelle sévère qui peut durer après la guérison

Dans un rapport rédigé par l’Académie nationale de médecine et rendu public le 15 juillet, il a été convenu que la Covid-19 peut dans certains cas entraîner diverses séquelles dont celles qui sont conséquentes à la phase aigüe de la maladie. Parmi ces dernières, on retrouve la fibrose pulmonaire.

Selon une étude mise en exergue par la revue The Lancet, 61% des patients infectés par le nouveau coronavirus à Wuhan et admis en soins intensifs ont développé une fibrose pulmonaire. Souvent, elle se manifeste lorsqu’un patient a été victime d’une détresse respiratoire lors de la phase aigüe, explique l’Académie nationale de médecine.

La fibrose pulmonaire est une affection sévère qui peut être due à “une très forte réponse immunitaire de l’organisme”, précise le Pr Yannick Malledant, anesthésiste et réanimateur au CHU de Rennes. Lorsque l’organisme produit des molécules pro-inflammatoires pour se défendre du virus, ces médiateurs peuvent s’attaquer aux poumons d’un individu.

En effet, l’Académie nationale de médecine a révélé que cette séquelle est “surtout attribuée à la production accrue de cytokines pro-inflammatoires, conséquence indirecte de l’infection virale”. Elle peut survenir même lorsque la maladie semble peu sévère. Toutefois, l’hyperpression dans les voies respiratoires et l’anoxie multiplient les risques de souffrir de cette lésion pulmonaire.

Par ailleurs, le Dr Maxime Patout, pneumologue au CHU de Rouen, explique que la fibrose pulmonaire peut être particulièrement dangereuse puisqu’elle entraîne un changement de la structure du poumon. Ce dernier “s’épaissit, se rigidifie et devient une cicatrice” et altérer le transport de l’oxygène vers la circulation sanguine.

Se protéger du coronavirus en respectant ces 6 gestes

Face aux beaux jours, nombreux sont ceux qui ont baissé la garde et qui profitent de leur été sans faire preuve de prudence. Malheureusement, le relâchement des gestes barrière semble entraîner une recrudescence du nombre de contaminations en France. Comme l’a souligné Olivier Véran, “les français ont envie de vacances, envie d’oublier tout ce qu’ils ont vécu au cours de ces mois”.

Mais le virus circule toujours dans l’Hexagone et continue d’arracher des vies et de séparer des familles. De ce fait, il est nécessaire de respecter les gestes barrière pour se protéger et protéger ses proches :

– Se laver les mains le plus souvent possible avec de l’eau et du savon ou du gel hydroalcoolique
– Tousser et éternuer dans le pli du coude
– Se moucher puis jeter le mouchoir après usage
– Éviter de se toucher le visage
– Maintenir une distanciation sociale d’au moins un mètre
– Porter un masque et le jeter dans une poubelle fermée après usage

Contenus sponsorisés
Loading...
Close