Disney+ : Peter Pan, Aladdin et les Aristochats désormais interdits aux enfants

Les dessins animés de notre enfance ne pourront plus être vus en libre accès par nos enfants. C’est ce qu’a décidé la plateforme Disney+ en interdisant à un « profil enfant » d’accéder à certains films contenant des stéréotypes jugés racistes. Parmi eux, Aladdin, les Aristochats ou encore Peter Pan.

Publiées il y a plusieurs décennies, certaines œuvres Disney sont désormais considérées comme choquantes. La raison ? certaines scènes contenant des clichés jugés racistes et déplacés, rapporte RTL. Parmi les films retirés du profil enfant : Le livre de la jungle, Dumbo, Peter Pan, Aladdin et les Aristochats, entre autres œuvres de la firme.

Disney+ a décidé de supprimer certains films du catalogue pour enfant

Derrière cette démarche, une prise de position contre le racisme et les stéréotypes. Si ces classiques de notre enfance ont une place privilégiée dans le cœur de nombreux d’entre nous et peuvent se vendre très cher sur internet, la plateforme estime que certaines scènes sont « offensantes, racistes, stéréotypées et avec des descriptions culturelles démodées ». Pointées du doigt à de nombreuses reprises car contenant des clichés négatifs de certaines cultures et minorités, ces représentations qui a une époque étaient tolérées n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. Il s’agit notamment des « peaux-rouges » de Peter Pan, du chat siamois représenté avec des yeux bridés dans les Aristochats ou encore des corbeaux dans Dumbo caricaturant des Afro-Américains parce qu’ils chantent le blues.

En juin, un message d’avertissement s’affichait déjà avant la diffusion de ces films

Avant d’interdire l’accès à ces films aux enfants, Disney+ avait depuis le mois de juin pris ses précautions en publiant un message avant leur diffusion. Pour avertir des « représentations culturelles ratées » pouvant être contenues dans certaines scènes, les abonnés de la plateforme aux grandes oreilles ont pu lire le message suivant : « Ce programme inclut des représentations négatives et/ou maltraitances de gens ou cultures. Ces stéréotypes étaient faux à l’époque et le sont encore aujourd’hui. Plutôt que de retirer ce contenu, nous voulons reconnaître son impact nocif, en tirer des leçons et ouvrir le débat afin de créer ensemble un monde plus inclusif. Disney est engagé dans la création d’histoires avec des thématiques inspirantes et ambitieuses, qui reflètent la richesse de l’expérience humaine à travers le monde », pouvons-nous lire sur Hitek.

Ces films sont toujours disponibles sur les comptes pour adultes

A partir du 23 février, il sera possible de créer sur Disney+ un profil par âge. Le but est de permettre aux enfants d’avoir accès à de nouveaux films et séries année après année selon les limites d’âge. Les films retirés des profils enfants seront quant à eux disponibles sur les comptes pour adultes. Le but est de permettre aux plus petits de les regarder à condition d’être accompagnés d’une personne plus âgée qui pourra pointer du doigt ces caricatures afin de susciter le dialogue et lutter contre les préjugés racistes. Pour cause, aujourd’hui encore, de nombreuses personnes souffrent de ségrégation raciale A l’instar de cette femme médecin noire qui témoigne du racisme auquel elle est confrontée.

Apprendre aux enfants la tolérance dès le plus jeune âge

Parce qu’ils sont les adultes de demain, il est important d’enseigner la tolérance aux enfants dès le plus jeune âge. C’est en leur apprenant à accepter la différence, respecter et mieux comprendre les autres que nous pourrons créer un monde meilleur. Pour cela, il est nécessaire de cultiver cet amour de l’autre quelque soit son origine, son apparence physique, sa couleur ou ses croyances. Cette capacité les aidera à maintenir des relations saines, basées sur le partage et l’ouverture à l’égard des autres, ce qui pourrait augmenter leur quotient intellectuel selon une étude. C’est uniquement de cette façon que nous pourrons façonner un futur où les individus pourront accepter l’autre tel qu’il est, sans jugements ni stéréotypes. Comprendre et valoriser son prochain sont les clés pour construire un avenir harmonieux, où les clichés, le racisme et la persécution n’auront plus leur place.

Lire aussi Vos vieilles cassettes VHS Disney pourraient vous rapporter une fortune

Contenus sponsorisés