Deux enseignantes ont eu un plan à 3 avec un lycéen de 16 ans

Lorsqu’il s’agit d’agressions sexuelles, il est à noter que le plus souvent, les agresseurs font partie de l’entourage des victimes. Cela est d’autant plus vrai pour les affaires de viol sur mineur. Cette histoire sordide n’échappe pas à cette règle, deux enseignantes sont accusées d’avoir couché simultanément avec un lycéen de 16 ans.

Sommaire

Ce genre d’histoire pullule notre fil d’actualité, à l’instar de ce couple de pédophile qui s’est filmé en train d’abuser de pauvres bébés. Cette fois-ci, ce sont deux enseignantes américaines qui sont accusées d’avoir eu des relations sexuelles avec un adolescent de 16 ans.

À 16 ans, un adolescent se vante d’avoir eu des relations sexuelles avec ses deux enseignantes

Cette triste histoire a eu lieu dans un lycée aux États-Unis. Tout commence lorsqu’un adolescent de 16 ans se vante à ses camarades de classe d’avoir eu des relations sexuelles avec ses professeures. Comme vous pouvez l’imaginer, les rumeurs circulent vite en milieu scolaire et il n’a pas fallu longtemps pour que la direction informe la police de ces rumeurs.

Les enseignantes accusées de détournement de mineur sont identifiées 

Dans l’état de la Louisiane où se déroulent les faits, l’âge légal de consentement est de 17 ans. Si les rumeurs s’avèrent donc vraies, les enseignantes impliquées encourent de graves accusations. Pour cette raison, le shérif interroge immédiatement l’adolescent de 16 ans. Celui-ci révèle qu’il aurait eu des relations sexuelles avec deux de ses enseignantes, Rachel Respess, 24 ans ainsi que Shelley Dufresne, 32 ans. 

shelley
à gauche Shelley dufresne, à droite Rachel Respess    Source : Trendings 

Le ménage à trois durait depuis quelques temps

Comme le révèle un article du New York Post, l’enquête révèle assez rapidement que le ménage à trois aurait duré depuis au moins quelques temps. En effet, le témoignage de différents étudiants confirme que le trio se côtoyait pour une durée qui n’a alors pas encore été déterminée.

La relation illégale a commencé sur Facebook

3 ans après les faits, l’adolescent qui a maintenant 19 ans vient témoigner devant un tribunal. Tout a débuté un jour où l’adolescent était absent de l’école parce qu’il était malade. Shelley Dufresne aurait créé un compte Facebook et contacté le jeune adolescent. Utiliser les réseaux sociaux est un mode opératoire très prisé par les prédateurs sexuels.

shelley1
Shelley dufresne  Source : Trendings 

Rapidement, les deux ont commencé à flirter et l’adolescent aurait même révélé qu’il se seraient embrassés en salle de classe. Le jeune garçon décrit enfin comment les deux ont eu des relations sexuelles plusieurs fois, chez l’enseignante et même dans sa voiture. Cette relation illégale atteint son point culminant lorsque le garçon se voit proposer un ménage à 3 avec une autre enseignante de son lycée, Rachel Respess.

La version des faits de l’adolescent remis en question

Après son témoignage, l’avocate de la défense a tenu à préciser que la date ainsi que les lieux cités par le garçon ne concordent pas. De plus, l’adolescent aurait supprimé tous les messages qu’il aurait reçu de ses enseignantes, ainsi qu’une vidéo qu’il aurait lui-même filmé pendant que Rachel Respess dormait nue à ses côtés. Selon l’avocate, tout ceci ne serait qu’un plan créé par l’adolescent pour se venger de sa professeure à cause d’une altercation qui se serait déroulé un an auparavant.

shelley2
Shelley dufresne à la sortie du tribunal  Source : Trendings 

Adolescents, il est important de rester vigilant sur internet

Ce n’est pas pour rien si les autorités demandent aux parents de ne pas mettre de photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux. Internet pullule de personnes malveillantes et il faut rester vigilant en tant que parent. Il est nécessaire de superviser l’activité internet des plus jeunes et les alerter des dangers que peuvent cacher les réseaux sociaux.

Lire aussi Ce père rase les cheveux de sa fille pour avoir intimidé une fille atteinte du cancer et lui avoir arraché sa perruque

Contenus sponsorisés