Des vétérinaires mettent en garde les propriétaires de chats contre un risque mortel à la maison

La lampe de sel de l’Himalaya est devenue, en quelques années, très populaire. En plus d’être un objet de décoration d’intérieur, on lui vante également de nombreux bienfaits thérapeutiques. En effet, elle permettrait, d'après certaines croyances, de purifier l’air des bactéries, des odeurs de moisissures et des allergènes, de quoi vivre sereinement. Cependant, selon des vétérinaires, cette lampe pourrait constituer un danger pour la santé des chats. Rapporté par nos confrères du journal Metro, le cas de Ruby, le chat d’une internaute en est la preuve. Zoom sur cette histoire !

La lampe de sel de l’Himalaya peut se présenter sous forme d’un amas gigantesque de cristaux de sel alimentaire taillés et contenant en son sein une ampoule, comme source de lumière. Cela peut sembler incroyable, mais de nombreuses personnes sont unanimes sur le fait qu’elle contiendrait de nombreux avantages sur la santé.  En effet, selon certaines croyances, la lampe de cristal de sel de l’Himalaya permettrait de libérer des ions négatifs qui neutraliseraient la pollution, les odeurs, la fumée ou encore le stress, l’insomnie et la fatigue, favorisant ainsi la détente et améliorant la méditation. Ces croyances ne sont pas fondées et sont même démenties par le journal d’investigation Snopes.

Toutefois, pour les adeptes de ces lampes, il faut savoir qu’il ne faut pas négliger ses éventuels dangers sur la santé des chats, comme nous indique une internaute nouvelle-zélandaise.

Une internaute lance l’alerte :

La date du 26 juin restera gravée dans la mémoire de Maddie Smith à cause de cette horrible tragédie qui aurait pu emporter son chat, Ruby. En effet, alors qu’elle le cherchait pour le câliner comme tous les matins, elle l’a trouvé bizarre et esquissait une drôle de démarche, se tenant la tête par moment.

Pensant que Ruby avait probablement froid, elle l’a réchauffé et se rendit au travail. Mais à son retour, le cas de Ruby s’était aggravé, ne pouvant plus voir, entendre ni marcher parfaitement. il n’arrivait plus à contrôler sa langue, et ne pouvait ni manger, ni boire.

Des vétérinaires mettent en garde les propriétaires de chats contre un risque mortel à la maison

Un diagnostic inquiétant :

Ruby présentait de forts problèmes neurologiques très inquiétants. En fait, une prise de sang a suffi aux vétérinaires pour établir un lien entre la forte quantité de sel dans son sang et les troubles constatés.

Il s’agissait sans doute d’une intoxication au sel qui aurait pu être mortelle si elle n’avait pas été conduite d’urgence à l’hôpitalSelon ce qui ressort des causes de cette intoxication, Ruby avait l’habitude de lécher la lampe au sel de l’Himalaya placée en guise de décoration.

Heureusement, les premiers vétérinaires ont réussi à réduire et stabiliser le taux de sodium et de chlorure dans le sang de Ruby, avec une intraveineuse. Ainsi, au bout de quelques jours le chat de Maddie avait retrouvé sa santé et pouvait retourner à la maison avec sa propriétaire.

Aussi, les vétérinaires avertissent les propriétaires des animaux de compagnie sur les dangers mortels de la lampe de sel de l’Himalaya qu’ils peuvent encourir. 

Des vétérinaires mettent en garde les propriétaires de chats contre un risque mortel à la maison

Une lampe à mettre hors de portée des chats :

Pour Maddie, « c’est un véritable miracle que Ruby soit encore en vie aujourd’hui ». Cependant, il faut noter que les lampes au sel de l’Himalaya possèdent un goût hautement alléchant pour les animaux et peuvent conduire à une certaine addiction, il est donc recommandé de les tenir hors de leur portée.

Intoxication des chats par le sel, mythe ou réalité ?

Selon une équipe de vétérinaires, l’intoxication par le sel peut se manifester par des vomissements, diarrhée, léthargie, démarche lente, soif, miction excessive, tremblement ou encore des convulsions et un gonflement du cerveau.

Cela dit, certaines études sont sceptiques quant au danger du sel pour les animaux, notamment les chats. Ainsi, à en croire une étude, il s’avère que la consommation chronique élevée de sel n’est pas liée à un risque accru d’hypertension ou de troubles cardiaques chez les félins en bonne santé et qui ne présentent aucun signe d’hypertension.

Quoi qu’il en soit, ce désagrément a fait l’objet d’un cas isolé mais la prudence est de mise. Ainsi, il serait préférable malgré tout de mettre nos animaux de compagnie à l’écart du sel ou de les habituer à une alimentation trop salée avec le temps.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close