Des scientifiques découvrent que les humains sont conscients de leur mort

Savoir que nous sommes morts. C’est la capacité qu’un scientifique suggère que nous ayons. Selon une étude qu’il a menée, nous serions conscients de la fin de notre vie. Découvrez les hypothèses de ce chercheur qui fait ainsi écho aux expériences de mort imminente (EMI) qui ne sont pour l’heure pas encore prouvées.

Relayée par nos confrères de Fox News, cette étude suggère que nous pourrions savoir que nous sommes morts. « Le cerveau marche toujours » affirme le chercheur à l’initiative de ces conclusions. La personne morte pourrait même entendre les conversations autour d’elle.

Le cerveau continuerait de marcher après la mort

Si ces conclusions scientifiques ne font pas l’unanimité parmi la communauté, elles reposent sur une véritable recherche. Cette étude parue dans National Library of Medicine suggère que nous prenons conscience du moment où nous mourons. La raison invoquée ? « Le cerveau continue de marcher ». Ce mécanisme physique nous ferait réaliser ce qui se passe autour de nous. Un phénomène confirmé par les experts à l’initiative de ces observations. Ces dernières ont déjà été relatées par des témoins de cette perception que l’on appelle expérience de mort imminente qui continue à diviser les experts. Selon ces personnes, un long tunnel de lumière apparaît lorsque l’on frôle la mort. Ces témoignages ne sont pas expliqués rationnellement mais sont nombreux et documentés.

L’étude a été menée sur des survivants d’arrêt cardiaque

Les arguments soutenus par cette étude sont que la conscience continue d’être active après que le cœur ait cessé de fonctionner et que le corps ne puisse plus bouger. La personne serait comme « piégée » à l’intérieur de ce dernier selon ces hypothèses malgré le fait que le cerveau soit toujours actif, et ce, même pendant un court laps de temps. Cette recherche a été menée sur les survivants d’un arrêt cardiaque. Cette dernière suggère que ces personnes étaient conscientes de ce qui se déroulait autour d’eux avant d’être ramenées à la vie. Selon certains témoignages, certains patients ont même entendu avoir été déclaré décédé par les médecins. Le spécialiste instigateur de ces observations s’intéresse à la conscience après la mort et analyse les cas d’arrêt cardiaque en Europe mais aussi aux Etats-Unis.

electrocardiogramme

Un électrocardiogramme enregistre les battements du cœur Source : Fshoq!

« Ils décriront avoir des conversations complètes »

Le chercheur à l’origine de cette étude a avancé des observations selon lesquelles les survivants décrivaient avec précision ce qui se déroulait autour d’eux après que leur cœur ait cessé de battre. Il témoigne : « Ils décriront les médecins et des infirmières travailler autour deux et avoir eu conscience des conversations entre eux. Ils racontent les choses visuelles qui se passaient dont ils ne pourraient avoir connaissance s’ils n’étaient pas conscients ».   Le sujet de la mort est une source de curiosité pour tous les médecins qui savent ce qui se passe dans le corps à ce moment.

chirurgie

Une équipe de médecins pendant une opération chirurgicale Source : Fshoq !

Que ressentent ces personnes qui reviennent de la mort ?

Relayés par nos confrères de France TV Info, ces expériences de mort imminentes ont été collectées par un médecin. C’est René Robert, médecin réanimateur qui a pu interroger des personnes qui ont vécu cet « état conscient ». Sa conclusion ? Il existe de nombreuses similitudes dans ce que rapportent ces patients. A l’unanimité, ils évoquent l’apparition d’une lumière. Le docteur raconte : « Elle peut être vive, bleue et peut avoir un courant aspiratif ». Il remarque également que des sensations sont souvent exprimées telles que celle de flotter, de se détacher de son corps ou de le voir. Ce qui interpelle ce médecin sont trois similitudes, ce souvenir ne s’efface pas, la prédominance de cauchemars sur les rêves et que l’évocation de cette expérience réactive les perceptions racontées par le survivant. Un bébé pourrait d’ailleurs l’avoir ressenti car cet enfant est revenu à la vie après avoir été déclaré mort.  Pour le docteur René Robert, rien de paranormal mais comme l’auteur de l’étude précédente, il pense que cela est influencé par des mécanismes scientifiques.  « Il y a une interprétation plus physiologique avec des explications, avec des substances qui sont sécrétées dans certaines situations et moi, je pense que je peux expliquer la plupart de ces phénomènes mais le recueil des témoignages est indiscutable » affirme-t-il. Egalement auteure d’un livre, cette femme a également raconté ces perceptions après avoir frôlé la mort.

Que peut ressentir une personne qui a vécu cette expérience ?

Interrogée par nos confrères du quotidien britannique Express, une femme anonyme parle de cette expérience hors du commun. Elle aurait frôlé la mort alors qu’elle faisait de la plongée. Après s’être étouffée, elle ne pouvait pas tirer la corde de son gilet de sécurité. Elle raconte : « Celui qui plongeait avec moi était proche et je me souviens lui avoir dit : « Ken, ne me quitte pas. C’était la meilleure sensation de paix que quiconque puisse connaître » Elle explique qu’à cette période elle était en quête de croissance spirituelle.

Lire aussi Des morts ont-ils été attribués au coronavirus alors que les patients n’étaient pas contaminés par le virus ?

Contenus sponsorisés