Des parents envoient leur fils à l’école en sachant qu’il est contaminé par le nouveau coronavirus

Cette année, la rentrée scolaire s’est faite sous haute tension. Alors que le coronavirus continue de circuler activement dans plusieurs pays, la plupart des parents redoutaient d’envoyer leurs enfants à l’école. Face à cette situation inédite, de nombreuses interrogations persistent. Les enfants seront-ils protégés à l’école ? Risquent-ils d’être des porteurs asymptomatiques qui transmettront le virus à leur famille ? Bien que les conditions d’hygiène soient assurés en milieu scolaire, le risque de contracter la maladie virale n’est pas nul. Au Massachusetts, des parents auraient envoyé leur fils à l’école le premier jour, sachant parfaitement qu’il était positif au Covid-19, rapporte NCB News. 

En France, 32 établissements scolaires ont fermé quelques temps après avoir ouvert leurs portes cette année. “Cela correspond à 0,05% des établissements. Certes, c’est une augmentation par rapport aux jours précédents, mais ça reste tout de même limité par rapport au nombre de classes en France”, a rassuré le porte-parole du gouvernement.

Toutefois, les parents du monde entier redoutent cette rentrée scolaire sous le signe du Covid-19. Et pour cause, les enfants manifestent généralement peu, voire pas de symptômes, après avoir contracté l’infection. De ce fait, une vigilance accrue est requise pour prévenir la transmission virale à grande échelle. Selon NBC News, un lycéen du Massachusetts s’est rendu en classe le premier jour d’école alors qu’il a été testé positif au coronavirus quelques jours auparavant.

ecole

bbc

Un élève se rend à l’école tout en étant positif au coronavirus

Aux États-Unis, la rentrée scolaire n’a pas été approuvé par tous en ces temps de pandémie. Le pays, qui a dépassé la barre des 200 000 morts selon le dernier décompte établi par l’Université John Hopkins, enregistre le bilan le plus lourd depuis le début de la pandémie. Ainsi, plusieurs enseignants s’étaient déjà opposés à la reprise de l’école, considérant que les établissements n’étaient pas assez préparés à accueillir les élèves en ces temps difficiles.

Actuellement, les responsables d’un lycée ont déploré l’inconscience de certains parents. En effet, un adolescent se serait présenté en cours le premier jour d’école, alors qu’il a été diagnostiqué positif au Covid-19. Une trentaine de personnes auraient été en contact avec cet élève, et doivent être placés en quarantaine pendant deux semaines. D’après Paul Heroux, maire de la ville dont est originaire le lycéen, ce dernier aurait passé le test le 9 septembre.

Trois jours plus tard, le 11 septembre, il aurait reçu le résultat lui indiquant qu’il était positif au coronavirus. Mais cela ne l’a pas empêché de se présenter à l’école le 14 septembre, négligeant les risques de cette décision inconsciente. Le maire a ainsi déclaré que les parents savaient que leur enfant était positif et ont tout de même opté pour une reprise scolaire en présentiel.

Bill Runey, directeur du lycée, a annoncé “je savais que nous allions finir par avoir des cas, mais je ne m’attendais pas à ce que cela arrive le premier jour”. Par ailleurs, le directeur a expliqué que son établissement avait mis en place un modèle d’enseignement hybride. Cela signifie que les élèves d’une même classe étaient divisés en deux groupes.

Ainsi, le premier groupe pouvait assister au cours le lundi et le jeudi, et le second groupe se présentait en classe le mardi et le vendredi. Grâce à ce modèle, le directeur souhaitait limiter le nombre d’élèves dans un même endroit. A raison, puisque les écoles font partie des lieux qui présentent le plus de risque de contracter le virus. Mais le lycée a malheureusement dû fermer, imposant à trente élèves de se confiner chez eux et de surveiller leur état de santé.

ecole1

france24

Quel est le protocole mis en place si un élève est testé positif en France ?

En France, la prudence était le mot d’ordre lors de cette rentrée scolaire. Pour protéger les élèves et le personnel des établissements, des mesures drastiques ont été mises en place. Par ailleurs, un protocole est requis si un élève est testé positif au coronavirus.

Sa famille est tenue d’en informer son établissement scolaire dès lors qu’elle reçoit le résultat du test. L’enfant porteur du coronavirus ne doit pas retourner à l’école avant le délai préconisé par son médecin. Ensuite, le directeur de l’école se doit d’informer le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (IA-DASEN).

Ce dernier prend contact avec l’Agence Régionale de Santé qui cherche à identifier les cas contacts de l’élève contaminé pour leur recommander de s’isoler chez eux pendant 7 jours et de surveiller d’éventuels symptômes liés au coronavirus.  “C’est beaucoup de contraintes. Ce n’est pas évident de déterminer les cas contacts des enfants tout au long de la journée. C’est lourd et anxiogène”, confie Laurent Hoefman, président du SNE.

Lire aussi Une école apprend aux filles à changer les pneus et à vérifier l’huile de la voiture

Contenus sponsorisés