Des parents dévastés se suicident quelques minutes après la mort de leur fils

La perte d’un enfant est la pire chose qui puisse arriver à des parents. Aucun mot ne peut réellement décrire la détresse que peuvent ressentir une mère ou un père lorsque leur progéniture perd la vie. En Roumanie, ce couple n’a pu se résoudre à continuer à vivre sans leur fils, emporté par un cancer. Ils décident de se donner la mort.

S’il y a une chose de sûre, c’est que le lien entre un enfant et ses parents est quelque chose de transcendantal. Lorsqu’on prend soin de son bébé dès sa naissance, il est difficile d’imaginer la vie sans ce petit être. Cette maman qui a perdu sa fille de 13 ans au Covid peut aussi en témoigner. Ce couple en Roumanie n’a pas su faire face au décès de leur fils de 2 ans et se sont donnés la mort quelques minutes après qu’il ait été emporté par un cancer. Le journal britannique Metro nous partage les détails de cette histoire tragique.

couplemarie
Un couple marié s’est donné la mort après le décès de leur fils Source : CEN

Les corps d’un couple découvert au côté de leur enfant décédé

C’est en Roumanie que la police fait une découverte macabre. En entrant dans le domicile de Vali et Nicu Arava, les forces policières trouvent leurs corps inanimés ainsi que de celui de leur fils. Rapidement, la police comprend qu’il s’agit d’un double suicide. Le corps de Vali, qui semble s’être pendue, était allongé auprès de celui de son fils, recouverts d’une couverture blanche. Le mari lui, a été retrouvé suspendu dans la cuisine. Le procureur Sadic Zafer vient confirmer les premières observations de la police en annonçant qu’il s’agit bien d’un suicide.

« Les mots ne peuvent exprimer notre détresse »

C’est dans une lettre de 13 pages que les enquêteurs ont découvert les raisons qui ont poussé ce couple à commettre l’irréparable. Tout a commencé lorsqu’ils ont appris que leur fils a été diagnostiqué d’une tumeur au cerveau. Dans un blog, la maman a écrit : « Je sentais comme si c’était moi qui mourrait lorsque j’ai appris la nouvelle du diagnostic ». Elle développe qu’aucun mot ne peut réellement décrire ce que son mari et elle ont pu ressentir durant cette période. Les derniers mots de la maman ont été les suivants : « « Notre seul espoir que Cristian soit un enfant chanceux et que la tumeur cesse de croître est maintenant perdu. La pensée que chaque instant pourrait lui être fatal, ça me rend folle ». 

Il est difficile d’imaginer l’état dans lequel ces deux parents étaient lorsque leur fils a perdu la vie. Perdre un enfant change des parents pour toujours. C’est donc dans ce contexte que quelques minutes après la mort de Cristian, les deux parents se sont donnés la mort, peut être dans l’espoir de rejoindre leur enfant, où qu’il soit allé.

Faire face à la perte d’un enfant

Perdre un enfant, c’est perdre une partie de soi. La mort de sa progéniture est une phase bouleversante de la vie de tout parent. Il n’y a pas de douleurs plus profonde que celle-ci. Culpabilité, injustice et colère sont autant de sentiments que peuvent ressentir les parents endeuillés. Tout cela est un cheminement nécessaire pour arriver à la résilience. Faire le deuil est un long chemin qu’il faudra emprunter pour surmonter l’une des épreuves les plus difficiles dans la vie d’un être humain.

Pour Christophe Fauré, psychiatre interrogé par L’express, il est nécessaire que les deux parents comprennent que chacun d’entre eux gère la perte à sa façon.

Chacun des deux parents doit accepter les moments de solitude de l’autre, ils doivent se donner du temps pour faire le deuil. Pour autant, Christophe Fauré insiste sur le fait qu’il faut aussi que le couple se donne du temps ensemble. Il explique que la perte d’un enfant changera les deux individus profondément, il leur faudra donc qu’ils réapprennent à se connaître.

Lire aussi Des parents abandonnent leur nouveau-né à l’hôpital parce qu’ils n’ont pas pu payer la césarienne

Contenus sponsorisés