Des experts avertissent que les bactéries mangeuses de chair pourraient se propager dans les eaux et les fruits de mer

Le réchauffement climatique a des conséquences à la fois écologiques, humanitaires et sanitaires. Les spécialistes considèrent que le rythme auquel se réchauffe la planète est de plus en plus soutenu, laissant planer une menace de grande envergure. En sus, les chercheurs alertent sur la propagation de bactéries mangeuses de chair dans les eaux chaudes de la planète.

De nombreux cas de personnes qui ont contracté une bactérie mangeuse de chair montrent les risques physiques et psychologiques de ce trouble. Comme l’explique Doctissimo, cette bactérie pathogène vit principalement dans les eaux salées et peut être transmise à une personne qui consomme des fruits de mer ou mollusques crus ou mal cuits. Selon une étude citée par NBC News, le changement climatique est susceptible de provoquer la propagation de bactéries Vibrio vulnificus dans les eaux et les fruits de mer.

Des bactéries mangeuses de chair responsables d’une infection dangereuse

D’après un rapport publié dans les Annals of Internal Medicine, la hausse des températures dans l’eau de la baie de Delaware, un État de la côte est des États-Unis, peut être responsable d’une augmentation de cas d’infection causée par la bactérie Vibrio vulnificus. Cette dernière peut engendrer une gastro-entérite dans les cas bénins, comme elle peut causer une septicémie dans les cas les plus graves. Ainsi, les chercheurs expliquent que les gens qui entrent en contact avec l’eau de mer contaminée par cette bactérie ainsi que ceux qui consomment des fruits de mer mal cuits prennent le risque de développer une fasciite nécrosante, une infection des tissus, due à la bactérie Vibrio vulnificus. Face à une recrudescence des personnes infectées par cette bactérie mangeuse de chair, les scientifiques ont tenu à tirer la sonnette d’alarme.

bacterie vibrio

La bactérie Vibrio vulnificus se propage dans les eaux de mer et contamine des espèces marines. Source : NBC News

En effet, une équipe d’infectiologues du Cooper University Health Care à Camden dans le New Jersey rapportent cinq cas de fasciite nécrosante causée par le Vibrio vulnificus entre 2017 et 2018. Les patients ont été infectés par la bactérie après avoir nagé ou mangé des crabes de la baie du Delaware. Bien qu’ils aient été traités de façon précoce, un des patients a succombé à la maladie. “En raison de notre expérience, nous pensons que les cliniciens devraient être conscients de la possibilité que les infections à V. vulnificus se produisent plus fréquemment en dehors des zones géographiques traditionnelles”, a annoncé le Dr Katherine Doktor, spécialiste des maladies infectieuses à la Cooper University Health Care. “L’eau de mer est légèrement plus chaude par rapport à ce qu’elle était dans le passé”, rapporte Kimberly Reece, présidente du département des sciences de la santé aquatique au Virginia Institute of Marine Science.

En outre, d’autres facteurs tels que la salinité et le pH de l’eau de mer pourraient expliquer la recrudescence des cas de fasciite nécrosante. En outre, certains spécialistes considèrent que le réchauffement climatique est responsable de ce fléau. “Compte tenu de l’augmentation constante de la température de l’eau dans le monde, nous constatons une augmentation des taux de ce pathogène en particulier”, indique le Dr Gleen Morris, directeur de l’Institut des pathogènes émergents de l’Université de Floride. Il ajoute que cette hausse des températures des eaux augmente les maladies d’origine alimentaire et les infections de plaies après un contact avec l’eau salée.

Les 3 types d’infection causées par la bactérie Vibrio vulnificus

Selon Canada.ca, la bactérie Vibrio se trouve généralement dans des eaux tièdes et salées et dans des espèces marines comme les crustacés, le plancton ou encore les poissons. Cette bactérie peut être responsable d’une infection sévère et potentiellement mortelle. L’infection peut se manifester soit lorsqu’un individu consomme une espèce marine hébergeant la bactérie, soit lorsqu’une plaie ouverte entre en contact avec des eaux abritant la bactérie. En sus, on identifie 3 types d’infections causées par cette bactérie :

  • Une gastro-entérite, qui survient après avoir consommé des fruits de mer et qui entraîne une diarrhée, des maux de ventre ainsi que des vomissements.
  • Une infection nécrosante des plaies, qui se manifeste lorsqu’une personne présente une blessure et nage dans des eaux contaminées par le Vibrio vulnificus ou qui subit une lésion causée par une espèce marine abritant la bactérie.
  • Une septicémie invasive, qui survient lorsqu’une personne consomme des crustacés ou du poisson cru. Cette infection touche principalement ceux qui ont une faible immunité et engendre des symptômes graves, qui peuvent parfois mener au décès.

Lire aussi Astuces brillantes pour nettoyer vos toilettes et éliminer le calcaire et les bactéries

Contenus sponsorisés