Des études révèlent pourquoi les bons employés démissionnent - et ce n'est pas toujours une question d'argent

Des études révèlent pourquoi les bons employés démissionnent – et ce n’est pas toujours une question d’argent


Pour la plupart, la recherche d’un emploi est motivée par le besoin d’acquérir un revenu stable permettant de subvenir aux différents besoins de la vie. Malgré cela, beaucoup d’employés modèles démissionnent pour offrir leurs compétences à d’autres entreprises ; les raisons sont multiples et ne se réfèrent pas uniquement à la quête d’un salaire élevé.

Un bon employé est déjà difficile à trouver et le remplacer reste une tâche difficile. En effet, après la démission d’un salarié, il faut recruter un bon élément, le former, le cadrer. Cela génère du temps et pour les managers, le temps vaut de l’or.

Généralement, les employeurs sont loin de comprendre la vraie raison pour laquelle la plupart de leurs employés démissionnent. Certes la raison financière est ce qui motive tout salarié à se diriger vers d’autres emplois plus lucratifs mais d’autres motifs importants sont à l’origine de leur départ.

Ainsi, selon le cabinet de recrutement Hogan Assesments, 75% des 1000 employés américains avec lesquels ils avaient passé un entretien ont affirmé que la cause directe de leur démission était leur manager qu’ils considéraient comme leur pire cauchemar. Toutefois, il semblerait que les différends avec l’employeur ne seraient pas non plus la seule raison ; plusieurs motifs qui sont malheureusement récurrents, incitent les salariés à scruter d’autres horizons professionnels.

Quelles sont les raisons pour lesquelles les employés quittent leur travail ?

  • La surcharge de travail

L’erreur que commettent la plupart des employeurs est que lorsqu’un employé modèle donne satisfaction au travail, ce dernier se trouve souvent assigné à exécuter plusieurs tâches ou à traiter plusieurs dossiers à la fois. Il en découle une surcharge aussi bien professionnelle qu’émotionnelle avec en prime, une vie privée totalement délaissée. Aussi, un burnout est vite diagnostiqué et l’employé se retrouve sous l’emprise du stress voire de la dépression.

Conseil : Un employé a besoin d’un équilibre travail/vie privée pour se sentir épanoui. Le mieux est de le ménager et le laisser prendre un bol d’oxygène. Il ne sert à rien de le surcharger si ce n’est pour bâcler son travail ; mieux vaut un travail qualitatif qui le motivera davantage.

  • Le manque d’opportunité de croissance

Lorsqu’un salarié ne perçoit plus de perspectives d’avenir ou de possibilités de croissance dans une entreprise, il préfère aller chercher cette opportunité ailleurs. Stagner dans un poste de travail pour des années n’est pas ce que recherche un bon employé ambitieux.

Conseil : L’employeur doit recourir à offrir des formations adéquates à tout employé afin de lui permettre de perfectionner ses compétences, d’améliorer son travail et gravir les échelons.

  • Manque d’encouragement

Tout employé travaillant avec rigueur et intelligence mérite d’être encouragé. Il aimerait ainsi que son travail soit apprécié afin qu’il soit motivé pour fournir plus d’efforts et surtout de continuer à exécuter son travail avec sérieux. Dans le cas contraire, il sera vite découragé et démotivé.

Conseil : Un simple « Bon travail » ou « Je vous félicite pour le travail que vous avez fourni » suffisent. Ainsi, de simples paroles d’encouragement et des gestes d’appréciation permettront au salarié de se sentir valorisé.

  • Manque de confiance

Contrairement à un nouvel employé qui a besoin d’être assisté et guidé à ses débuts, un employé d’une grande ancienneté dans l’entreprise, ressentira forcément un manque d’estime de soi lorsque son employeur continuera de lui insuffler ce qu’il doit faire et comment procéder pour exécuter son travail.

Conseil : Il faut accorder une certaine liberté de travail à l’employé qui maitrise déjà ses tâches. Le harceler à tout moment ne ferait que le faire fuir de l’entreprise.

  • Manque de défi

Un employé qui stagne dans son travail et qui accomplit continuellement les mêmes tâches répétitives ne sera plus motivé par son travail monotone. L’ennui prendra place et le salarié cherchera d’autres centres d’intérêt mais dans d’autres entreprises.

Conseil : Le manager doit l’intégrer dans d’autres activités et raviver son intérêt pour l’entreprise en l’aidant à développer d’autres compétences et expérimenter d’autres challenges.

  • Mauvaise politique salariale

Lorsqu’un bon employé constate la promotion des employés médiocres au détriment des meilleurs, il se sentira vite découragé et cherchera à quitter le navire en quête d’un développement de carrière ailleurs.

Conseil : Le plus important est d’adopter une politique de bureau équitable, en rémunérant les bons salariés à leur juste valeur, en se basant sur la rentabilité et les résultats fournis par chaque salarié.

Comprendre les attentes de tout salarié relève d’une bonne gestion managériale. Un bon employeur se doit d’être à l’écoute de ses employés, les accompagner, les encourager et les rémunérer à leur juste valeur. Aussi, une bonne communication reste primordiale afin d’aider les salariés à s’exprimer sur leurs motivations et leurs besoins et se sentir davantage valorisés.

Comme l’a bien cité Jules Romains, artiste, écrivain et poète « le vrai patron est quelqu’un qui se mêle passionnément de votre travail, qui le fait avec vous, par vous ».


Loading...