Des astuces de génie pour vous débarrasser des pucerons durablement

Les pucerons, également appelés poux des plantes, sont des insectes au corps mou et en forme de poire. Il existe différents types de pucerons, qui ont également des caractéristiques plus ou moins distinctives.

Mais pourquoi sont-ils dangereux pour nos plantes ? Ces nuisibles se servent de leur appareil buccal pour sucer la sève des plantes. Les pucerons envahisseurs, après avoir sucer la sève, excrètent un sucre, le miellat, qui peut favoriser la prolifération de moisissure (la fumagine), et entraver la photosynthèse, en menaçant la survie de la plante.

Mais il existe de nombreux remèdes et insecticides naturels pour éloigner et éliminer ces redoutables insectes. Des méthodes qui peuvent d’ailleurs s’avérer très utiles pour les partisans de l’agriculture biologique.

En cas de doute, il est néanmoins recommandé de consulter une personne compétente pour vous aider à soigner vos plantes avant d’agir de votre propre initiative.

  • Le savon de Marseille

L’une des méthodes naturelles les plus simples pour éliminer les pucerons est celle à base de savon de Marseille.

Ce produit, aux mille et une utilisations, joue le rôle d’un véritable insecticide naturel. Il est également particulièrement adapté à tous les insectes à corps mou, tels que les araignées rouges ou les cochenilles.

Utilisé pour éloigner les nuisibles, le savon de Marseille agit de manière purement mécanique, en créant une enveloppe protectrice qui empêche les poux / pucerons de respirer et les élimine.

Il suffit de 10 grammes de savon par litre d’eau, à mélanger dans un flacon muni d’un pulvérisateur pour asperger vos plantes.

  • L’huile de neem

Cette huile végétale naturelle a de nombreuses vertus. Connue pour ses propriétés antifongiques et antiparasitaires, l’huile de neem constitue un excellent remède naturel contre certains parasites et insectes des plantes.

C’est l’un des remèdes les plus connus pour éloigner les pucerons de nos plantes. Très épaisse, elle doit être diluée dans une solution faite à partir d’eau et de savon de Marseille.

Ajoutez 5-6 gouttes d’huile de neem à cette solution (1 litre) et pulvérisez-la sur vos plantes.

bicarbonate1

Bicarbonate de soude – Source : spm

  • Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est un incontournable maison, connue pour ses multiples utilisations en cuisine, en cosmétique naturel, pour le nettoyage de la maison, mais aussi pour l’entretien de votre jardin. En effet, ce produit bon marché et écologique, peut être un allié précieux pour protéger vos plantes et repousser les parasites.

Utilisé comme agent nettoyant, il peut servir à nettoyer les feuilles des plantes en dissolvant une demi-cuillère à café de bicarbonate dans un litre d’eau et en aspergeant avec un flacon muni d’un pulvérisateur. En prenant soin de vos feuilles, le bicarbonate de soude agira par la même occasion pour limiter la prolifération des bactéries, et ainsi éloigner les plantes de toute contamination par des pucerons.

Dissolvez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans 1 litre d’eau et ajoutez quelques gouttes d’huile de neem. Il agira comme un insecticide amélioré !

  • Le macérat d’ortie

Le macérat d’ortie est l’un des remèdes naturels les plus connus contre les insectes de jardin, car il a également un effet fertilisant et antiparasitaire.

Il contient de l’acide salicylique et de l’acide formique et peut aider à éliminer les pucerons ou les parasites des plantes du jardin et du potager.

Pour réaliser votre macérat maison, tremper 1 kg de feuilles d’ortie dans 10 litres d’eau dans un très grand récipient. La macération doit se faire à l’intérieur jusqu’à ce que le liquide devienne noir et qu’aucune mousse ne se forme. Après 3 semaines environ, le macérat est prêt à être pulvérisé et agira comme une couche protectrice contre toute infestation.

ail

Ail – Source : spm

  • L’ail

Ce puissant antifongique ne cessera jamais de faire ses preuves. A l’instar du bicarbonate de soude, l’ail est connu pour son fort potentiel thérapeutique sur la santé, mais aussi pour celle des plantes !

En décoction, l’ail libère ses nutriments et devient un antiparasite naturel efficace.

Prenez une tête d’ail, coupez-la en gousses et pelez-les. Faites-les bouillir dans un demi-litre d’eau et ajoutez les écorces.

Après 5 à 10 minutes, laissez refroidir et filtrez. La décoction est prête !

  • Les oignons

La décoction d’oignons est enfin également connu comme un puissant antiparasitaire pour nos plantes.

Il contient du carotène, considéré comme l’antioxydant le plus puissant du jardin. Il contient également des minéraux et des vitamines B, essentiels pour certaines plantes.

Il agit non seulement comme un engrais, mais c’est aussi un excellent antiparasitaire !

Choisissez la peau de deux oignons. Faites-les bouillir dans un demi-litre d’eau et laissez refroidir le mélange. Filtrez ensuite, et placez-le dans un flacon pulvérisateur.

Important

Cet article mentionne quelques excellents remèdes naturels pour se débarrasser des pucerons.

Si la situation semble « irréversible » ou si l’invasion de ces insectes persiste, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Lire aussi Comment doubler le rendement de vos fraises ? 5 astuces peu connues

Contenus sponsorisés