DEEPAK CHOPRA : La méditation agit sur notre âge biologique

DEEPAK CHOPRA : La méditation agit sur notre âge biologique


La méditation agit sur notre âge biologique

Dina: Vous avez été un des plus avant gardiste en médecine holistique et intégrative et depuis longtemps vous préconisez que la méditation est un des fondement pour notre santé. Vous l’enseignez dans toutes les sphères. Faut-il enseigner la méditation dans les écoles? Parlez nous de l’impact de la méditation sur la santé.

Deepak: Oui, je pense des pratiques telles que la prise de conscience consciente, associées aux techniques traditionnelles transcendantales avec mantra ou de pleine conscience (en observant sa respiration et ses sensations corporelles), ou même de l’auto-réflexion seraient bénéfiques aux futures générations.  Tout ce qui vous permet de vous sensibiliser, fera de vous une meilleure personne. Donc, je pense que les jeunes sont très réceptifs à cela; ce sont les personnes âgées dont il faut s’inquiéter parce qu’ils sont très attachés à leur pensée traditionnelle, dogmatiques et peuvent y mettre un frein.

LA MEDITATION IMPACTE NOTRE AGE BIOLOGIQUE

La méditation fonctionne pour tout le monde: elle permet d’être conscient de sa vie, de son corps, de ses relations, optimise la réflexion, la concentration, et permet d’effectuer ses choix de vie avec conscience. Nous avons publié un document il y a quelque mois sur lequel nous avons travaillé avec six universités et un récipient du prix Nobel de médecine sur les effets physiologiques de la méditation: en 4 jours de pratique le niveau de l’enzyme télomérase, qui contrôle l’âge biologique au niveau cellulaire, a augmenté de 40 pour cent. Cela a une influence directe sur notre âge biologique. La méditation ralentit et, peut même inverser biologiquement les facteurs associés au vieillissement et à l’inflammation. Elle améliore l’activité de tous les gènes responsables de l’homéostasie et de l’autorégulation tout en diminuant l’activité des gènes qui causent les inflammations. Cela permet donc au corps de s’auto-guérir. Par principe la nature de notre corps s’auto-régule et auto-organise, mais ce processus est entravé par le stress. La méditation en diminuant les effets de stress sur tous ces marqueurs biologiques fondamentaux restaure la qualité du sommeil, induit des émotions saines, et optimise notre qualité de vie sur tous les plans.

Dina: Vous dites que l’inflammation est à l’origine de plusieurs maux. Pouvez vous élaborer un peu plus?

Deepak: Il y a dix ans, les chercheurs ont commencé à se concentrer sur l’inflammation comme un lien avec la maladie. Au delà de la rougeur et du gonflement qui accompagnent une blessure ou une brûlure pendant sa guérison et qu’on appelle une inflammation aiguë, ils ont découvert que les indices conduisaient à une inflammation chronique de bas grade, plus subtile qui présentait peu ou pas de symptômes. Ce type d’inflammation quotidienne a maintenant été liée à de graves dysfonctionnement du mode de vie, y compris l’hypertension, les maladies cardiaques, le diabète de type 2, la maladie d’Alzheimer et la plupart des cancers. Ce qui était une tendance intrigante, il y a dix ans, est maintenant reconnu comme une épidémie mondiale majeure, d’autant plus dangereuse qu’elle est invisible. Récemment, d’autres études ont révélé un lien surprenant avec des conditions telles que la dépression sévère (due à une inflammation dans le cerveau) ainsi que la fibromyalgie et les maladies auto-immunes. 

“L’INFLAMMATION CHRONIQUE EXPLIQUE LE PROCESSUS DE VIEILLISSEMENT.”

Ce genre d’inflammation chronique peut être la clé du vieillissement. Les marqueurs chimiques sanguins indicateurs de l’inflammation sont associés au vieillissement du corps et à la mort cellulaire. Déjà, certains gérontologues flirtent avec l’idée que l’inflammation peut être le facteur le plus important du vieillissement. Si cela s’avère juste, cela simplifiera grandement un sujet complexe, car deux aspects du vieillissement ont rendu très difficile sa compréhension médicale: tout d’abord, la détérioration du corps au fil du temps n’est pas une ligne droite, mais un ensemble de changements imprévisibles qui diffèrent chez chaque personne. Deuxièmement, aucun processus unique ne peut être défini comme «vieillissement» par lui-même. Les signes communs du vieillissement, tels que la perte de force musculaire, la perte de mémoire, l’arthrite et la baisse de vision – sont liés à de nombreux processus différents et n’apparaissent pas chez chaque personne âgée. En fait, il existe des cas où ces changements sont au moins inversés temporairement; Il y a même des gens qui deviennent plus forts et dont la mémoire s’améliore au fil des années.

D’autre part le système immunitaire est aussi directement lié au vieillissement cellulaire: lorsque vous étiez jeune, votre système immunitaire était très précis et ciblé lorsqu’il rencontrait des agents pathogènes envahissants (exemple: les bactéries et virus). Or suite à une inflammation lente et chronique le système immunitaire diffus envoie les mêmes produits chimiques à diverses zones et doses sans ciblage précis. À mesure que nous vieillissons, notre système immunitaire perd la précision de la jeunesse, et comme l’inflammation est la réponse aux agents pathogènes, le corps commence à sécréter sans discrimination des produits chimiques inflammatoires qui nuisent à ses propres cellules au lieu de les guérir. Si cela se produit sur une longue durée alors cela exacerbe les dommages causés aux cellules dans votre corps, ce qui accélère la mort cellulaire. Ce syndrome complexe a été appelé "InflammAging".

L’inflammation chronique peut prendre des années ou même des décennies avant que des dommages visibles ou des symptômes maladie apparaissent. Cela signifie que pour inverser le processus, les individus doivent y consacrer beaucoup de temps et d’énergie. Plus encore personne ne peut le faire sans transformer “l’anti-inflammation" en un style de vie plus sain que naturel que son mode de vie actuel.

C’est pourquoi une hygiène de vie Ayurvédique est importante, car l’objectif en Ayurvéda est de trouver la source sous-jacente d’un symptôme et pas seulement de traiter le symptôme. L’inflammation peut être due à un nombre de déclencheurs causés par le stress et les traumatismes, la qualité et le choix des aliments que nous consommons, notre mode de vie et notre état émotionnel ainsi que nos routines de sommeil et d’exercice.

Autrement dit, chaque choix que nous effectuons est soit inflammatoire, soit anti-inflammatoire.

Sachez qu’un simple changement de perception peut réduire l’inflammation.

Dina: Je crois que notre temps arrive à sa fin, Deepak quel message auriez vous pour les lecteurs de Santé+ Magazine ? 

Deepak: Soyez joyeux, et vivez avec légèreté! Aujourd’hui le monde est à notre image. Nous avons tous une responsabilité. Et la meilleure manière de désamorcer le stress c’est par la joie.


Loading...