De plus en plus de personnes souffrent de la maladie du foie gras : voilà comment vous soigner naturellement

Maladie du soda, foie gras, NASH, autant d’appellations qui désignent la stéatose hépatique, une affection peu connue. Et pour cause, elle n’a été médiatisée en France qu’au moment où Pierre Ménès, commentateur sportif, a révélé en souffrir. Pourtant, cette maladie concernerait 20% des Français qui sont victimes d’un excès de graisses accumulé dans leur organe de filtrage. Particulièrement fréquente chez les personnes diabétiques ou obèses, la stéatose gagne du terrain dans l’hexagone en raison d’un manque de sensibilisation. Pour la prévenir, il existe des remèdes naturels pour réguler le taux lipidique présent dans le foie. Plein feux sur cette maladie asymptomatique.

En excluant celle associée à la consommation d’alcool, la stéatose hépatique touche environ 25% de la population mondiale. Caractérisée par l’accumulation de graisses dans l’organe de filtrage, cette affection compromet l’équilibre métabolique et constitue un important facteur de risque d’accident cardio-vasculaires, de diabète et de fibrose. Autant de raisons d’être alertes et de prévenir le mal à la racine en privilégiant des remèdes naturels.

Un mécanisme dangereux

En présence d’une importante quantité de graisses dans le foie se produit un phénomène dangereux pour l’équilibre métabolique. Et pour cause, ce mécanisme altère nos systèmes de régulation naturels. C’est ce qu’explique le professeur Lawrence Serfaty, hépatologue au CHU de Saint-Antoine :  « Quasiment tous ceux qui souffrent de stéatose hépatique présentent une résistance à l’insuline. Quand cette dernière est élevée, la graisse abdominale inonde le foie de lipides». Cette maladie asymptomatique rend difficile son dépistage et peut à terme comporter de graves conséquences telles que la fibrose, une augmentation importante du tissu conjonctif de l’organe.

7 symptômes à connaître

Au stade précoce, la maladie du foie gras est généralemen considérée comme un trouble asymptomatique. Néanmoins, il ne faut pas fermer les yeux sur certains signes qui pourraient indiquer sa présence ou son développement dans votre corps. La Mayo Clinic met 7 symptômes en lumière:

  • Une fatigue récurrente et inexpliquée
  • Une douleur ou une gêne dans la partie supérieure droite de l’abdomen
  • Un gonflement de l’abdomen
  • Des vaisseaux sanguins plus dilatés et visibles sous la peau
  • Une rate enflée
  • Des rougeurs sur les paumes
  • Un jaunissement de la peau et/ou des yeux

La mauvaise alimentation responsable

Si la stéatose hépatique non alcoolique peut parfois nécessiter une perte de poids, cette pathologie peut être amoindrie par une perte de poids significative résultant d’une alimentation faible en sucres mais également d’une activité physique. Et ces initiatives sont pertinentes puisque selon l’hépatologue interrogée par nos confrères du Figaro Santé « une perte de poids de 5 à 10% suffit à faire régresser la NASH et à réduire la fibrose chez les patients pas trop gravement atteints »

Prévenir la stéatose hépatique : 6 remèdes naturels

Pour éviter l’accumulation de graisses dans les tissus hépatiques, il est nécessaire d’adopter une alimentation hautement nutritive aux vertus bénéfiques pour cet organe indispensable. Voici les remèdes naturels à consommer pour protéger sa santé.

Le gingembre

Le rhizome participe à l’élimination des toxines accumulées dans le foie. Selon une étude, la racine est pertinente dans la prévention contre la stéatose car celle-ci a un effet hypolipidémique.

Il suffit de couper une racine de gingembre en rondelles et de la faire bouillir dans 500 ml d’eau. Buvez l’infusion à jeun pendant deux semaines.

L’artichaut

Pour nettoyer votre foie, avez-vous pensé à l’artichaut? Cet aliment possède des vertus dépuratives qui, selon une étude, pourraient protéger notre organe de filtrage.

Dans une casserole, mettez 4 artichauts et  1 litre d’eau que vous porterez à ébullition. Coupez deux citrons en rondelles, ajoutez-les à votre récipient et laissez infuser pendant 15 à 20 minutes. Filtrez, puis consommez cette boisson à jeun pendant 2 semaines.

Le radis noir

Consommer souvent du radis noir est une habitude judicieuse pour protéger sa santé. Et pour cause, l’aliment réduit l’accumulation des lipides et possède des vertus hépato-protectrices soutenues par les scientifiques.

Mixez deux radis à un verre d’eau, puis consommez cette boisson un jour sur deux.

Le Chardon-Marie

Cette plante herbacée qui fleurit au printemps pourrait bien être l’alliée de notre foie. Selon une étude, elle protège contre l’apparition de la stéatose hépatique.
Pour bénéficier de ses vertus, munissez-vous de 3 plantes de Chardon-Marie et faites-les bouillir dans 750 ml d’eau pendant 15 minutes. Laissez refroidir et consommez cette boisson avant chaque repas.

Le citron

Grâce à son action sur la production de bile, une enzyme indispensable pour décomposer les graisses, l’agrume est un allié pour protéger notre organe de filtrage de la maladie du foie gras. Selon cette étude, cette action serait dûe à ses flavonoïdes.

Pressez le jus d’un citron dans un grand verre d’eau à température ambiante, et buvez cette boisson tous les matins à jeun, pendant 10 jours.

Le pissenlit

Faire infuser cette jolie fleur pourrait avoir des vertus pour votre foie. Cette étude en atteste : le pissenlit réduit la résistance à l’insuline et diminue l’accumulation de graisses dans les tissus hépatiques.
Faites bouillir 250 ml d’eau puis une fois l’ébullition atteinte, ajoutez 1 cuillère à soupe de pissenlit. Laissez infuser pendant 2 minutes puis retirez du feu. Cette préparation est à boire 2 fois par jour pendant 2 semaines.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close