x

Dans mon silence, j’ai fermé des portes que je n’ouvrirai plus jamais non pas par fierté mais par respect pour moi-même

Le silence est parfois plus éloquent que les mots, car dans le bruit du silence on entend tout ce qui nous fait mal. Nous n’avons pas besoin d’en dire plus mais juste de rester détendu et sortir vainqueur de tous les affronts. 

C’est un moment privilégié qui n’est pas donné à tout le monde. Se retirer de la vie quotidienne, ou encore arrêter d’accorder de l’importance à certaines personnes ou à certaines situations, faire le point et se retrouver avec soi-même en prenant le temps d’être, tout simplement. Il s’agit d’une sorte de retraite non pas religieuse ou spirituelle mais un moment privilégié avec soi pour une écoute intérieure.

  • Pour un bien être général

Certaines personnes se sentent mal à l’aise avec le silence, il les dérange, les incommode et les perturbe même. Pourtant, une fois apprivoisé, il calme et apaise. Il suffit de changer son regard vis-à-vis de lui pour qu’il soit source de bienfaits et de bien-être.

  • Pour faire cesser le bruit

Avec le stress, la pression et tout le bruit de notre mental, il n’est pas facile de trouver un moment de répit. Mais notre égo s’y habitue et refuse de se retrouver face au silence qui l’épouvante. Il suffit de constater, lorsque nous retrouvons notre foyer le soir, de voir que nous avons le réflexe d’allumer la radio ou la télévision pour avoir un fond sonore qui nous réconforte. Car nous avons peur du silence qui nous met face à nos angoisses. Nous n’avons jamais appris à l’apprécier à sa juste valeur. Nous tentons de le masquer par tous les moyens pour dissimuler notre malaise et d’éviter d’écouter nos pensées intrinsèques.

  • Pour écouter son moi intérieur

Faire taire le bruit autour de soi, c’est accéder à nos pensées, à nos émotions les plus refoulées et écouter tout ce qui se passe en nous. Certes, il s’agit d’un travail laborieux et qui ne se passe pas sans difficulté mais qui se révèle gratifiant. Et pour cause, nous avons l’habitude de toujours naviguer sur la surface de notre être alors que le silence nous permet de courtiser nos profondeurs afin de découvrir notre vraie facette pour déceler nos failles et les remanier.

  • Pour se distancier des autres

Le silence nous permet de nous recueillir et prendre des distances avec les autres pour renouer avec notre essence qui nous dévoile qui nous sommes réellement. Ce changement ne peut pas se faire d’un trait, mais d’une manière progressive pour mieux réussir cette ascension vers soi. Quelques minutes en début de journée ou de soirée, seront suffisantes pour dompter le mental qui ne cesse de gesticuler dans tous les sens et nous empêche d’accéder à la paix et à la source de notre être.

  • Pour se retirer et fuir la toxicité des autres

Avec le silence, on ferme la porte aux personnes toxiques qui nous font du mal et nous empoisonnent la vie. Se retirer dans le silence nous permet de purifier notre vie et notre entourage. Lorsque nous souffrons du mal causé par une personne qui nous est chère, il est normal de ressentir de la colère, de la tristesse et du déni, tout comme le fait de voir un proche mourir ; il faut faire le deuil de cette relation. Le mieux donc, est de se retirer dans le silence, non pas par fierté mais par respect pour soi. S’éloigner tout en optant pour le silence est le meilleur moyen de faire comprendre à cette personne, que nous méritons le respect qui nous est dû. Il ne sert à rien de l’affronter ni de l’agresser. L’indifférence dans le silence est le meilleur moyen de lui échapper avec dignité pour mieux se reconstruire et prendre de la hauteur. Ce silence signifie qu’il ne faut jamais ouvrir les portes que l’on a déjà fermées, pour poser des limites, se préserver et se concentrer sur soi et sur les solutions. Cela s’appelle le respect de soi.

Contenus sponsorisés
Loading...